http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: En as-tu déjà mangé Van Gogh ?
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
En as-tu déjà mangé Van Gogh ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
melouw
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 17
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 15 Aoû 2011 - 23:47    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ? Répondre en citant

Vincent je déraisonne. Il paraît que la folie te guette aussi, la mienne repart et revient, inlassable boucle d’émotions vivantes, dévorantes. Astreignantes jusqu’à la déraison. Je déraisonne. Je n’entends rien. Ni les cloches du monde, ni les corbeaux, le silence épuisant mange les bruits. Extérieurs, au centre, les cris ne cessent de retentir, rebondir et jamais ils ne sortent. Tu ne m’entends pas. Je t’emmènerais bien au bord de la Falaise, de là tu verrais les rochers en bas qui menacent, d’une innocence insolente. Ils ne s’attendent pas à ce que quelqu’un se jette et se fracasse sur leur crête, se coupe en deux. Je n’entends rien Van Gogh. Ni les vagues, ni la mer, ni le vent et pourtant Dieu sait qu’il souffle. Tu souffres. De ne pas maîtriser. La normalité te hante. Les gens à part, peut-on les séparer ? Les enfermer. La rage de savoir et de ne pas pouvoir et l’encéphale en furie, un alibi. Etoile de plafond peinte, toile maculée, araignée aliénante. Qui possède ma cervelle ? En as-tu déjà mangé aussi Vincent de cette crasse palpitante, de ces méninges dégénérées ? Les tiennes ne le sont pas. Pas encore. Ta fin est encore loin puisque le noir, le marron et le gris se mélangent, que le soleil n’est pas venu. Le ciel surveille. L’astre de vie qui tournoie. Ferme les yeux pour ne pas qu’il t’attache. Tourne lui le dos pour ne pas exploser. Mille couleurs et celle qui revient trop, souvent, et s’enfuit, et qui n’en est pas une, qui n’existe pas. Cette noirceur latente je peux la secouer. L’accepter. La regarder tout du moins. Faille béante que ni la mer, ni le sable, ni la craie ne pourront reboucher. La lumière au-dessus, par intermittence. Le long va et vient des reflux. Je connais ton vertige, Van Gogh ! La forme s’étire et l’objet se déforme. Symbolique réforme, symptomatique. Automatiques luttes, Vincent, crises d’autonomie vacillante. Amusantes ? Gâcher une chance, lente glissade, s’en donner une autre, et une autre encore et une autre. Jusqu’à ce que. Quoiqu’il advienne allez au bout des choses. Commencer, recommencer une œuvre déjà morte, posthume par excellence. Délire d'hurler tout ce que l’on veut dire, exprimer. Sans mesures. Le costume est lequel ? Mutisme partiel. Pensées en suspend, en sursis. Je n’ai pas ton talent Van Gogh. Juste ta maladie.   
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Aoû 2011 - 23:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 16 Aoû 2011 - 01:20    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ? Répondre en citant

La maladie du talent, vous l'avez quand vous voulez.

Exprimer l'indicible en si peu de mots, comme pour une toile impressioniste, voilà qui est fait , talentueusement.

C'est cette écriture là, cette façon de faire plier la phrase, le style, l'intonnation de la pensée, à l'impression qu'il faut attraper et fixer dans le texte.

C'est cette écriture là, libératrice et évocatrice, utilisée comme arme offensive dans des textes à histoire, qui fera exploser votre talent. Talent latent qui perd son temps dans l'autre écriture, de tous les jours , donc endormante et anihilante.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
melouw
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 17
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 16 Aoû 2011 - 02:08    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ? Répondre en citant

Je suis d'accord avec vous...
Je me perds en ce moment dans des pseudo poésies sans âmes alors que je suis capable d'écrire avec force et finesse (parfois).
J'aimerais retrouver cette inspiration-là, elle me manque.
Bien à vous.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 16 Aoû 2011 - 03:05    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ? Répondre en citant

Je vous comprends parfaitement.

Pour écrire, il faut d'abord écrire. C'est une lapalissade.

Vient ensuite la période de la décantation, le remodelage, la suppression, la reconstruction. Les avis des autres ne sont que des indices (dont il reste à determiner la pertinence)  semés sur la route de l'auteur.

Voilà pourquoi tout est bon à prendre dans les avis lorsque le texte n'est pas complètement mûri ou inachevé ou tout simplement un projet en premier jet. Un forum est fait pour ça justement (le cercle d'amis et proches aussi, mais c'est moins agressif donc peu fiable). Avant la grande aventure de l'édition.

L'inspiration viendra sûrement parce qu'elle ne visite jamais personne d'autres que les...auteurs  Mr. Green .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
melouw
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 17
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 16 Aoû 2011 - 05:07    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ? Répondre en citant



Je voudrais perdre cette âme de pseudo poète, nouvellement trouvée mais qui n’est pas vraiment moi. Ces rimes me tuent, je compte les syllabes, je tords les vers qui cassent dans la douleur et la fadeur de mes émois.  J’écorche les pages comme un automate trop sage en remplissant des compositions de maux, tout y sonne faux. Où est passée ma verve, ma rage et mon langage ? Qui m’a volé ce doute nécessaire à mes mots ?  Comme je respire le souffle de l’inspiration, je m’en enivre jusqu’à croire que c’est beau. Aspiration à trouver un écho dans ces écrits qui ne crient plus que de vulgaires propos. Je les triture, je les malmène, je les abîme dans d’attentistes formulations sans profondeur aucune, une écume d’infimes versifications qui plongent dans le triste crime du mensonge. Je me ronge de stéréotypes, de prototypes de proses au son effrayant qui se métamorphosent en de sonnets grinçant. Je m’enferme dans des termes, jusqu’aux limites de l’insoutenable, dans le mythe détestable que je pourrais un jour inventer un vocable qui ne rimerait à rien, ni avec rien, mais qui sonnerait juste et résonnerait bien. Une mélodie d’allitérations altières qui déploierait simplement des coroles de lettres qui s’enchevêtrent pour dire ce que je suis venue confier, sans fioritures exagérées ni terminaisons forcées. Où la structure pourrait s’estomper jusqu’à disparaître. Alors de cette épure mon écriture pourrait renaître.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
kate
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 1

MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2013 - 07:14    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ? Répondre en citant

L'inverse de ta citation: il est des mots pires que les prisons, voilà le constat que je fais sur ce texte. Il suffit de remplacer "mots" par "désir" ou par "langage intérieur", emprisonné, pensé et non dit.

Décrire cette tension emprisonnée est un bon exercice pour écrire ultérieurement à l'intérieur d'un récit plus vaste.

Je crois que c'est une bonne méthode pour construire son édifice d'écriture plus longue. On s'habitue à ciseler chaque pierre avant de les ordonner en suite logique et palpitante.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:56    Sujet du message: En as-tu déjà mangé Van Gogh ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation