http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Le fermoir
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Le fermoir
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poésie libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
epervier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 25 Mar 2009 - 21:54    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Le fermoir.- 
 
 
Ferme les rideaux, efface mon visage sanglant. 
Ferme la porte, étouffe mes cris déchirants. 
Ferme la lumière, laisse-moi dormir éternellement. 
 
 
André, épervier 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Mar 2009 - 21:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 26 Mar 2009 - 01:24    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

C'est beau. Tout simplement.

Cela me rappelle vos haikus, similitude de la forme en trois vers, mais bien entendu le haiku a une construction différente (5-7-5 mores) et un sens différent.

On aimerait bien en lire quelques-uns ici .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
epervier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 26 Mar 2009 - 01:47    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Oui, il est vrai très différent d'un haïku.
C'est simplement un "déchirement", un état
d'âme à la recherche du possible.

Je vais regarder dans mes tiroirs et trouver
quelques haïkus qui sont acceptables à
ce jeu littéraire.

amitiés,

André, épervier
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 27 Mar 2009 - 23:30    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Oui, ben, vous allez dire que je m'acharne mais je prends ce petit poème juste comme exemple pour illustrer un de mes précédents propos.

C'est beau, dites-vous. Moi je ne vois là que des combinaisons de mots très banales, des lieux communs, à part peut-être le "efface mon visage".

Je ne dis pas que c'est laid, je ne doute pas que ce soit écrit avec sincérité, mais qu'est-ce que ce texte peut apporter comme plaisir littéraire à une lecteur?

Vous allez me dire que c'est de la poésie intimiste, dépouillée. Moi j'appelle cela de la poésie simpliste, sans effort. De la poésie comme on en trouve à la pelle sur Internet et dans les recueils édités à compte d'auteur. Aucun éditeur professionnel ne publierait cela. Alors pourquoi s'extasier ? Pour faire plaisir à Epervier, qui a l'air d'un homme charmant, certes, mais qu'est-ce que la poésie en a à cirer que tel ou tel soit charmant ?

Toutes mes excuses à Epervier, ce n'est pas l'homme qui est visé !  La prochaine fois je m'efforcerai d'illustrer mes propos par d'autres exemples, c'est promis.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 28 Mar 2009 - 00:36    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Alors, là vous me posez un problème sérieux Humphrey !

Ce n'est pas de cette manière que vous allez aider les autres à progresser !

Vous mettez en doute ma propre sensibilté poétique, ce qui signifie ipso facto, que vous mettez en doute ma propre capacité à juger les poèmes des autres.

Je n'ai pas dut tout la manie de m'extasier pour rien, devant des textes que vous, vous jugez d'une simplicité affligeante.

Cela est votre opinion. Laquelle opinion me paraît beaucoup plus celle d'un prof arrogant devant la copie d'un misérable cancre, que celle d'un connaisseur à la fibre poétique sensible.

Et à ce propos j'aimerais bien vous voir à l'oeuvre, à arme égale avec les autres, pour qu'ils puissent juger eux aussi vos productions littéraires.

Faute de quoi, votre approche trop cinglante n'aurait aucun support de qualité pour plaider faveur à votre exigence non fondée.

Je vous prie de cesser les jugements de valeur sans fondements explicites.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Sam 28 Mar 2009 - 12:09    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Je cesse, je cesse.

Mais permettez-moi, avant de partir, de signaler que tout ce que vous avez écrit sur ce poème est qu'il est beau. Pas vraiment une analyse. Etes-vous sûr que cela va aider l'auteur à progresser?

Permettez-moi aussi de faire remarquer qu'en me traitant de prof arrogant, vous placez la discussion au niveau des personnes, ce qui est à l'opposé de ma démarche, comme je m'en suis expliqué. Moi je ne traite personne de quoi que soit, je regarde les textes, l'effet qu'ils produisent, leur originalité. Peu importe qui les a écrits et pourquoi. Il n'y a dans mon chef aucun jugement de valeur sur l'auteur.  Ici, il se fait que je suis tombé par hasard sur 2-3 poèmes récemment postés et qui m'ont inspiré peu de commentaires élogieux. Je les ai livrés sans hargne. L'assertivité est ma ligne de conduite.

Vous vilipendez mon jugement que vous appelez "de valeur", mais qu'ai-je dit d'inexact, au fond ? Vous ne le dites pas.

Quant à mes propres écrits, ils sont sans intérêt. Je ne venais pas sur ce forum en tant qu'auteur mais amateur, en tout cas dans un premier temps. Lire et commenter des romans complets postés sur des forums ne m'intéresse pas outre mesure.

Mais comme je l'ai écrit ailleurs, je reconnais avoir mal compris l'objectif de ce forum, donc je me retire.

Sans rancune.


Dernière édition par Humphrey le Ven 3 Juin 2011 - 08:19; édité 1 fois
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 28 Mar 2009 - 16:09    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Vous avez l'avantage d'être prolifique, tout comme moi, quand on vous pousse aux extrémités.

Cela me plaît.

Et c'est un malin plaisir que de vous répondre longuement à chaque fois. D'autant plus que les subtilités de langage ne manquent pas. Et l'esprit de répartie , non plus.

Finalement, plus des obstacles d'incompréhension sont franchis et plus je vous prend en sympathie, comme contradicteur de grande qualité.

Ah ! si seulement vous mettiez ces fameux gants de velours...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Sam 28 Mar 2009 - 16:26    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

L'assertivité n'a que faire du velours, Abdel. Il suffit que les parties en présence acceptent une fois pour toute de se lire mutuellement sans y mettre des sentiments, sans lire la phrase de l'autre sur un ton particulier, et sans prendre pour des attaques personnelles les remarques qui sont faites sur des textes.

Alors cela devient un véritable plaisir intellectuel et culturel partagé. Je sens bien qu'entre nous cela pourrait marcher.

Et surtout, comme je le disais : ne pas confondre l'auteur et le texte. Un texte d'un auteur "admirable" peut être "à chier".  Mais ce n'est pas grave puisque l'auteur n'est pas réductible à ce qu'il écrit.


Dernière édition par Humphrey le Dim 17 Mai 2009 - 18:31; édité 2 fois
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 15 Mai 2009 - 12:16    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

C'est un problème que j'ai souvent rencontré... des deux côtés de la barrière.
.
En critiquant, courtoisement mais fermement, des "vers de mirliton" (comme s'il suffisait d'aller à la ligne de temps en temps, et de placer quelques assonances pour faire un poème !) je me suis "fait jeter" (comme on dit à Marseille) par l'auteur qui se trouvait ainsi "insulté publiquement"...
.

Sur un autre site, comme visiblement je ne suis pas un adepte de la pensée unique, ni un partisan "inconditionnel" de l'idéologie extrémiste de l'Administrateur et de la majorité "agissante" des membres, tous mes poèmes placés sur site par un forumiste "fan" (qui disposait de mon recueil) ont été supprimés car émanant... d'un "sinistre individu"...
Cela me rappelle ma Mère qui n'aimait les poésies de Victor Hugo (auteur que j'admirais, bien évidemment) "parce qu'il avait trompé sa femme avec Juliette Drouet" (sic)
.
Personnellement, je juge un texte en fonction de l'émotion qu'il suscite, étant donné que la musicalité des mots autant que leur sens participe participe à notre ressenti. Si l'on est dans l'obligation de se prononcer sur le fond seul, c'est que la forme laisse à désirer. Un poème doit être absorbé avec plaisir globalement, tout en se délectant de chaque vers.
.
Le texte doit être isolé du contexte dans lequel on le lit, d'une part, et de la personnalité de l'Auteur, d'autre part...
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 15 Mai 2009 - 21:59    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Merci pour ce nouvel éclairage Jacques.

Je vous signale quand même que la question a été tranchée et résolue positivement, à travers des discussions éparses dans tout le forum.

On a pris maintenant la résolution de critiquer pédagogiquement les textes afin de permettre à l'auteur de progresser. Finalement, il ne poste que pour ça et non pour la frime.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 16 Mai 2009 - 09:10    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Quand la plume devient cinglante , elle blesse quelques soient les mots utilisés pour y remédier. Critiquer c'est bien , mais tenir compte de l'auteur , de sa personne , ne diminue en aucun cas la portée des remarques si elles sont faites dans un style peu agressif et un peu plus courtois.Si monsieur HUMPREY arrive à analyser avec une telle profondeur les écrits des autres , j'imagine bien qu'il peut avoir la plume fluide pour présenter ses propres écrits, que je voudrai bien lire un de ces jours.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 16 Mai 2009 - 15:34    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

(voir le poème-chanson de Humphrey : forteresse)


Je tiens compte de tous les avis exposés ici pour imprimer une dynamique profitable à tous. Je crois qu'il y a maintenant un consensus sur la forme et le fond des commentaires, surtout que la majorité des "posteurs" ont souhaité que l'on se penche un peu plus sur leurs textes pour en signaler d'éventuels dysfonctionnements.

Se pencher un peu plus, demande un effort de plus. Un effort tout à fait bénévole.

J'ai mis le lien pour un forum consacré uniquement à la correction des textes. Ces gens font un effort fou à satisfaire les demandes de dizaines de personnes, sans contre partie. C'est formidable et très rare sur le web. Mais ce qui manque c'est le commentaire de fond qui, lui, n'a pas de règles très précises à part les règles scolaires du commentaire de texte, littéraire ou composé. On commente sans avoir un lien direct avec l'auteur (qui peut être décédé ou d'un autre siècle).

Mais dans un forum littéraire, il s'agit d'un cercle d'habitués qui parviennent à tisser des relations amicales par la force des choses et du temps. On se commente mutuellement et on parvient très vite, par les échanges, à mieux  se comprendre pour mieux se commenter. On use des messages privés pour régler des détails ou effacer des malentendus. On use également du chat direct (qui hélas n'est pas utilisé ici, quoiqu'il soit opérationnel)

Bref un forum, c'est un petit  coin d'habitués qui ont pris l'habitude de "se voir" quotidiennement par écrit et d'échanger leurs avis sur leurs écrits, discuter un peu, se lancer quelques plaisanteries, des petits tacles amicaux, des petites tapes à l'épaule  par mots interposés, s'échangent des nouvelles personnnelles par MP...

La vie d'un forum n'est pas faite uniquement d'animosité gratuite. Une amitié virtuelle née au fil des messages. On en arrive à se congratuler dès qu'on se fait éditer ou quand on a gagné un prix. On se dédicace les ouvrages, on s'envoie des exemplaires. On finit même par se faire inviter chez soi.

Tout cela, Amynochka, je l'ai vécu dans les forums littéraires et croyez-moi, cela crée des amitiés et des connaissances fortes et très utiles dans le domaine d'écriture.

Prenons l'exemple de Jacques Lamy et de André Labrosse, auteurs ayant déjà été publiés et mes amis de longues dates : Hé bien, sur c'est sur mon insistance forte qu'ils ont accepté de poster ici. Jacques Lamy fait tout son possible pour la réussite de ce forum en postant le maximum de ses textes et en commentant le plus possible, dans un but purement didactique.

Prenons l'exemple de Humphrey : Voilà un spécialiste de la langue qui propose des commentaires de fond et de forme bénévolement, au début avec rudesse un peu , mais après avec  grand tact . qu'est ce qu'on peut espérer de mieux pour faire commenter ses textes ?

Je vous assure que commenter les textes avec profondeur n'est pas aussi aisé qu'on le croit . D'abord, il faut avoir un fond littéraire sérieux et ensuite il faut en avoir le temps, l'envie, et la capacité à donner sans recevoir.

La différence entre un auteur et un commentateur c'est que ce dernier met en avant son égo avec son texte. Le texte étant son produit, il tolère mal toute intrusion qui casserait le moindre de ses rêves de réussite.
, tels qu'il les perçoit.

Mais le commentateur n'a pas d'égo à lier à son commentaire (qui n'est pas un produit artistique) Il sait que son avis n'est qu'un parmis d'autres. L'auteur, lui, a tendance de prendre son texte pour unique et irréprochable, parfois même, il s'attend seulement à ce qu'on lui confirme sa propre admiration de son texte.

Tout cela je l'ai également vécu avec mes propres textes. Ce n'est qu'après avoir reçu des critiqques de fond que j 'ai compris qu'il fallait me réduire à accepter mes propres limites et à ne sauter de joie que si l'on me le confirme vraiment.

Tout cela est un peu complexe, mais n'empêche pas, je suis tout à fait d'accord avec vous, que les commentaires, en général,  se fassent dans le respect de la personne de l'auteur et avec des mots  choisis .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 17 Mai 2009 - 19:18    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Décidément, je me trouve de plus en plus d'affinités avec Jacques Lamy, notamment lorsqu'il écrit "Si l'on est dans l'obligation de se prononcer sur le fond seul, c'est que la forme laisse à désirer. (...) Le texte doit être isolé du contexte dans lequel on le lit, d'une part, et de la personnalité de l'Auteur, d'autre part..."

Ce que tu écris au sujet des forums et des relations amicales qu'y s'y créent est exact également, Abdel, mais je crains que cela ne finisse par créer un biais préjudiciable dans les commentaires que s'échangent les "amis" et autres "habitués". 

Démonstration : penses-tu que tu oserais encore poster un commentaire négatif sur un texte de Jacques Lamy ou André Labrosse ? 

Moi je le pourrais, car ils ne sont pas encore devenus des "amis".  Je m'abstiens toutefois de commenter les poèmes d'Epervier (A. Labrosse) parce que je ne pense pas qu'il le souhaite ....

Mais toi, Abdel, parce que tu as déclaré haut et fort qu'ils étaient tes amis, tu es quasi condamné à les encenser, pas vrai ?

Quant à l'argument semi-ironique d'Amynochka qui me dit, en quelque sorte, "si vous êtes si fort pour critiquer les textes des autres, vos textes doivent être irréprochables", je m'excuse beaucoup, mais il n'est pas pertinent. Si seuls les grands poètes pouvaient commenter les poèmes des autres, nous serions tous réduits au silence. Actuellement, je n'écris que des paroles de chanson, c'est un exercice tout à fait particulier. Poster mes textes sur un forum n'a pas beaucoup de sens à mes yeux puisque ces textes sont destinés à être chantés et ce n'est qu'avec la musique qu'ils peuvent être réellement appréciés (ou pas !)

Enfin, en ce qui concerne ma rudesse et mon manque de tact, je répète qu'il ne faut pas confondre agressivité et assertivité. Si quelqu'un se sent agressé par un commentaire que j'ai écrit sans la moindre intention agressive, ce n'est pas moi qui ai un problème, c'est lui (ou elle). De même, ceux qui lisent dans mes commentaires de la prétention ou de l'arrogance devraient se demander s'ils ne projettent pas leurs propres complexes d'infériorité dans ma prose...

Dois-je préciser que tout ce qui précède est écrit dans le respect de toutes les personnes mentionnées? Dire aux gens ce qu'on pense vraiment, sans les insulter mais sans les infantiliser non plus, c'est ça, à mes yeux, le vrai respect.

Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 17 Mai 2009 - 20:29    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

Je pensais vrai sans aucune tonalité d'ironie.J'ai exprimé le reel desir de vous lire monsieur HUMPHREY.Il est vrai que vos remarques sont un peu tranchantes,mais bon ! vous venez d'expliquer votre manière d'agir.Je vous comprends mieux maintenant.
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 17 Mai 2009 - 20:42    Sujet du message: Le fermoir Répondre en citant

D'accord Amynochka.


Vous voyez, moi-même je tombe dans le piège qui consiste à prêter aux gens des intentions qu'ils n'ont pas. Je croyais lire de l'ironie là où il n'y avait que du parler vrai. Toutes mes excuses. 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:11    Sujet du message: Le fermoir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poésie libre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation