http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Parenthèse pieds nus
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Parenthèse pieds nus

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poèmes en prose
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 37
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2011 - 13:09    Sujet du message: Parenthèse pieds nus Répondre en citant

Parenthèse pieds nus (De l'accessoire à la chose sure)




Par un soir de grand vent, nuages dans le ciel charriant des étincelles, lézardes sur la terre crachant des fumerolles, astres oblitérés juste avant le désastre, aux flammèches mourant dans l’air glacé des hautes altitudes, j’ai laissé là mes habitudes, délacé mes chaussures, et libéré mes pieds sur le plancher des vaches.
Sensation de caresse sous la voûte plantaire, le sol a déroulé son tapis décousu sur le nu de ma peau qui s’arrache du cuir dans un cri de tendresse.

On lâche ses souliers, accessoires sans âge, confidents du moral, compagnons de voyage, avec au creux du ventre un soupçon de regret, un gramme d’amertume, un zeste d’illusion ; Ce geste d’abandon entame l’avenir qui reste à parcourir.

Je me suis échappée de l’endroit où je crèche, de l’envers du décor, laissant à l’aventure l’art de la parabole. Et, le corps sous mes hardes enhardies de poussière, j’ai marché bien des heures, hantant le macadam et les chemins de terre, parcourant les prés verts, les cailloux, la mousse des rochers et le sable des dunes.

Sous une lune rousse, en quelques encablures, je me suis fait la belle, j’ai franchi bien des murs, arpenté des ruelles, des jardins intérieurs encombrés de pénombre.

J’ai pavé mon itinéraire avec la chair de mes orteils.

J’ai cherché le soleil au cœur des intervalles où le temps se déroute, irréel, abyssal, ne pansant que parfois les blessures de l’âme, les doutes et les cals, et les cors douloureux.


Ce fut un matin pâle, après bien des années à fouler le gravier, que je me fis l’effet d’un triste va-nu-pieds.

Un bâton d’olivier me servant de béquille afin de soulager mes chevilles en feu, ce fut le corps boitant, tête dodelinant, que je repris les champs, les sentiers et les routes qui me ramèneraient au fond de mon impasse, pour gravir l’escalier allant à mon logis du quatrième étage.
Le voyage fut long.
Bien m’en prit cependant.

Lasses, sur le carreau, abandonnées à elles, ternes et avachies, mes chaussures baillaient d’un ennui inouï.

Foin des égratignures, des ongles incarnés, témoins de cette liberté que je crus conquérir !
Je me glissai content chez mes vieilles amies, raides de solitude.
Et, faisant quelques pas, reprenant l’habitude oubliée de longtemps, je vis s’épanouir les semelles revêches, sentis se réveiller le cuir sur ma peau sèche.

Et depuis, chaque jour, afin de leur prouver le fond de mon amour, je les oins de cirage, leur prodigue des soins dignes de leur lignage.

On chausse ses souliers, accessoires sans âge, confidents du moral, compagnons de voyage, avec au creux du ventre un baiser comme un don, qui demande pardon, et l’espoir de renaître à d’autres horizons.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Oct 2011 - 13:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
solitaire
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Oct 2011 - 15:46    Sujet du message: Parenthèse pieds nus Répondre en citant

Bonjour nine


Le thème est joliment abordé et j'ai apprécié lire ce texte qui sonne à l'oreille comme une mélodie. Tu as pu permettre au lecteur de partager ton plaisir virtuellement sans être obliger de quitter son fauteuil.
Au plaisir de te lire prochainement
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2011 - 18:50    Sujet du message: Parenthèse pieds nus Répondre en citant

Je me demande si ce genre de texte ne passerait pas mieux s'il était mis en forme comme un poème libre. Enfin c'est juste une idée comme ça.

Tel quel je le trouve un peu lourd à digérer, il y a trop de bouts de phrases entre virgules qui parfois n'ont pas de liens syntaxiques "classiques" entre eux (surtout dans les premiers paragraphes.)

Si tu passais à la ligne chaque fois en supprimant toute ponctuation, cela deviendrait de la poésie libre et tout cela deviendrait plus acceptable.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:42    Sujet du message: Parenthèse pieds nus

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poèmes en prose Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation