http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Fanchon
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Fanchon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2011 - 10:29    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Elle sentait qu’elle s’enfonçait, plus loin, toujours plus loin.  Son visage se convulsait de mille spasmes. Elle descendait. Elle ne voyait plus la fin de cette descente. Vers où ? Pourquoi ? Pas de réponse. La descente. Plus loin. Plus bas. L’angoisse montait, montait. Toujours plus haut. Paradoxe vertigineux.
Elle se disait : « allons, Fanchon, c’est un rêve, tu le sais ». Oui, elle le savait. Et cependant, qu’était ce rêve ? Etait-ce un rêve ? Elle était là, à la frontière. Rêver ? Se réveiller ? Non bien sûr. Il faisait si froid. Dormir. Dormir. Rêver. Peu importe les rêves, dormir.
Son haleine ténue dessinait un léger halo brumeux. La chambrée était glaciale. Les autres dormaient, rêvaient, s’agitaient, ronflaient, pétaient, gémissaient.
Elle souriait maintenant, souvenir d’un sourire d’enfant. « J’ai chaud, si chaud ». Ses pieds ont repoussé la couette conservée de haute lutte. Ils se sont agités de mouvements gracieux. Fanchon était loin, dans son rêve, là-bas dans l’encoignure, près de la porte, prête à s’envoler. Les barreaux n’y pouvaient rien. La matonne, pas davantage. Le judas n’était que judas. Derrière la porte du rêve, Fanchon dansait. Ses beaux souliers rouges dansaient, dansaient, dansaient. Non, arrêtez, non, non ! Je suis tourneboulée, arrêtez ! Mais les souliers l’emportaient et elle s’enfonçait, et l’angoisse arrivait et montait, montait, si vite, si fort, si fort… Ah !
Un cri rauque a retenti. Des protestations, des jurons, des injures ont fusé.
-          Ta gueule
-          Tu fais chier
-          C’est encore toi, merde
-          On va te faire la peau
Fanchon s’est réveillée. Que se passait-il ? Sur son visage émacié passaient des nuages. Une larme s’est attardée au bord de sa paupière, goutte du carbone pur de la désespérance.
-          Fanchon, on va te saigner, tu nous emmerdes
-          Salope, tu m’as bouffé mon rêve avec mon mec
-          Quelle conne celle-là, putain quelle conne avec ses gueulements
Fanchon haletait. Elle avait eu si peur. Elle était rassurée maintenant. Tout était bien, comme à l’habitude. Rien ne pouvait lui arriver. La vie était si bête, si facile. Non, rien ne pouvait lui arriver. Elle avait chaud, elle était bien.  Ses compagnes se sont rendormies, qui maugréant, qui soupirant, qui pleurant. Fanchon était bien, sereine. « Je vous aime et je veille sur vous, dormez braves gens. Fanchon est là ». « Ta gueule ». Fanchon a souri.
Elle s’est assise dos au mur, bras autour des jambes repliées. Elle regardait la veilleuse blafarde, pâle étoile d’un ciel condamné. Elle serrait fort les bras, le sommeil menaçait. Elle clignait des yeux. Elle résistait. Un sursaut. « Je suis là, dormez, tout va bien ». « Putain mais tu vas la fermer ta grande gueule ? »
Sa tête dodelinait. Ses yeux se sont fermés. Elle a tressailli. La veilleuse luisait faiblement. Elle a poussé un soupir. Ses yeux se fermaient. Alors, sans atermoiement, elle s’est enfoncée dans cet entonnoir-toboggan qui courait le long de la paroi palpitante d’une sombre matrice cosmique. C’était un long vol glissant à couper le souffle qui s’enfonçait plus loin, plus bas, toujours plus bas…
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Mai 2011 - 10:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2011 - 16:21    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Le paradoxe de Fanchon :

Fanchon nous parle  via son sommeil paradoxal (?), son rêve ...

Elle est rassurée par les "ta gueule", "on va te faire saigner", "qu'elle conne celle-là"... Paradoxe.

C'est aussi le paradoxe du style, bien charmant.

Je me suis gardé de lire une seconde fois, de peur de faire dissoudre cette impression de flou, de mystère, d'intrigue entretenue .

(Mais je vais le faire après, of corse, le commentaire pour ne pas fausser la première impression).

Rechercher la solution aboutit parfois à ruiner nos rêves. Paradoxal aussi, mais c'est plus poétique comme ça. Ca fait rêver.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2011 - 19:00    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Merci de ta réaction "à chaud" Abdel.

J'ai entendu et écouté une émission radio dans laquelle intervenait un chercheur en neuro-sciences : il disait que les avancées de la science tendent à démontrer que le rêve ne serait pas du tout une "mise en ordre" et une explication d'un passé récent - ce qui supporte la psy depuis Freud et son interprétation des rêves- mais bien plutôt une sorte de brouillon, de répétition, de prescience, de mise en garde, pour autant que l'on y prête attention, d'un futur proche; dans cette perspective, l'adage "la nuit porte conseil" a toute sa pertinence.

Je n'ai aucun avis autorisé en la matière (mais je m'autorise à dire que Freud m'a toujours insupportée, ainsi que ses thuriféraires); je me contente d'écrire, un peu, parfois...

Bien entendu, si commentaire il y a, le lirai avec attention, comme d'habitude.
Revenir en haut
MSN
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2011 - 19:42    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

J'attire ton attention sur :

"cette impression de flou, de mystère, d'intrigue entretenue" .

Mais surtout :

" mais c'est plus poétique comme ça. Ca fait rêver".

Un commentaire qui s'attaquerait à l'esthétique de l'inconnu et du mystérieux d'un texte, serait inesthétique. C'est comme gratter les peintures d'un tableau pour voir ce qu'il y a en dessous.

Lire avec délectation (et le dire) suffit à renvoyer l'écho de son avis.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 18:44    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Je vais être franc : je n'ai rien pigé à cette histoire ! Ou en tout cas pas assez que pour pouvoir en donner un commentaire pertinent.

La seule question que l'on peut se poser est : pourquoi n'ai-je rien pigé ?

Plusieurs hypothèses sont envisageables :
A. Je vieillis mal et mon cerveau se ramollit.
B. Il n'y a rien à piger
C. Ce texte est trop hermétique.

Je te laisse choisir.
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 19:50    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

A
Revenir en haut
MSN
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 18:50    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

C'était aussi mon impression.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 22:57    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Comme je suis trop vieux, je préfère B

Signé ABCDEL

A mon avis, et je le partage volontiers comme disait le regretté Lamy, il n'est pas nécessaire que le texte soit clair ou signifie d'emblée quelque chose. Son mystère, souvent volontairement entretenu, invite à plusieurs interprétations. Dans le forum tnncie.aceboard, j'en ai lu des dizaines, en particulier de la plume de Romane. Une plume superbe.

N'oublions pas que le texte est dans "récits courts". S'il était dans "nouvelles" je n'aurait absolument pas mis le même commentaire. J'aurais exigé, haut et fort, une chute. Même en trébuchant sur le sens.

Je suis trébuchamment exigeant moi !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2011 - 13:56    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Fanchon ou une nuit ordinaire d'une femme incarcérée.

Ce pourrait être une illustration écrite de l'insommnie (qui fait les prisonnier(e)s grand(e)s consommateurs(trices) de psychotropes et autres somnifères) ou bien encore celle de l'angoisse que génère le milieu carcéral.

Ce pourrait être le paradoxe d'une forme de liberté emprisonnée (rêve/cauchemar).

Ce pourrait être le symbole de la prison intérieure ("l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn") ou celui de la Chute, que regrette tant Abdel, ou bien encore celui du C proposé par Humphrey...

C'est une auberge espagnole comme je les affectionne.

Grand merci à vous de prendre le temps et surtout la peine de lire et commenter.
Revenir en haut
MSN
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2011 - 15:39    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Non, je ne regrette rien, piaferais-je.

Ce n'est pas une nouvelle pour avoir un dénouement.

Je ne cache pas que j'avais pensé à une sorte d'internat de filles,  à une meneuse de groupe qui  a des problèmes quelconques.

Tu viens de porter des éclairages intéressants qui rehaussent davantage la qualité interne du texte et son contexte.

Le texte peut s'en passer, d'autant que c'est un exercice de style et de description interne qui peut facilement s'insérer avec brio dans un texte plus large.

C'est cela l'avantage de l'exercice du texte littéraire court : des touches indépendantes, à insérer plus tard à des endroits convenables dans un espace d'écriture plus dense.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Deshima
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 18
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2011 - 14:59    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé mais je me garderai de toute exégèse.

Je voudrais juste saluer l'emploi du mot "gueulements", devenu très rare : jusqu'à présent je ne l'avais lu que sous la plume de Flaubert.

Bien à vous.
Revenir en haut
nine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 37
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2011 - 04:36    Sujet du message: Fanchon Répondre en citant

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce texte, qui me semble toutefois assez mystérieux. En effet, surtout à cause du dernier paragraphe, j'ai eu l'impression que Fanchon était en train de mourir, plutôt que de rêver. Du moins j'ai hésité entre les deux cas de figures.

C'est mon impression, ma lecture personnelle.

Mais je trouve surtout que le style est là, très assuré, et qu'il sert très bien le propos. Il y a une montée en puissance de l'angoisse qui est vraiment bien exprimée. Une tranche de vie qui en mériterait d'autres de la même veine, tant le plaisir de la lecture était présent.


Nine
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:18    Sujet du message: Fanchon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation