http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Une Lettre à Érik Satie
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Une Lettre à Érik Satie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poèmes en prose
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 37
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Sam 7 Mar 2009 - 21:46    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie Répondre en citant

 Monsieur,   
    
Je vous réponds enfin, après bien des années, et soyez bien certain, ce jour, que je nourris pour vous l’amour le plus profond.   
    
J’imagine soudain, lisant vos injonctions, cadeaux mystérieux laissés sur mon piano, comme une invitation lentement amenée, comme une altérité à vos altérations, celles que vous posez, graciles hirondelles noires et dépliées sur des fils électriques, en divines gnostiques dans ce matin blafard où brille une poussière, suaire d’étincelles sur l’ivoire.   
    
« Très luisant »   
    
Après quelques mesures que je pose en murmure, votre plume a glissé ce bel impératif qui exhume un soleil inclinant ses rayons coupants comme un canif, et j’entends quelques trilles tombant dans le silence à l’infini, ainsi qu’une bille d’agate, en votre absence, rebondit et s’échoit, laissant des pattes d’oie sur un sol blanc de givre.   
    
« Questionnez »   
    
Je pose le hasard de mes doigts malhabiles sur les notes fragiles qui prennent leur envol vers un astre de cuivre, et, sitôt dans le ciel, c’est à peine, désastre, si l’aile se déploie qu’elle touche le sol. Ce que vous m’imposez, monsieur, est hors de ma portée. Une nouvelle fois je vise, tentant l’impossible. J’atteints presque la cible, mais l’interrogation peine et s’immobilise sur un point malheureux. Pérenne est la question. Mon soupir s’éternise.   
    
« Du bout de la pensée »   
    
Une ligne de vous aux déliés identiques, aux cursives magiques, m’invite à votre rive, m’assigne à faire se taire tout le superflu. J’effleure alors le nu comme on trace une esquisse. J’efface les prémisses de peur que la musique envahisse l’instant, où, comme à la dérive, votre esquif mélodique a noyé tout allant symphonique relatif à m’éloigner de vous. Je ne peux vous aimer, monsieur, ainsi que me le dites, qu’en touchant mon clavier, et si peu : d’un jeu léger d’esprit bien vite reposé.   
    
« Postulez en vous-même »   
    
M’enjoignez-vous alors. C’est de l’or, que ces mots venus de votre siècle ! Et cet ordre de vous, ce paradoxe doux, m’incite à me jouer de votre partition ; à vous désobéir, puis m’enhardir encor pour mieux vous définir dans la proximité des nues où vous êtes reclus, où j’accroche, défaites, mes croches en désordre à vos pas. Et lors qu’à l’abandon, je m’approche…   
    
« Pas à pas »   
    
…Vous me prenez la main et la guidez enfin, des aigus vers le grave d’une octave imprévue…   
    
« Sur la langue »   
    
Monsieur, je vous connais si peu, mais vous souris déjà entrant dans cette chambre où vous m’avez permise ;  afin que je vous dise « Je te veux » pour une valse lente et violente où, voyez, je me cambre, dolente entre vos bras, sous les toits de Paris.   
    
Lorsque le jour s’achève, pour toujours dévouée à votre cour,   
    
Votre élève.   
    
    
    
NB : les italiques entre guillemets sont les indications de jeu qu’a écrites Erik Satie sur la partition de sa première gnossienne, excepté « Je te veux », qui est le titre même d’une valse de sa composition.   
    
    
   
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Mar 2009 - 21:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2009 - 00:30    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie Répondre en citant

" Ce que vous m’imposez, monsieur, est hors de ma portée" résume tout, avec son jeu subtil de mot (la portée musicale) et débouche sur le "postulez en vous" pour trouver la solution et jouer sans se jouer de sa partition.

Un joli texte alliant les termes musicaux à leur sens poétiques : par exemple,
-"où j’accroche, défaites, mes croches en désordre à vos pas" Une croche , une noire, une blonde , une ronde...
-" Mon soupir s'éternise (une croche, un demi soupir ?)

Bref, je m' y connais très peu en solfège et en musiciens européens tels que ce pianiste, mais j'ai la nette impression, que ce texte est une partition en lui-même, poétique et musicale par ses sonorités presque saisissables à la main, mais je n'arrive pas à  en bien saisir le secret de construction.

L'impact est toutefois agréable à l'oreille et aux sens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 7 Juin 2009 - 11:26    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie Répondre en citant

.
Très beau texte musical en prose poétique, en effet.

Mais pour en savourer toute les finesses du langage, il faut déjà savoir apprécier les partitions d'Érik SATIE. Hélas, tel n'est pas mon cas...
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 7 Juin 2009 - 21:16    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie Répondre en citant

Nine, j'espère que le MP automatique , suite au commentaire supra, vous fasse rappeler ce  forum.

Un jour vous aviez lancé un avis de recherche, durant l'absence prolongé d'Abdel sur le forum où nous écrivons tous les deux ( où je commente peu en ce moment).

A mon tour de poser la question : mais où est passée Nine pour ce forum ?

Nine, une plume en or, des commentaires en or.

Vivement vos fabuleux écrits !

Salut l'artiste-peintre.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 8 Juin 2009 - 19:00    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie Répondre en citant

Bien que ma nullité en matière de musique est confirmée, je ne peux que m'incliner devant la musicalité des mots, qui s'élancent telles des notes magiques en une grandiose symphonie.
Revenir en haut
nine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 37
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 17 Oct 2011 - 18:05    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie Répondre en citant

Merci à tous, bien en retard il est vrai, et je m'en excuse.

Abdel, je tâcherai dorénavant de m'investir plus dans ce forum.

Nine
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:42    Sujet du message: Une Lettre à Érik Satie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poèmes en prose Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation