http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: BOZO, LE CHIMPANZÉ
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
BOZO, LE CHIMPANZÉ

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Contes et légendes populaires -> Contes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Sam 22 Jan 2011 - 15:39    Sujet du message: BOZO, LE CHIMPANZÉ Répondre en citant

Bozo était un singe, un chimpanzé pour être plus précis, âgé de huit ans, qu’une dame avait acheté dans une animalerie pour le conduire dans la maison de son vieux père, qui se nommait Albert Pronovost, sachant que la zoothérapie pouvait s’avérer une bonne chose pour les personnes âgées souffrant de solitude.
Le voilà donc qui était à présent l’animal de compagnie d’un homme qu’il ne connaissait pas, mais pour lequel il éprouvait déjà une grande sympathie. Et c’était mutuel, manifestement.
Sa fille partie, après qu’il l’eut remerciée et embrassée, l’homme invita le singe à venir s’asseoir près de lui sur le divan.
Ce que tout le monde n’avait jamais su jusqu’alors, c’est que Bozo avait la faculté de parler. C’est d’ailleurs lui, au grand étonnement de son hôte, qui prit en premier la parole, pour lui dire qu’il était disposé à tout pour l’aider, sachant que l’homme avait le dos et les jambes faibles, sa fille le lui ayant dit en cours de route, ravie d’apprendre qu’il avait l’usage de la parole, ce qui constituait un atout de plus et des plus précieux.
C’est ainsi qu’on voyait Bozo, au fil des jours, préparer les repas, laver la vaisselle, changer les draps du lit, récurer les planchers, passer la balayeuse, sortir les ordures ménagères. Bref, il n’est rien qu’il ne faisait pas. Il allait même jusqu’à donner son bain à monsieur Pronovost..
— Mais, où as-tu appris à faire tout cela ? lui demanda-t-il.
— Mon père, qui a été dressé par un maître en la matière, m’a tout enseigné de ce qu’il avait appris de son maître. Même la boxe et la lutte japonaise. Et en plus du français, sachez que je sais aussi parler quelques dialectes africains. Je sais aussi compter et faire des dessins. Mais, je suis nul en musique. Personne n’est parfait.
Dehors, c’est le chimpanzé qui accompagnait son maître dans ses déplacements, le tenant par la main. Monsieur Pronovost, 75 ans, était un homme maigre mais quatre fois plus grand que son animal. À leur passage, toutes les têtes se retournaient.
Bozo n’était pas qu’une aide domestique, il savait aussi divertir le vieil homme en faisant des acrobaties ou bien des grimaces inimitables.
Il avait cependant deux défauts : il n’était pas très propre de sa personne; aussi sentait-il mauvais. Il fallait alors que son maître insiste pour qu’il aille sous la douche. Son deuxième défaut, étant sans compagnie féminine, était un vice : il se masturbait parfois sans jamais se cacher.
Il avait aussi une autre mauvaise habitude : à l’insu de monsieur Pronovost, il prenait à l’occasion de bonnes rasades de vin à même les bouteilles. Si bien qu’il devenait alors ivre comme une soupe, titubant et faisant tout tomber autour de lui sur son passage.
Il avait de temps en temps, quand il faisait plein soleil, la permission d’aller jouer avec les enfants du voisinage, qui le réclamaient. Avec eux, il jouait à la balle-molle ou au ballon, dans une fanfare de cris.
Mais son lieu de fréquentation préféré était la piscine publique qui était extérieure, dans un grand parc, où il se rendait reluquer de jolies femmes en maillots de bain, le sexe, qu’il avait tout rose et tout petit, gonflé de désir.
Si bien qu’on finit par porter plainte contre lui pour grossière indécence. Son maître fut forcé par les autorités à lui mettre une couche. Ce qui humiliait le singe, quand il se trouvait en société. Aussi décida-t-il de ne plus quitter la maison.
Là, pour meubler son temps, il regardait la télé, écoutait de la musique ou bien lisait de grands livres savants sur la philosophie, la sociologie et les sciences politiques.
Monsieur Pronovost l’initia à l’ordinateur, où il passait aussi des heures à visionner des sites où l’on votait des paysages de son continent d’origine, l’Afrique, dont il avait une certaine nostalgie.
Et comme il savait aussi écrire, en plus de lire, il envoyait de longues lettres à des politiciens pour leur dire comment diriger le pays, avec copie conforme pour des journaux qui les publiaient.
Bozo devint ainsi une grande célébrité, sans que l’on ne sut jamais qu’il était un primate.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Jan 2011 - 15:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 24 Jan 2011 - 10:34    Sujet du message: BOZO, LE CHIMPANZÉ Répondre en citant

Ce Bozo est humain, trop humain... Sans doute le primate que nous hébergeons tous en nous...

J'ai noté deux expressions dont je suppose qu'elles sont typiques : "ivre comme une soupe" et "jouer à la balle molle" (dont je ne vois pas de quel jeu il s'agit)
Revenir en haut
MSN
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Lun 24 Jan 2011 - 15:08    Sujet du message: BOZO, LE CHIMPANZÉ Répondre en citant

Tantate est ivre comme une soupe (Boileau).
Quant à balle-molle, c'est une variante du baseball, un sport pratiqué dans les Amériques.
Revenir en haut
solitaire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Jan 2011 - 20:16    Sujet du message: BOZO, LE CHIMPANZÉ Répondre en citant

On lisant ce texte on s'attache beaucoup à ce primate à qui tu as su donner une originalité qui égalise celle des humains.
La narration est très fluide, épurée, belle. Ton explication de texte fort brillante m’a permis de saisir les ficelles de sa construction, et d’apprécier la beauté de son atmosphère
La chute me rappelle celle des écrivains negrier
Revenir en haut
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Mar 1 Fév 2011 - 03:16    Sujet du message: BOZO, LE CHIMPANZÉ Répondre en citant

Merci de vos bons commentaires.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:38    Sujet du message: BOZO, LE CHIMPANZÉ

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Contes et légendes populaires -> Contes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation