http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: La force du caïlcédrat_Suite
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
La force du caïlcédrat_Suite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aymard
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 21
Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 12:27    Sujet du message: La force du caïlcédrat_Suite Répondre en citant

Voici la deuxième partie de ma nouvelle "La force du caïlcédrat" (1/3 du récit)


La semaine suivante…
Julien rentra de Niamey. L’avion le ramenant atterrit vers 18 heures à l’aéroport de Roissy. Melissa et Amadou présents dans la salle d’accueil exprimèrent leur joie en voyant le voyageur franchir le portillon du hall des arrivées. Après les accolades, le trio décida de déjeuner dans un lieu propice aux échanges. Julien suivit sans hésiter ses amis, autant pour abréger leur attente que pour assouvir sa propre envie de leur livrer la primeur de son récit,  malgré un léger engourdissement dû au voyage et au décalage horaire. Ils prirent la direction de Paris et arrivèrent en  début de soirée dans un restaurant choisi par Melissa.

Le lendemain, Amadou invita dans son studio Alice, qui ne se doutait pas du retour de Julien, sous prétexte de lui montrer la lettre arrivée de Niamey.
A l’heure convenue, quand le petit bruit de grelots retentit, il ouvrit à Alice et l’installa dans un fauteuil. Quelques minutes plus tard, les grelots résonnèrent encore, il trouva cette fois dans l’embrasure Julien qui entra aussitôt sans mot dire, un attaché case en main, et alla se planter devant sa mère adoptive.
Ébahie par cette apparition soudaine, Alice toisa le revenant.
Le meublé prit soudain la forme d’un prétoire où une comparution mettant face à face accusée, plaignant et juge, était imminente. Livide, elle rechercha hâtivement une parade à la charge qu’elle redoutait.
Tandis qu’elle hésitait entre la défense et la reddition, le visage grave, Julien fixa Alice puis l’apostropha rudement d’un «Bonjour maman».
Il ouvrit ensuite son porte-documents dont il extirpa une photo de format moyen. Il exhiba le cliché devant Alice puis lâcha sur un ton jubilatoire : «Voici la preuve et le but de mon voyage au Niger… Maintenant, tu me dois des explications.»
Sur l’image un peu jaunie se tient un couple d’Africains, avec un garçon d’environ dix-huit mois dans les bras.
Accablée, Alice prit alors sa tête dans ses mains et resta immobile pendant un certain temps. Des scènes de vie animées, des visages et des lieux prirent forme dans son esprit. A travers divagations et propos raisonnés, elle livra cet édifiant récit :
« Une ville d’Afrique avec des bâtisses coloniales. Un couple d’Européens erre aux abords du marché aux fruits ; l’homme, architecte a pour mission d’élaborer le plan de l’aéroport du pays, le Niger, devenu indépendant. Leur union bat de l’aile à cause de l’enfant qu’ils ne parviennent pas à concevoir. Le mari obtient le divorce ; elle choisit de rentrer en Europe après avoir adopté un enfant qui éveillait son instinct maternel. Elle décide de ne plus revoir ce pays, symbole de sa peine et dit à l’enfant qu’il est originaire du Tchad. »
Venu au monde à Niamey au Niger, Julien avait ainsi grandi en France sous une autre identité. Interloqué, Amadou assista à la scène, où se trouvaient face à face, une victime et une coupable.

Émergeant de son état de semi inconscience, Alice subit les reproches que Julien lui faisait :
« Tu m’avais bien dit que sur cette photo, c’étaient des amis à toi ?
A quoi elle répliqua :
 –     Cette photo m’appartient et tu n’as pas le droit de fouiller dans mes affaires
 –     Détrompe-toi ! Celle-ci est une réplique authentique provenant des objets laissés par ma mère ; d’ailleurs j’en détiens également le négatif. Je les ai ramenés de Niamey.
 –     C’est pour ton bien que j’ai fait cela ! S’exclama-t-elle
 –     Je ne vois pas  le  rapport »
Alice lâcha alors d’une voix blanche :
 « A Niamey, ta mère était ma domestique et ne s’entendait plus avec son mari, un alcoolique violent. Alors, suite à mon divorce, j’ai demandé à ta mère de me confier ton éducation. Et, je lui ai promis de te donner un meilleur avenir en t’amenant avec moi en Europe. »

Réunis dans le restaurant où ils s’étaient rendus le jour du retour de Julien, Melissa et d’Amadou étaient restés captivés, attentifs aux détails du récit que le voyageur enthousiaste leur livra, usant des mots, de la voix et des gestes d’un excellent narrateur.
« Au cours du vol qui m’amenait à Niamey, un courant de sympathie me lia rapidement avec le passager occupant le siège d’à côté. Il s’appelle Oumarou, un cadre Nigérien en voyage de mission. Cet autochtone a été pour moi un guide précieux pendant mon séjour.
Vous n’imaginerez jamais le sentiment que j’éprouvai en  foulant pour la première fois le sol africain, cet endroit lointain dont j’ai tant rêvé. Le contraste avec la France est frappant sous divers aspects : la joie des gens dans le hall de l’aéroport, l’environnement constitué de nature vraie, le bain de lumière naturelle, la chaleur torride, cette atmosphère inhabituelle, exempte de pollution.
Sur place, l’entregent d’Oumarou à qui j’avais raconté mon histoire, me permit d’entrer en contact avec un cousin de ma mère.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Mai 2013 - 12:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 18 Mai 2013 - 20:24    Sujet du message: La force du caïlcédrat_Suite Répondre en citant

Il est délicat de vous dire pourquoi cette histoire ne m'a pas transporté. Je peux peut-être incriminer l'intrigue . Au fond de moi-même j'estime que le fait que Julien soit né au Niger ou au Tchad, ou même au Burkina  Fasso n'a pas d'importance. Il ya un grand remue ménage autour de cette affaire qui, finalement, n'engage à rien. Sinon il faudra démontrer à quoi elle engage, quel est l'enjeu.

Le fait d'aller chercher une photo Au niger et non un document d'identité me paraît pas trop plausible comme butin de ce voyage.

Le fait de ratisser tout le Niger , un pays de plus d'un million de km2, avec l'aide de Oumarou (le peut-il  vraiment ?), ne me paraît pas non plus plausible.

Il ya donc beaucoup de raccourcis dans ce récit, ou des chemins de facilité, pour sauter sur un résultat pas très convaincant.

La capacité d'écrire,elle, avec variété et panache, n'est pas à mettre en doute. C'est très bon.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aymard
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 21
Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 19 Mai 2013 - 11:36    Sujet du message: La force du caïlcédrat_Suite Répondre en citant

Merci Abdel pour tes observations, toujours pertinentes. Je m'attendais plus à des remarques sur l'écriture que sur l'histoire.Les raccourcis s'expliquent par ma maladresse à gérer les contraintes liées au genre Nouvelle, le texte original visait un concours avec un nombre limité de caractères. La référence au lieu de naissance visait à illustrer le mensonge d'Alice sur sa filiation avec Julien à travers un fait concret bien qu'anodin.Il est vrai que la lecture d'un récit par morceaux séparés défavorise la cohérence de l'histoire.

J'apprécie tes remarques reflétant sans ambigüité tes ressentis.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:33    Sujet du message: La force du caïlcédrat_Suite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation