http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Hystérésis 3000
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Hystérésis 3000

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Théâtre, scénarios -> Théâtre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 2 Juin 2009 - 13:14    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant


HYSTÉRÉSIS 3000 !
 
.
.
.
SOUS FORME DE TRAGÉDIE CLASSIQUE, MUSICALE ET STELLAIRE :
Pièce en V actes (dont un préambulaire) et 12 tableaux
Unité de (sale) temps, unité de (mauvais) lieu et unité d'(in)action…
.
.
.

ACTE PRÉAMBULAIRE
 
.
Deux personnages : Robinson et Vendredi sont assis côte à côte sur un tronc d'arbre en partie brûlé. Derrière eux, les vestiges d'une forêt calcinée...
.
ROBINSON CRUSOÉ
Triste, hirsute, sale, vêtu seulement d'une feuille de vigne vierge, tient sur ses genoux un long morceau d'écorce à demi calciné sur lequel il a écrit à l'aide d'un silex. Il lit à haute voix.
Nous sommes le 1er janvier 3001. La scène se passe en l'an 3000 : (mille ans a posteriori "l'Ère des Vaches Folles".
.
VENDREDI
Plus tonique, tout aussi hirsute et sale, vêtu d'une grande feuille de palmier, il écoute, dubitatif...
Tu crois vraiment que les habitants de la planète "Z94 AB 36278 WC" trouveront un jour ton grimoire ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Sévère)
Tu es là pour me dire ce qui convient et non pour me critiquer !
(Lisant) : La mondialisation s'est accomplie et les hommes sont parvenus à construire et achever plusieurs "NTB".
(Il traduit, tourné vers le public) :"Nouvelle Tour de Babel", parfaitement étanches, pour tenter de joindre Dieu.
(Reprenant sa lecture) L'Humanité croit encore (un peu) à une entité supérieure, car la science, la super et l'hyper sciences n'ont pas encore TOUT expliqué. Quoi qu'il en soit, les auteurs de ces explications sont les seuls à les comprendre : les religions pallient donc à cette carence.
.
VENDREDI
(Sarcastique) :
C'était bien la peine de me supprimer tous mes gris-gris !
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Agressif) :
Ta gueule !
.
VENDREDI
(Outré) :
La Fin du Monde ne t'a pas rendu plus poli, en tous cas !
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Lisant) :
La Nouvelle Tour de Babel à laquelle j'appartenais…
.
VENDREDI
...à laquelle "Nous" appartenions…
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Haussant les épaules) :
…nous appartenions, a été édifiée sur le territoire de l'ancienne XÉNOPHILIE, à l'emplacement d'un hyper marché…
La langue mondiale est le Patagon, mais les dialectes et patois, dont font partie le Français et le Monégasque, sont tolérés.
.
VENDREDI
Alors le "Zamboulamibégonian" ne compte plus ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Impassible) :
La culture littéraire consiste en l'apprentissage par cœur des anciens annuaires téléphoniques (support papier), datant de plus de mille ans, ouvrages lus à l'envers, bien sûr, par les érudits.
Les connaissances juridiques se limitent au règlement de co-propriété dans les Nouvelles Tours de Babel.
L'enseignement des mathématiques est dispensé par des ordinateurs qui répondent aux questions avant qu'elles ne soient posées, et ne se trompent jamais, ou alors, dans la négative, ces machines étant les seules à s'en apercevoir, cela revient au même !
L'art et la poésie sont inconnus : les habitants des Nouvelles Tours de Babel ont bien d'autres occupations plus utiles.
.
VENDREDI
C'est pour ça que tu détruisais mes totems ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
Sinon, j'en rêvais la nuit !
(Lisant) : Les écrivains ont été supplantés par les Ragoteurs Accrédités qui rapportent ce qu'ils entendent, où même ce qu'ils n'entendent pas, étant télépathes ou alors missionnés par le Gouvernement.
.
VENDREDI
Je me doutais bien que tout ça finirait mal et pourtant je ne suis pas télépathe…
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Lisant)
Chaque étage de la Nouvelle Tour de Babel. correspond à un niveau croissant de lumière et d'autorité.
Le "pp" (Il traduit, tourné vers le public), soit petit peuple : s'écrit en minuscules de tradition, bien entendu.
Donc, le "pp" réside au 118ième sous-sol, éclairé par un soleil artificiel moins puissant que ceux des étages supérieurs.
Chez le "pp", l'égalité des chances est inéluctable et ce fait se retrouve jusque dans l'habillement.
Hommes et femmes sont vêtus de "SPT" ou Sacs à Pommes de Terre : soit un trou au fond qui laisse passer la tête pour les dames, soit deux orifices pour les jambes des messieurs.
.
VENDREDI
Nous n'avons jamais été attifés comme ça !
.
ROBINSON CRUSOÉ
C'est vrai, nous avons su rester dignes…
(Lisant) : Le "pp" a droit à un exutoire de qualité : il peut manifester, à des dates et heures fixées par l'Autorité, à son seul niveau évidemment, en se battant contre des Robots Répressifs.
Le "pp" dresse des barricades et lance des pavés en papier mâché compressé contre les robots qui ripostent en lançant des grenades hilarantes.
Bref, tout est bien qui finit toujours bien : plus de peur que de mal…
Ces manifestations sont une bénédiction pour le petit peuple qui peut ainsi montrer son mécontentement et, tout de suite après, rentrer docilement dans le rang.
D'ailleurs, au fil du temps ces manifestations deviennent festives : quelques petits malins jettent des vrais pavés (où se les ont-ils procurés : mystère ?) et certains Robots Répressifs donnent de véritables coups de matraque à ces amuseurs publics.
.
VENDREDI
(Critique)
Et les morts alors : ils n'étaient qu'endormis ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Agacé)
Non, mais c'était vraiment rare : uniquement lorsque la fête battait son plein…
(lisant) : Les ascenseurs desservent les différents niveaux, au nombre de 708, de la Nouvelle Tour de Babel.
Toutefois, un "laissez-monter" délivré par la Haute Autorité est indispensable au petit peuple pour y accéder.
Dans ces ascenseurs séjournent des robots électroniques en forme de chiens, appelés "Cerbères", qui mordent les fauteurs de trouble. La morsure est d'ailleurs plus ou moins profonde suivant la gravité de l'infraction (cette sanction a été inspirée par le système de l'ancien permis à points des... (il annone) "au-to-mo-bi-listes."
La terrasse, dans la haute atmosphère c'est-à-dire bien au-dessus des nuages polluants, dénommée Espace-Dialogue est une zone franche illuminée, en principe inoccupée, de libre accès pour les habitants de la Tour, (à mi-voix et très vite) avec autorisation et par l'échelle incendie extérieure uniquement.
.
VENDREDI
C'est là que nous vivions en permanence, rappelle-toi !
.
ROBINSON CRUSOÉ
Bien sûr, nous étions au secret, car des savants fous nous avaient redonné vie : nous sommes donc devenus les clones de nous-mêmes. Mais notre cas est très particulier, tu sais.
(Reprenant sa lecture) : Sur le plan politique, les autorités pratiquent la Démocratie Dictatoriale par auto élection directe et personnelle des gouvernants. Ils sont tacitement réélus à chaque consultation, exception faite lorsqu'ils décident de prendre leur retraite avec une pension estimée de façon asymptote du maximal autorisé…
.
VENDREDI
(Innocemment)
Il n'y avait donc plus de fraude électorale…
.
ROBINSON CRUSOÉ
L'économie est basée sur le système "TP", soit Tripatouillage Économique, de chaque Nouvelle Tour de Babel, la monnaie internationale est le "TSF" ou Taël Sino-Fictif.
.
VENDREDI
(Avec conviction) :
Mais l'économie était aussi saine que celle de 1719 en France-Antique, lors de l'apparition des assignats !
.
ROBINSON CRUSOÉ
Écoute, voici ce que je précise ensuite : Les opposants à ce mode de gestion des peuples ont été anéantis pour la plupart, lors des opérations dites de "Pacification des Cinq Continents", en l'an 2538, qui fit plusieurs milliards de morts chez le petit peuple et trois blessés légers (dont un saignement de nez attribué à tort au conflit) parmi les anciens dirigeants qui acceptèrent finalement de se rallier aux nouveaux principes…
.
VENDREDI
Tout n'est pas aussi rose que tu l'écris, mais comme l'écorce de ton ouvrage sera poussière avant de pouvoir être lue, ces précisions n'ont qu'une importance relative.
Souviens-toi : Il existe encore deux résistants, inexpugnables, aux gouvernements des Nouvelles Tours de Babel, tapis dans un buisson de cactus en plein air, dans une île dénommée "La Châtaigneraie", antiquement "La Corse." Les Autorités ferment les yeux sur cette dissidence pour démontrer, à l'Univers habité, leur humanisme et leur grande tolérance.
Et puis, dans l'environnement immédiat des Nouvelles Tours de Babel, des irréductibles tiennent le terrain. Leur physiologie est adaptée au taux de dioxyde de carbone, associé à la Nicotine et à l'Utopine, taux proche de celui de l'oxygène à moins de mille mètres d'altitude. Ils passent leur vie à chanter : on les surnomme les "télé-réalistes."
.
ROBINSON CRUSOÉ
Ce que tu dis est vrai, Vendredi. Je le note.
Que ceux qui trouveront mon manuscrit écorcé, sache que notre survie clownesque est miraculeuse.
Zut ! J'ai cassé mon silex ! (Il en prend un autre.)
Toute cette histoire a commencé par l'arrivée intempestive d'une comète en direction de notre planète Terre !


Le rideau tombe
 
.
.
.

ACTE I
 
.

1er TABLEAU
 
L'orchestre attaque "Une nuit sur le Mont Chauve" de MOUSSORGSKI : le rideau se lève. Sur un étage élevé de la Nouvelle Tour de Babel. Le sol émerge d'un nuage. La luminosité décroît de haut vers le bas.
.
Heure "H - 4". À l'antépénultième étage de la Nouvelle Tour de Babel. Une réunion de notables assis d'un même côté d'une table en zigzag disposée de telle façon que tous les personnages ne se voient matériellement que de dos. Ils se regardent dans un immense miroir fixé au mur qui leur fait face. Dans un angle sont disposés quelques prie-dieu...
Les personnages sont cependant de trois-quarts face au public.
.
VOIX OFF
(Didactique)
Cette disposition face au miroir incite, paraît-il, à la réflexion.
À cette réunion participent, notamment : trois scientifiques, dont le DOYEN ayant pour couvre-chef un chapeau pointu bleu constellé d'étoiles, les deux autres étant coiffés de la même façon mais de couleurs unies. — Un prêtre, habillé en pharaon suivant le nouveau rite. — Deux journalistes, l'ordinateur portable "gouvernemental" en bandoulière. — Deux politiciens masqués (l'un en rouge, l'autre en bleu) et une politicienne habillée en fée intergalactique. — Un homme cornu comme un bouc symbolise l'athéisme. — Enfin, deux poètes vêtus tels des aèdes l'un en blanc, l'autre azur, portant luths, se défient du regard...
Des étudiants, coiffés de bonnets de coton, et des gens du peuple en uniformes rayés de bagnards complètent l'assistance...
Un ordinateur vocal, fixé au mur, énonce en permanence le commandement à respecter suivant le genre de conversation qui s'instaure entre les participants :
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
L'orchestre joue le PREMIER mouvement de "LA SYMPHONIE DU NOUVEAU MONDE" de DVOŘÀK.
.
PREMIER SCIENTIFIQUE
Je vous souhaite un joyeux Noël à tous, même à vous, Albert, en cette année 3000.
Je vous rappelle qu'une étrange météorite arrivera proche du plan de l'écliptique.
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
Merci de vos vœux, mais permettez-moi de contester le bien fondé de cette thèse ignorant tout angle d'attaque.
.
LE DOYEN
(conciliant)
Considérons la forte probabilité que la chute de la comète chevelue aura lieu à l'intérieur ou à l'extérieur du plan…
.
LE PRÊTRE
Dieu nous envoie un ange : à genoux mes Frères !
.
L'ATHÉE
(Fataliste)
Pour ce que ça me coûte… Je suis même prêt à m'allonger pour envoyer ce caillou au Diable !
.
LE PRÊTRE
(Réprobateur)
Mon Fils !
.
PREMIER JOURNALISTE
Les Pouvoirs Publics nous ont encore caché un événement important : LA FIN DU MONDE !
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
Mon journal ne commente pas "l'imprévisible". C'est un journal sérieux qui s'en tient aux seuls faits : une comète blonde se rapproche de la Terre - Les cigognes sont de retour - Les impôts et les taxes ne baisseront pas avant la prochaine augmentation prévue… et cætera, et cætera, et cætera.
.
PREMIER POÈTE
Une blondeur de feu consumera la Terre !
Je l'aimerai, bien sûr, et ne pourrai me taire !
.
DEUXIÈME POÈTE
Le cœur haineux stellaire éradiquera l'Homme :
Vengeance du Cosmos : car cette pierre assomme !
.
PREMIER POLITICIEN
La comète traîne à gauche, mais… brille à droite !
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Acerbe)
Les Australiens prétendent le contraire !
.
LA POLITICIENNE
L'Astronomie étant aux mains des Hommes, les vieux astres sont plus nombreux que les comètes !


Le rideau tombe
 

.

2ième TABLEAU
 

Même heure. À 'entresol de la tour : une table en bois brut, des chaises brinquebalantes, un vieux banc en bois sans dossier. Un immense panneau suspendu au plafond porte l'inscription :
SÉCURITÉ SOCIALE BABÉLÉENNE : SAUVEZ-LÀ !
Un employé avec des manches de lustrine au bras et deux personnages importants en tenue de Cour du XVIè. . Une femme de ménage au balai virtuel dévastateur leur envoie la poussière dans les hauts-de chausses. L'orchestre interprète "Printemps" "LES QUATRES SAISONS" de VIVALDI.
.
L'EMPLOYÉ
(Suçotant un crayon)
On recevra bientôt une ou deux circulaires sur le taux de remboursement des pansements, tirées des statistiques après collisions : voitures, scooters des mers, et aussi comètes… Chacun des "sécurisés" en recevra un exemplaire en vue de son indemnisation.
.
PREMIER PERSONNAGE
Nous ne tolèrerons qu'un exemplaire par famille !
.
SECOND PERSONNAGE
(Timidement)
Peut-être pourrions nous faire une exception à partir du 500ième étage au-dessus du sol, Monsieur le Directeur ?
.
PREMIER PERSONNAGE
C'est très bien BATIFOL, vous pensez à tout.
.
LA FEMME DE MÉNAGE
(Balayant rageusement)
Après la comète, c'est qui qui nettoiera ?
.
L'EMPLOYÉ
(Recrachant des bribes de crayons, méditatif)
Mais non ! Il faut dire (lentement) : qui sait Qui nettoiera ?
.

Le rideau tombe
 
.
.

3ième TABLEAU
 

Même heure. Au cent-dix-huitième sous-sol de la tour : une pièce nue. L'orchestre joue doucement "Le Roi de la montagne" extrait de "PEER GYNT" de GRIEG. La foule ( –une dizaines de figurants - du petit peuple vêtu de sacs à pommes de terre rayés de bagnard, un pochard reconnaissable à sa bouteille à la main, un "petit malin" doté d'un masque de renard, et un désespéré qui pleure à chaudes larmes) s'agite et se démène.
.
LA FOULE
(Brouhaha)
C'est encore les petits qui paient le prix fort ! — Si c'est la fin du Monde, c'est la fin de tout ! — On ne nous dit rien et on nous jette la pierre ! — Les étoiles filantes me portent bonheur, les étoiles tombantes, ça je ne sais pas — Si nous savions le lieu où elle va tomber, nous pourrions partir du côté opposé — Nous faire lutter contre la pollution pendant des siècles et des siècles, et pour rien ! — Chutera-t-elle avant notre Coupe du Monde ? — Mais serons-nous remboursés par les assurances ? — C'te foé, sacrévindieu, les carottes plastifiée en champs virtuels, ell' s'ront cuites ! — Ah ! C'est bien beau de prôner le désarmement ! Ce ne sont pas les armes nucléo-factices qui arrêteront ce sacré météore ! — Pour une fois où j'avais obtenu un "laissez-monter" au 600ième étage, pour l'année prochaine !
.
L'IVROGNE
Les éléphants roses vont être décimés ! Ils sont entre devins, je suis entre deux vins : ça-y est, cette fois tous les hommes sont égaux !
.
LE PETIT MALIN
(En aparté pour le public)
Personne n'y pense, vite stockons du sucre !
.
LE DÉSESPÉRÉ
(Monté sur un tabouret, la corde au cou)
Bof ! Je peux bien attendre quatre heures !
.

Le rideau tombe
 
.
.

4ième TABLEAU
 
.
Même heure. Sur la terrasse "Espace Dialogue" de la "tour : une pièce nue avec quelques nuages au sol. Une voix de ténor fredonne "Sous les étoiles" extrait de "MONSIEUR BEAUCAIRE" de MESSAGER. Deux personnages immobiles sont assis à contre-jour : l'un est couvert et coiffé de peaux de bêtes, l'autre est à-demi nu. .
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Ébloui)
Tiens ? Il y a une étoile de plus ce soir !
Ah ! C'est vrai, la comète !
Bof ! Je n'y crois pas…
D'ici samedi, il peut se passer des choses. Tiens, par exemple, je naviguais vers LONDRES et échouais alors sur un îlot désert. Qui sait si ce caillou ne ferait pas de même ?
.
VENDREDI
(Déprimé)
Qu'adviendra-t-il de nous pour un vendredi treize ? Car si ça recommence, cette fois nous sommes finis !
.

Le rideau tombe
 
.
.
.

ACTE II
 
.
.

1er TABLEAU
 
.
Heure "H - 3". À l'antépénultième étage. L'orchestre joue en sourdine le thème de "Il était une fois dans l'Ouest" de ENNIO MORRICONE.
Même disposition et mêmes personnages qu'à l'ACTE I, 2ième TABLEAU
.
PREMIER SCIENTIFIQUE
Un long calcul précis aide à situer l'impact plus près de ce Monde, … approximativement : presque à côté, mais plus certainement dessus.
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
Errare ! Plus vraisemblablement en dessous !
.
LE DOYEN
Je pense plutôt à un impact orthogonal…
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
LE PRÊTRE
Dieu nous met à l'épreuve : à genoux mes Frères !
.
PREMIER JOURNALISTE
L'État a trop tiré de plans sur la comète et le Tiers-Monde sera coupé en deux… au moins.
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
Moi, je n'apporte au Journal que ce que je vois ; comme la comète m'éblouit, je ne vois rien !
.
PREMIER POÈTE
Un baiser de comète est un embrassement
Qui mène le poète à son embrasement …
.
DEUXIÈME POÈTE
L'Humanité n'est plus, la Terre n'est que cendre
Le Phénix en mourant aux Enfers va descendre…
.
PREMIER POLITICIEN
(Triomphant)
Les survivants feront l'électorat de Droite !
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Ragaillardi)
Nous serons majoritaires avec les autres !!!
.
LA POLITICIENNE
Les morts ne l'emporteront pas sur les mortes ? Pour une fois boudons la "parité."
.

Le rideau tombe
 
.
.

2ième TABLEAU
 
.
Même heure. Au niveau "X", tenu secret, de la tour.
Un grand panneau suspendu au plafond mentionne :
CHUT ! ÉTAGE "X" – SERVICES SECRETS – BRIGADE SPÉCIALE
Lumière diffuse.
Des spots éclairent ponctuellement au mur des affiches représentant des "chars aériens" et des schémas de "missiles intelligents", etc.
L'orchestre interprète "La danse macabre" de SAINT-SAËNS.
Un colosse en tenue de combat noire, mains et visage barbouillés, harangue d'une voix de stentor une troupe de soldats-clones, identiquement vêtus, figés au garde-à-vous.
.
LE COLOSSE
C'est moi : Sous-Sergent des Services Spéciaux de Sécurité, plus simplement le SS des SSS, qui vous commanderai. Appelez-moi : "SS" ! Ça suffira !
Chacun se postera à l'affût dans un trou. Pas d'initiative, on attendra les ordres. La comète ayant des effets incendiaires, l'arme d'assaut sera le pistolet à eau. Le groupe sera doté de siphons d'eau de Seltz : un par demi-section. Si la météorite était habitée, elle serait reçue au laser fulgurant, trois par homme. Les communications s'effectueront en langage des signes : les mains dans le dos pour rendre compte au Chef.
Le briefing est maintenant achevé : rompez ! .
.

Le rideau tombe
 
.
.
.

ACTE III
 
.
.

1er TABLEAU
 
.
Heure "H - 2". Au dernier étage de la "tour. Les tables ont été placées contre les murs. La Garde Républicaine interprète : "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine".
Plus de vingt scientifiques, reconnaissables à leurs chapeaux pointus, et de nombreux étudiants, identifiables à leurs bonnets de coton, sont présents. Mêmes personnages qu'à l'ACTE I, 2ième TABLEAU
Une rumeur court dans les étages. On entend des cris : "La comète s'éloigne !"
.
PREMIER SCIENTIFIQUE
La vitesse de déplacement du solide est trop grande pour recouper la trajectoire elliptique de notre planète : que faire ?
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
Nous ne pouvons manquer une telle expérience ! Unissons nos efforts, Chers Confrères ! Mais que faire ?
.
LE DOYEN
(Pleurnichant)
J'aurais aimé mourir tel un vieux dinosaure…
Il est longuement applaudi par les scientifiques
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
UN ÉTUDIANT
HI-HAN !
Cris divers et applaudissements du côté étudiants.

.
LE PRÊTRE
Dieu nous pardonne, merci mon Dieu : à genoux mes Frères !
.
L'ATHÉE
(Soupirant)
C'est bien pour faire comme les autres !
.
PREMIER JOURNALISTE
Les Pouvoirs Publics ont encore parié sur "le chantage à la comète" pour soumettre le Peuple ! Le Peuple saura comment réagir !
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
Gare aux "Robots Répressifs", mon vieux, gare aux Robots Répressifs !
.
PREMIER POÈTE
Tu t'éloignas de moi sans l'ultime baiser...
Qui aurait fait de moi un Poète à… braiser.
.
LE PETIT MALIN
(Hurlant)
Qui veut acheter du sucre ?
.
DEUXIÈME POÈTE
Tu faillis à la tâche en nous laissant la vie,
Mon corps eut été cendre et mon âme ravie…
.
PREMIER POLITICIEN
(Déterminé)
La comète connaît notre résolution !
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Exalté)
Comme nous la comète est en révolution ! Elle va de droite à gauche !
.

Le rideau tombe
 
.
.

2ième TABLEAU
 
.
Même heure. Au cent-dix-huitième sous-sol de la tour.
On entend le refrain de "Ce n'est qu'un au-revoir."
.
LA FOULE
(Brouhaha)
C'est bien vrai qu'elle ne tombera pas ? — On nous a bien trahis pour que nous votions à droite ! — "Ils" nous ont fait peur pour élire la gauche ! — J'espère que cela "leur" servira de leçon et "qu'ils" nous donneront la semaine de trois heures ! — Trois heures à quinze milliards d'ouvriers seulement : les entreprises n'y arriveront jamais ! — Je vais jouer au "Loto" : au moins, si je gagne, ça servira à quelque chose.
.

Le rideau tombe
 
.
.

3ième TABLEAU
 
.
Même heure. Sur la terrasse de la tour L'orchestre entreprend "Salut, ô mon dernier matin" extrait de l'opéra "FAUST" de GOUNOD. L'Écossais (ROBINSON CRUSOÉ) a revêtu un kilt et l'indigène (VENDREDI) est habillé en valet de pied.
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Triste)
Elle s'éloigne vachement vite la comète !
.
VENDREDI
(Gentiment)
Je te dis qu'elle reviendra ton étoile filante ! Et, qui sait, ce beau jour sera peut-être un vendredi…
.

Le rideau tombe
 
.
.
.

ACTE IV
 
.
.

1er TABLEAU
 


.
Heure "H - 1". Au dernier étage de la "tour.
Deux orchestres se disputent la préséance dans une cacophonie invraisemblable : l'un joue l'hymne national et l'autre un chant révolutionnaire : ils se dominent à tour de rôle.
Au lever du rideau on entend un grand COUAC ! Suit un bref instant de silence qui le cède vite au tumulte. Mêmes personnages qu'à l'ACTE III, 1er TABLEAU
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
PREMIER SCIENTIFIQUE
(Amer) J'aurais pu à loisir étudier la comète, si l'on n'avait douté de mes capacités…
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
(Sarcastique)
L'hypothèse initiale, se révélant absurde, n'aurait pu générer qu'une étude inexacte. Et mon laboratoire était mieux adapté.
.
LE DOYEN
(Méprisant)
De mon temps le sujet eut été maîtrisé !
Le PREMIER scientifique gifle le DOYEN qui soufflette le second, à son tour. Celui-ci donne un coup de pied au PREMIER : bref, ils se battent !
.
LE PRÊTRE
Dieu nous a mis à l'épreuve : à genoux mes Frères !
.
L'ATHÉE
Plus jamais ça !
.
UN HOMME
(À genoux) Non ! C'est de la triche, car moi je n'ai prié que pour aider cette comète à s'éloigner : ça ne me concerne plus, je suis anarchiste !
Il frappe le prêtre qui lui assène un coup de goupillon, alors qu'un enfant de chœur fait des moulinets vengeurs avec l'encensoir. Mêlée générale : des prie-dieu sont renversés…
.
PREMIER JOURNALISTE
(Vexé) C'est un peu trop facile d'attendre un résultat avant de rédiger l'article à sensation. Un vrai journaliste écrit bien avant les faits qui constituent, pour le public, l'événement !
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
(Dédaigneux)
On sait maintenant que vous vous êtes planté ! Mais votre torchon doit avoir l'habitude.
Le PREMIER journaliste jette le magnétophone électro-lasero-plasmatique du second à terre et le piétine. Ils se rouent de coups de poings…
.
PREMIER POÈTE
Muse, tu disparais, que-vais-je devenir ?
Comète, mon Espoir, n'est-tu que souvenir ?
.
DEUXIÈME POÈTE
S'il me fallait attendre un retour de comète,
Il faudrait, pour des vers, qu'au moins je me commette !
Les deux rimailleurs s'empoignent et roulent au sol. Ils s'insultent grossièrement : "pâle voyou ! — soûlard ! — analphabète ! — rime-à-rien !, etc.
.
PREMIER POLITICIEN
(Ému) La comète n'est plus, les électeurs sont saufs…
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Heureux) Et nous continuerons notre duel en voix!
Ils se serrent la main fraternellement, puis se séparent en se faisant des petits signes amicaux.
.
LA POLITICIENNE
(Désabusée) Je ne puis que me taire, j'ai déjà dépassé mon quota de paroles…
.
LE PETIT MALIN
(Pleurnichard) Je n'ai plus de sucre : j'ai tout vendu !
.
LE DÉSESPÉRÉ
(S'apprêtant à se retirer la corde du cou) Mais après tout, la vie est encore appréciable…
Un gamin passe en courant et bouscule le tabouret : le DÉSESPÉRÉ agite les jambes dans le vide en poussant un grand cri :
AAAaaaRRRrrrGGGgggHHHhhh !!!
.

Le rideau tombe
 
.
.

2ième TABLEAU
 
.
Même heure. Au cent-dix-huitième sous-sol de la tour
.
LA FOULE
(Brouhaha) Moi, je n'ai jamais cru à la météorite ! — Pourtant ça se sentait que vous faisiez sur vous ! (Il reçoit une gifle !) — Il avait fait des stocks pour les revendre "au noir" — Mais vous l'encouragiez avec votre panique ! (Ils se battent) — Et puis, je trouve que vous êtes tous des lâches ! (Cris haineux) — Ah-ah ! Il peut parler, car il ne s'est pas vu !
Des coups pleuvent au hasard, peu à peu la mêlée se généralise. Les "Robots Répressifs" déboussolés se combattent entre eux !
.

Le rideau tombe
 
.
.

3ième TABLEAU
 
.
Même heure. Au niveau "X"
.
LE SS DES SSS
L'alerte à la Comète est levée !
En voici une autre : L'attaque aura lieu quand même, mais au cent-dix-huitième sous-sol, territoire du "petit peuple" : Ils sont en guerre !
Le groupe sera doté de pulvérisateur neutronique : un par demi-section. Tout gus du "pp" pris avec un pavé de "pmc" en main ou en train de boxer quelqu'un doit être neutralisé immédiatement ainsi que son adversaire.
On utilisera la munition "anti-éléphant". On éliminera ainsi ces types du "pp" par lot de dix : on gagnera du temps.
Vous aurez droit pour prise de guerre à la récupération des "SPT" (Sac à Pommes de Terre) s'ils ne sont pas trop abîmés ou s'il y a encore une femme à l'intérieur.
.
LES CLÔNES-COMMANDOS
HIP-HIP-HIP ? ! HOURRA !
.
LE SS DES SSS
(Rire gras)
Ceux qui parmi vous ont de la famille au cent-dix-huitième sous-sol peuvent se retirer : on leur en voudra pas ! On préfère les absents aux traîtres…Quand deux "Robots Répressifs" se combattent, exécuter le plus mal en point au jet d'acide sulfurique bouillant. Éviter de tirer en direction des ascenseurs : je ne veux pas me taper "X" niveaux à partir du cent-dix-huitième sous-sol à pinces ! Ceux qui parmi vous possède un Robots Répressifs ou un "Cerbère" peuvent quitter les rangs. On leur en voudra pas ! C'est vrai ça : on a des sentiments pour ces machines !
Si après, des journalistes vous interrogent : "vous z'êtes pas zau courant", d'accord ? Vous z'étiez zen perm' ce jour là.
.
UN CLÔNE-COMMANDO
SS ? On peut être 12.987 en perm' le même jour ?
.
LE SS DES SSS
(Stupéfait) Vous m'ferez huit jours, après la mission, pour avoir dit des conneries ! Y aura pas 12.987 journalistes pour vous interviewer, quand même ! Allez, tous, rompez les rangs !
.

Le rideau tombe
 
.
.
.

ACTE V
 
.
Heure "H". La tour est dans l'ombre excepté la terrasse (l'Espace-Dialogue) vivement éclairée. Au milieu, trône un beau vieillard gigantesque avec une longue barbe blanche. Le naufragé et le sauvage, seulement vêtus de pagnes, le regardent, extasiés. En arrière, des anges trompettistes jouent le grand air d'"Aïda " de VERDI.
.
LE BON DIEU
(Triste) Non, ils sont vraiment trop… C'est vrai ça, ils le sont… S'ils sont à mon image, ce n'est pas vraiment flatteur pour moi !
Il hurle, s'adressant au public :
Je reviendrai pour refaire tout ça, en beaucoup mieux : promis ! Il n'y aura plus de naufragés, ni d'esclaves, ni de SS, ni de pp : PROMIS !
.
Au loin, une radio grésille : "Alerte à tous ! La comète fait demi-tour ! Alerte à tous ! Elle revient sur nous !"
.
LE BON DIEU
(La voix larmoyante)
J'ai longtemps hésité… C'est bien vrai,… mais tant pis !
.
.
Soudain une énorme explosion : B A O U M !!!
.

Le rideau tombe entraînant le faux-plafond et le décor de scène.
 


F I N
 
.

Jacques LAMY
 


Dernière édition par LAMY Jacques le Mar 2 Juin 2009 - 14:15; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Juin 2009 - 13:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 2 Juin 2009 - 14:08    Sujet du message: Re: HYSTÉRÉSIS 3000 Répondre en citant

LAMY Jacques a écrit:
HYSTÉRÉSIS 3000 !

.
.
.
SOUS FORME DE TRAGÉDIE CLASSIQUE, MUSICALE ET STELLAIRE :
Pièce en V actes (dont un préambulaire) et 12 tableaux
Unité de (sale) temps, unité de (mauvais) lieu et unité d'(in)action…

.
.
.
ACTE PRÉAMBULAIRE

.
Deux personnages : Robinson et Vendredi sont assis côte à côte sur un tronc d'arbre en partie brûlé. Derrière eux, les vestiges d'une forêt calcinée...
.
ROBINSON CRUSOÉ
Triste, hirsute, sale, vêtu seulement d'une feuille de vigne vierge, tient sur ses genoux un long morceau d'écorce à demi calciné sur lequel il a écrit à l'aide d'un silex. Il lit à haute voix.
Nous sommes le 1er janvier 3001. La scène se passe en l'an 3000 : (mille ans a posteriori "l'Ère des Vaches Folles".
.
VENDREDI
Plus tonique, tout aussi hirsute et sale, vêtu d'une grande feuille de palmier, il écoute, dubitatif...
Tu crois vraiment que les habitants de la planète "Z94 AB 36278 WC" trouveront un jour ton grimoire ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Sévère)
Tu es là pour me dire ce qui convient et non pour me critiquer !
(Lisant) : La mondialisation s'est accomplie et les hommes sont parvenus à construire et achever plusieurs "NTB".
(Il traduit, tourné vers le public) :"Nouvelle Tour de Babel", parfaitement étanches, pour tenter de joindre Dieu.
(Reprenant sa lecture) L'Humanité croit encore (un peu) à une entité supérieure, car la science, la super et l'hyper sciences n'ont pas encore TOUT expliqué. Quoi qu'il en soit, les auteurs de ces explications sont les seuls à les comprendre : les religions pallient donc à cette carence.
.
VENDREDI
(Sarcastique) :
C'était bien la peine de me supprimer tous mes gris-gris !
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Agressif) :
Ta gueule !
.
VENDREDI
(Outré) :
La Fin du Monde ne t'a pas rendu plus poli, en tous cas !
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Lisant) :
La Nouvelle Tour de Babel à laquelle j'appartenais…
.
VENDREDI
...à laquelle "Nous" appartenions…
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Haussant les épaules) :
…nous appartenions, a été édifiée sur le territoire de l'ancienne XÉNOPHILIE, à l'emplacement d'un hyper marché…
La langue mondiale est le Patagon, mais les dialectes et patois, dont font partie le Français et le Monégasque, sont tolérés.
.
VENDREDI
Alors le "Zamboulamibégonian" ne compte plus ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Impassible) :
La culture littéraire consiste en l'apprentissage par cœur des anciens annuaires téléphoniques (support papier), datant de plus de mille ans, ouvrages lus à l'envers, bien sûr, par les érudits.
Les connaissances juridiques se limitent au règlement de co-propriété dans les Nouvelles Tours de Babel.
L'enseignement des mathématiques est dispensé par des ordinateurs qui répondent aux questions avant qu'elles ne soient posées, et ne se trompent jamais, ou alors, dans la négative, ces machines étant les seules à s'en apercevoir, cela revient au même !
L'art et la poésie sont inconnus : les habitants des Nouvelles Tours de Babel ont bien d'autres occupations plus utiles.
.
VENDREDI
C'est pour ça que tu détruisais mes totems ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
Sinon, j'en rêvais la nuit !
(Lisant) : Les écrivains ont été supplantés par les Ragoteurs Accrédités qui rapportent ce qu'ils entendent, où même ce qu'ils n'entendent pas, étant télépathes ou alors missionnés par le Gouvernement.
.
VENDREDI
Je me doutais bien que tout ça finirait mal et pourtant je ne suis pas télépathe…
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Lisant)
Chaque étage de la Nouvelle Tour de Babel. correspond à un niveau croissant de lumière et d'autorité.
Le "pp" (Il traduit, tourné vers le public), soit petit peuple : s'écrit en minuscules de tradition, bien entendu.
Donc, le "pp" réside au 118ième sous-sol, éclairé par un soleil artificiel moins puissant que ceux des étages supérieurs.
Chez le "pp", l'égalité des chances est inéluctable et ce fait se retrouve jusque dans l'habillement.
Hommes et femmes sont vêtus de "SPT" ou Sacs à Pommes de Terre : soit un trou au fond qui laisse passer la tête pour les dames, soit deux orifices pour les jambes des messieurs.
.
VENDREDI
Nous n'avons jamais été attifés comme ça !
.
ROBINSON CRUSOÉ
C'est vrai, nous avons su rester dignes…
(Lisant) : Le "pp" a droit à un exutoire de qualité : il peut manifester, à des dates et heures fixées par l'Autorité, à son seul niveau évidemment, en se battant contre des Robots Répressifs.
Le "pp" dresse des barricades et lance des pavés en papier mâché compressé contre les robots qui ripostent en lançant des grenades hilarantes.
Bref, tout est bien qui finit toujours bien : plus de peur que de mal…
Ces manifestations sont une bénédiction pour le petit peuple qui peut ainsi montrer son mécontentement et, tout de suite après, rentrer docilement dans le rang.
D'ailleurs, au fil du temps ces manifestations deviennent festives : quelques petits malins jettent des vrais pavés (où se les ont-ils procurés : mystère ?) et certains Robots Répressifs donnent de véritables coups de matraque à ces amuseurs publics.
.
VENDREDI
(Critique)
Et les morts alors : ils n'étaient qu'endormis ?
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Agacé)
Non, mais c'était vraiment rare : uniquement lorsque la fête battait son plein…
(lisant) : Les ascenseurs desservent les différents niveaux, au nombre de 708, de la Nouvelle Tour de Babel.
Toutefois, un "laissez-monter" délivré par la Haute Autorité est indispensable au petit peuple pour y accéder.
Dans ces ascenseurs séjournent des robots électroniques en forme de chiens, appelés "Cerbères", qui mordent les fauteurs de trouble. La morsure est d'ailleurs plus ou moins profonde suivant la gravité de l'infraction (cette sanction a été inspirée par le système de l'ancien permis à points des... (il annone) "au-to-mo-bi-listes."
La terrasse, dans la haute atmosphère c'est-à-dire bien au-dessus des nuages polluants, dénommée Espace-Dialogue est une zone franche illuminée, en principe inoccupée, de libre accès pour les habitants de la Tour, (à mi-voix et très vite) avec autorisation et par l'échelle incendie extérieure uniquement.
.
VENDREDI
C'est là que nous vivions en permanence, rappelle-toi !
.
ROBINSON CRUSOÉ
Bien sûr, nous étions au secret, car des savants fous nous avaient redonné vie : nous sommes donc devenus les clones de nous-mêmes. Mais notre cas est très particulier, tu sais.
(Reprenant sa lecture) : Sur le plan politique, les autorités pratiquent la Démocratie Dictatoriale par auto élection directe et personnelle des gouvernants. Ils sont tacitement réélus à chaque consultation, exception faite lorsqu'ils décident de prendre leur retraite avec une pension estimée de façon asymptote du maximal autorisé…
.
VENDREDI
(Innocemment)
Il n'y avait donc plus de fraude électorale…
.
ROBINSON CRUSOÉ
L'économie est basée sur le système "TP", soit Tripatouillage Économique, de chaque Nouvelle Tour de Babel, la monnaie internationale est le "TSF" ou Taël Sino-Fictif.
.
VENDREDI
(Avec conviction) :
Mais l'économie était aussi saine que celle de 1719 en France-Antique, lors de l'apparition des assignats !
.
ROBINSON CRUSOÉ
Écoute, voici ce que je précise ensuite : Les opposants à ce mode de gestion des peuples ont été anéantis pour la plupart, lors des opérations dites de "Pacification des Cinq Continents", en l'an 2538, qui fit plusieurs milliards de morts chez le petit peuple et trois blessés légers (dont un saignement de nez attribué à tort au conflit) parmi les anciens dirigeants qui acceptèrent finalement de se rallier aux nouveaux principes…
.
VENDREDI
Tout n'est pas aussi rose que tu l'écris, mais comme l'écorce de ton ouvrage sera poussière avant de pouvoir être lue, ces précisions n'ont qu'une importance relative.
Souviens-toi : Il existe encore deux résistants, inexpugnables, aux gouvernements des Nouvelles Tours de Babel, tapis dans un buisson de cactus en plein air, dans une île dénommée "La Châtaigneraie", antiquement "La Corse." Les Autorités ferment les yeux sur cette dissidence pour démontrer, à l'Univers habité, leur humanisme et leur grande tolérance.
Et puis, dans l'environnement immédiat des Nouvelles Tours de Babel, des irréductibles tiennent le terrain. Leur physiologie est adaptée au taux de dioxyde de carbone, associé à la Nicotine et à l'Utopine, taux proche de celui de l'oxygène à moins de mille mètres d'altitude. Ils passent leur vie à chanter : on les surnomme les "télé-réalistes."
.
ROBINSON CRUSOÉ
Ce que tu dis est vrai, Vendredi. Je le note.
Que ceux qui trouveront mon manuscrit écorcé, sache que notre survie clownesque est miraculeuse.
Zut ! J'ai cassé mon silex ! (Il en prend un autre.)
Toute cette histoire a commencé par l'arrivée intempestive d'une comète en direction de notre planète Terre !

Le rideau tombe

.
.
.
ACTE I

.
1er TABLEAU

L'orchestre attaque "Une nuit sur le Mont Chauve" de MOUSSORGSKI : le rideau se lève. Sur un étage élevé de la Nouvelle Tour de Babel. Le sol émerge d'un nuage. La luminosité décroît de haut vers le bas.
.
Heure "H - 4". À l'antépénultième étage de la Nouvelle Tour de Babel. Une réunion de notables assis d'un même côté d'une table en zigzag disposée de telle façon que tous les personnages ne se voient matériellement que de dos. Ils se regardent dans un immense miroir fixé au mur qui leur fait face. Dans un angle sont disposés quelques prie-dieu...
Les personnages sont cependant de trois-quarts face au public.

.
VOIX OFF
(Didactique)
Cette disposition face au miroir incite, paraît-il, à la réflexion.
À cette réunion participent, notamment : trois scientifiques, dont le DOYEN ayant pour couvre-chef un chapeau pointu bleu constellé d'étoiles, les deux autres étant coiffés de la même façon mais de couleurs unies. — Un prêtre, habillé en pharaon suivant le nouveau rite. — Deux journalistes, l'ordinateur portable "gouvernemental" en bandoulière. — Deux politiciens masqués (l'un en rouge, l'autre en bleu) et une politicienne habillée en fée intergalactique. — Un homme cornu comme un bouc symbolise l'athéisme. — Enfin, deux poètes vêtus tels des aèdes l'un en blanc, l'autre azur, portant luths, se défient du regard...
Des étudiants, coiffés de bonnets de coton, et des gens du peuple en uniformes rayés de bagnards complètent l'assistance...
Un ordinateur vocal, fixé au mur, énonce en permanence le commandement à respecter suivant le genre de conversation qui s'instaure entre les participants :
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
L'orchestre joue le PREMIER mouvement de "LA SYMPHONIE DU NOUVEAU MONDE" de DVOŘÀK.
.
PREMIER SCIENTIFIQUE
Je vous souhaite un joyeux Noël à tous, même à vous, Albert, en cette année 3000.
Je vous rappelle qu'une étrange météorite arrivera proche du plan de l'écliptique.
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
Merci de vos vœux, mais permettez-moi de contester le bien fondé de cette thèse ignorant tout angle d'attaque.
.
LE DOYEN
(conciliant)
Considérons la forte probabilité que la chute de la comète chevelue aura lieu à l'intérieur ou à l'extérieur du plan…
.
LE PRÊTRE
Dieu nous envoie un ange : à genoux mes Frères !
.
L'ATHÉE
(Fataliste)
Pour ce que ça me coûte… Je suis même prêt à m'allonger pour envoyer ce caillou au Diable !
.
LE PRÊTRE
(Réprobateur)
Mon Fils !
.
PREMIER JOURNALISTE
Les Pouvoirs Publics nous ont encore caché un événement important : LA FIN DU MONDE !
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
Mon journal ne commente pas "l'imprévisible". C'est un journal sérieux qui s'en tient aux seuls faits : une comète blonde se rapproche de la Terre - Les cigognes sont de retour - Les impôts et les taxes ne baisseront pas avant la prochaine augmentation prévue… et cætera, et cætera, et cætera.
.
PREMIER POÈTE
Une blondeur de feu consumera la Terre !
Je l'aimerai, bien sûr, et ne pourrai me taire !
.
DEUXIÈME POÈTE
Le cœur haineux stellaire éradiquera l'Homme :
Vengeance du Cosmos : car cette pierre assomme !
.
PREMIER POLITICIEN
La comète traîne à gauche, mais… brille à droite !
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Acerbe)
Les Australiens prétendent le contraire !
.
LA POLITICIENNE
L'Astronomie étant aux mains des Hommes, les vieux astres sont plus nombreux que les comètes !

Le rideau tombe


.
2ième TABLEAU


Même heure. À 'entresol de la tour : une table en bois brut, des chaises brinquebalantes, un vieux banc en bois sans dossier. Un immense panneau suspendu au plafond porte l'inscription :
SÉCURITÉ SOCIALE BABÉLÉENNE : SAUVEZ-LÀ !
Un employé avec des manches de lustrine au bras et deux personnages importants en tenue de Cour du XVIè. . Une femme de ménage au balai virtuel dévastateur leur envoie la poussière dans les hauts-de chausses. L'orchestre interprète "Printemps" "LES QUATRES SAISONS" de VIVALDI.

.
L'EMPLOYÉ
(Suçotant un crayon)
On recevra bientôt une ou deux circulaires sur le taux de remboursement des pansements, tirées des statistiques après collisions : voitures, scooters des mers, et aussi comètes… Chacun des "sécurisés" en recevra un exemplaire en vue de son indemnisation.
.
PREMIER PERSONNAGE
Nous ne tolèrerons qu'un exemplaire par famille !
.
SECOND PERSONNAGE
(Timidement)
Peut-être pourrions nous faire une exception à partir du 500ième étage au-dessus du sol, Monsieur le Directeur ?
.
PREMIER PERSONNAGE
C'est très bien BATIFOL, vous pensez à tout.
.
LA FEMME DE MÉNAGE
(Balayant rageusement)
Après la comète, c'est qui qui nettoiera ?
.
L'EMPLOYÉ
(Recrachant des bribes de crayons, méditatif)
Mais non ! Il faut dire (lentement) : qui sait Qui nettoiera ?
.
Le rideau tombe

.
.
3ième TABLEAU


Même heure. Au cent-dix-huitième sous-sol de la tour : une pièce nue. L'orchestre joue doucement "Le Roi de la montagne" extrait de "PEER GYNT" de GRIEG. La foule ( –une dizaines de figurants - du petit peuple vêtu de sacs à pommes de terre rayés de bagnard, un pochard reconnaissable à sa bouteille à la main, un "petit malin" doté d'un masque de renard, et un désespéré qui pleure à chaudes larmes) s'agite et se démène.
.
LA FOULE
(Brouhaha)
C'est encore les petits qui paient le prix fort ! — Si c'est la fin du Monde, c'est la fin de tout ! — On ne nous dit rien et on nous jette la pierre ! — Les étoiles filantes me portent bonheur, les étoiles tombantes, ça je ne sais pas — Si nous savions le lieu où elle va tomber, nous pourrions partir du côté opposé — Nous faire lutter contre la pollution pendant des siècles et des siècles, et pour rien ! — Chutera-t-elle avant notre Coupe du Monde ? — Mais serons-nous remboursés par les assurances ? — C'te foé, sacrévindieu, les carottes plastifiée en champs virtuels, ell' s'ront cuites ! — Ah ! C'est bien beau de prôner le désarmement ! Ce ne sont pas les armes nucléo-factices qui arrêteront ce sacré météore ! — Pour une fois où j'avais obtenu un "laissez-monter" au 600ième étage, pour l'année prochaine !
.
L'IVROGNE
Les éléphants roses vont être décimés ! Ils sont entre devins, je suis entre deux vins : ça-y est, cette fois tous les hommes sont égaux !
.
LE PETIT MALIN
(En aparté pour le public)
Personne n'y pense, vite stockons du sucre !
.
LE DÉSESPÉRÉ
(Monté sur un tabouret, la corde au cou)
Bof ! Je peux bien attendre quatre heures !
.
Le rideau tombe

.
.
4ième TABLEAU

.
Même heure. Sur la terrasse "Espace Dialogue" de la "tour : une pièce nue avec quelques nuages au sol. Une voix de ténor fredonne "Sous les étoiles" extrait de "MONSIEUR BEAUCAIRE" de MESSAGER. Deux personnages immobiles sont assis à contre-jour : l'un est couvert et coiffé de peaux de bêtes, l'autre est à-demi nu. .
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Ébloui)
Tiens ? Il y a une étoile de plus ce soir !
Ah ! C'est vrai, la comète !
Bof ! Je n'y crois pas…
D'ici samedi, il peut se passer des choses. Tiens, par exemple, je naviguais vers LONDRES et échouais alors sur un îlot désert. Qui sait si ce caillou ne ferait pas de même ?
.
VENDREDI
(Déprimé)
Qu'adviendra-t-il de nous pour un vendredi treize ? Car si ça recommence, cette fois nous sommes finis !
.
Le rideau tombe

.
.
.
ACTE II

.
.
1er TABLEAU

.
Heure "H - 3". À l'antépénultième étage. L'orchestre joue en sourdine le thème de "Il était une fois dans l'Ouest" de ENNIO MORRICONE.
Même disposition et mêmes personnages qu'à l'ACTE I, 2ième TABLEAU

.
PREMIER SCIENTIFIQUE
Un long calcul précis aide à situer l'impact plus près de ce Monde, … approximativement : presque à côté, mais plus certainement dessus.
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
Errare ! Plus vraisemblablement en dessous !
.
LE DOYEN
Je pense plutôt à un impact orthogonal…
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
LE PRÊTRE
Dieu nous met à l'épreuve : à genoux mes Frères !
.
PREMIER JOURNALISTE
L'État a trop tiré de plans sur la comète et le Tiers-Monde sera coupé en deux… au moins.
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
Moi, je n'apporte au Journal que ce que je vois ; comme la comète m'éblouit, je ne vois rien !
.
PREMIER POÈTE
Un baiser de comète est un embrassement
Qui mène le poète à son embrasement …
.
DEUXIÈME POÈTE
L'Humanité n'est plus, la Terre n'est que cendre
Le Phénix en mourant aux Enfers va descendre…
.
PREMIER POLITICIEN
(Triomphant)
Les survivants feront l'électorat de Droite !
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Ragaillardi)
Nous serons majoritaires avec les autres !!!
.
LA POLITICIENNE
Les morts ne l'emporteront pas sur les mortes ? Pour une fois boudons la "parité."
.
Le rideau tombe

.
.
2ième TABLEAU

.
Même heure. Au niveau "X", tenu secret, de la tour.
Un grand panneau suspendu au plafond mentionne :
CHUT ! ÉTAGE "X" – SERVICES SECRETS – BRIGADE SPÉCIALE
Lumière diffuse.
Des spots éclairent ponctuellement au mur des affiches représentant des "chars aériens" et des schémas de "missiles intelligents", etc.
L'orchestre interprète "La danse macabre" de SAINT-SAËNS.
Un colosse en tenue de combat noire, mains et visage barbouillés, harangue d'une voix de stentor une troupe de soldats-clones, identiquement vêtus, figés au garde-à-vous.

.
LE COLOSSE
C'est moi : Sous-Sergent des Services Spéciaux de Sécurité, plus simplement le SS des SSS, qui vous commanderai. Appelez-moi : "SS" ! Ça suffira !
Chacun se postera à l'affût dans un trou. Pas d'initiative, on attendra les ordres. La comète ayant des effets incendiaires, l'arme d'assaut sera le pistolet à eau. Le groupe sera doté de siphons d'eau de Seltz : un par demi-section. Si la météorite était habitée, elle serait reçue au laser fulgurant, trois par homme. Les communications s'effectueront en langage des signes : les mains dans le dos pour rendre compte au Chef.
Le briefing est maintenant achevé : rompez ! .
.
Le rideau tombe

.
.
.
ACTE III

.
.
1er TABLEAU

.
Heure "H - 2". Au dernier étage de la "tour. Les tables ont été placées contre les murs. La Garde Républicaine interprète : "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine".
Plus de vingt scientifiques, reconnaissables à leurs chapeaux pointus, et de nombreux étudiants, identifiables à leurs bonnets de coton, sont présents. Mêmes personnages qu'à l'ACTE I, 2ième TABLEAU
Une rumeur court dans les étages. On entend des cris : "La comète s'éloigne !"

.
PREMIER SCIENTIFIQUE
La vitesse de déplacement du solide est trop grande pour recouper la trajectoire elliptique de notre planète : que faire ?
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
Nous ne pouvons manquer une telle expérience ! Unissons nos efforts, Chers Confrères ! Mais que faire ?
.
LE DOYEN
(Pleurnichant)
J'aurais aimé mourir tel un vieux dinosaure…
Il est longuement applaudi par les scientifiques
.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
UN ÉTUDIANT
HI-HAN !
Cris divers et applaudissements du côté étudiants.

.
LE PRÊTRE
Dieu nous pardonne, merci mon Dieu : à genoux mes Frères !
.
L'ATHÉE
(Soupirant)
C'est bien pour faire comme les autres !
.
PREMIER JOURNALISTE
Les Pouvoirs Publics ont encore parié sur "le chantage à la comète" pour soumettre le Peuple ! Le Peuple saura comment réagir !
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
Gare aux "Robots Répressifs", mon vieux, gare aux Robots Répressifs !
.
PREMIER POÈTE
Tu t'éloignas de moi sans l'ultime baiser...
Qui aurait fait de moi un Poète à… braiser.
.
LE PETIT MALIN
(Hurlant)
Qui veut acheter du sucre ?
.
DEUXIÈME POÈTE
Tu faillis à la tâche en nous laissant la vie,
Mon corps eut été cendre et mon âme ravie…
.
PREMIER POLITICIEN
(Déterminé)
La comète connaît notre résolution !
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Exalté)
Comme nous la comète est en révolution ! Elle va de droite à gauche !
.
Le rideau tombe

.
.
2ième TABLEAU

.
Même heure. Au cent-dix-huitième sous-sol de la tour.
On entend le refrain de "Ce n'est qu'un au-revoir."

.
LA FOULE
(Brouhaha)
C'est bien vrai qu'elle ne tombera pas ? — On nous a bien trahis pour que nous votions à droite ! — "Ils" nous ont fait peur pour élire la gauche ! — J'espère que cela "leur" servira de leçon et "qu'ils" nous donneront la semaine de trois heures ! — Trois heures à quinze milliards d'ouvriers seulement : les entreprises n'y arriveront jamais ! — Je vais jouer au "Loto" : au moins, si je gagne, ça servira à quelque chose.
.
Le rideau tombe

.
.
3ième TABLEAU

.
Même heure. Sur la terrasse de la tour L'orchestre entreprend "Salut, ô mon dernier matin" extrait de l'opéra "FAUST" de GOUNOD. L'Écossais (ROBINSON CRUSOÉ) a revêtu un kilt et l'indigène (VENDREDI) est habillé en valet de pied.
.
ROBINSON CRUSOÉ
(Triste)
Elle s'éloigne vachement vite la comète !
.
VENDREDI
(Gentiment)
Je te dis qu'elle reviendra ton étoile filante ! Et, qui sait, ce beau jour sera peut-être un vendredi…
.
Le rideau tombe

.
.
.
ACTE IV

.
.
1er TABLEAU

.
Heure "H - 1". Au dernier étage de la "tour.
Deux orchestres se disputent la préséance dans une cacophonie invraisemblable : l'un joue l'hymne national et l'autre un chant révolutionnaire : ils se dominent à tour de rôle.
Au lever du rideau on entend un grand COUAC ! Suit un bref instant de silence qui le cède vite au tumulte. Mêmes personnages qu'à l'ACTE III, 1er TABLEAU

.
VOIX OFF
" Aucune idéologie scientifique ne peut être énoncée en dehors du dogme démocratiquement imposé par l'État. Aucune idéologie scientifique..."
.
PREMIER SCIENTIFIQUE
(Amer) J'aurais pu à loisir étudier la comète, si l'on n'avait douté de mes capacités…
.
DEUXIÈME SCIENTIFIQUE
(Sarcastique)
L'hypothèse initiale, se révélant absurde, n'aurait pu générer qu'une étude inexacte. Et mon laboratoire était mieux adapté.
.
LE DOYEN
(Méprisant)
De mon temps le sujet eut été maîtrisé !
Le PREMIER scientifique gifle le DOYEN qui soufflette le second, à son tour. Celui-ci donne un coup de pied au PREMIER : bref, ils se battent !
.
LE PRÊTRE
Dieu nous a mis à l'épreuve : à genoux mes Frères !
.
L'ATHÉE
Plus jamais ça !
.
UN HOMME
(À genoux) Non ! C'est de la triche, car moi je n'ai prié que pour aider cette comète à s'éloigner : ça ne me concerne plus, je suis anarchiste !
Il frappe le prêtre qui lui assène un coup de goupillon, alors qu'un enfant de chœur fait des moulinets vengeurs avec l'encensoir. Mêlée générale : des prie-dieu sont renversés…
.
PREMIER JOURNALISTE
(Vexé) C'est un peu trop facile d'attendre un résultat avant de rédiger l'article à sensation. Un vrai journaliste écrit bien avant les faits qui constituent, pour le public, l'événement !
.
DEUXIÈME JOURNALISTE
(Dédaigneux)
On sait maintenant que vous vous êtes planté ! Mais votre torchon doit avoir l'habitude.
Le PREMIER journaliste jette le magnétophone électro-lasero-plasmatique du second à terre et le piétine. Ils se rouent de coups de poings…
.
PREMIER POÈTE
Muse, tu disparais, que-vais-je devenir ?
Comète, mon Espoir, n'est-tu que souvenir ?
.
DEUXIÈME POÈTE
S'il me fallait attendre un retour de comète,
Il faudrait, pour des vers, qu'au moins je me commette !
Les deux rimailleurs s'empoignent et roulent au sol. Ils s'insultent grossièrement : "pâle voyou ! — soûlard ! — analphabète ! — rime-à-rien !, etc.
.
PREMIER POLITICIEN
(Ému) La comète n'est plus, les électeurs sont saufs…
.
DEUXIÈME POLITICIEN
(Heureux) Et nous continuerons notre duel en voix!
Ils se serrent la main fraternellement, puis se séparent en se faisant des petits signes amicaux.
.
LA POLITICIENNE
(Désabusée) Je ne puis que me taire, j'ai déjà dépassé mon quota de paroles…
.
LE PETIT MALIN
(Pleurnichard) Je n'ai plus de sucre : j'ai tout vendu !
.
LE DÉSESPÉRÉ
(S'apprêtant à se retirer la corde du cou) Mais après tout, la vie est encore appréciable…
Un gamin passe en courant et bouscule le tabouret : le DÉSESPÉRÉ agite les jambes dans le vide en poussant un grand cri :
AAAaaaRRRrrrGGGgggHHHhhh !!!
.
Le rideau tombe

.
.
2ième TABLEAU

.
Même heure. Au cent-dix-huitième sous-sol de la tour
.
LA FOULE
(Brouhaha) Moi, je n'ai jamais cru à la météorite ! — Pourtant ça se sentait que vous faisiez sur vous ! (Il reçoit une gifle !) — Il avait fait des stocks pour les revendre "au noir" — Mais vous l'encouragiez avec votre panique ! (Ils se battent) — Et puis, je trouve que vous êtes tous des lâches ! (Cris haineux) — Ah-ah ! Il peut parler, car il ne s'est pas vu !
Des coups pleuvent au hasard, peu à peu la mêlée se généralise. Les "Robots Répressifs" déboussolés se combattent entre eux !
.
Le rideau tombe

.
.
3ième TABLEAU

.
Même heure. Au niveau "X"
.
LE SS DES SSS
L'alerte à la Comète est levée !
En voici une autre : L'attaque aura lieu quand même, mais au cent-dix-huitième sous-sol, territoire du "petit peuple" : Ils sont en guerre !
Le groupe sera doté de pulvérisateur neutronique : un par demi-section. Tout gus du "pp" pris avec un pavé de "pmc" en main ou en train de boxer quelqu'un doit être neutralisé immédiatement ainsi que son adversaire.
On utilisera la munition "anti-éléphant". On éliminera ainsi ces types du "pp" par lot de dix : on gagnera du temps.
Vous aurez droit pour prise de guerre à la récupération des "SPT" (Sac à Pommes de Terre) s'ils ne sont pas trop abîmés ou s'il y a encore une femme à l'intérieur.
.
LES CLÔNES-COMMANDOS
HIP-HIP-HIP ? ! HOURRA !
.
LE SS DES SSS
(Rire gras)
Ceux qui parmi vous ont de la famille au cent-dix-huitième sous-sol peuvent se retirer : on leur en voudra pas ! On préfère les absents aux traîtres…Quand deux "Robots Répressifs" se combattent, exécuter le plus mal en point au jet d'acide sulfurique bouillant. Éviter de tirer en direction des ascenseurs : je ne veux pas me taper "X" niveaux à partir du cent-dix-huitième sous-sol à pinces ! Ceux qui parmi vous possède un Robots Répressifs ou un "Cerbère" peuvent quitter les rangs. On leur en voudra pas ! C'est vrai ça : on a des sentiments pour ces machines !
Si après, des journalistes vous interrogent : "vous z'êtes pas zau courant", d'accord ? Vous z'étiez zen perm' ce jour là.
.
UN CLÔNE-COMMANDO
SS ? On peut être 12.987 en perm' le même jour ?
.
LE SS DES SSS
(Stupéfait) Vous m'ferez huit jours, après la mission, pour avoir dit des conneries ! Y aura pas 12.987 journalistes pour vous interviewer, quand même ! Allez, tous, rompez les rangs !
.
Le rideau tombe

.
.
.
ACTE V

.
Heure "H". La tour est dans l'ombre excepté la terrasse (l'Espace-Dialogue) vivement éclairée. Au milieu, trône un beau vieillard gigantesque avec une longue barbe blanche. Le naufragé et le sauvage, seulement vêtus de pagnes, le regardent, extasiés. En arrière, des anges trompettistes jouent le grand air d'"Aïda " de VERDI.
.
LE BON DIEU
(Triste) Non, ils sont vraiment trop… C'est vrai ça, ils le sont… S'ils sont à mon image, ce n'est pas vraiment flatteur pour moi !
Il hurle, s'adressant au public :
Je reviendrai pour refaire tout ça, en beaucoup mieux : promis ! Il n'y aura plus de naufragés, ni d'esclaves, ni de SS, ni de pp : PROMIS !
.
Au loin, une radio grésille : "Alerte à tous ! La comète fait demi-tour ! Alerte à tous ! Elle revient sur nous !"
.
LE BON DIEU
(La voix larmoyante)
J'ai longtemps hésité… C'est bien vrai,… mais tant pis !
.
.
Soudain une énorme explosion : B A O U M !!!
.
Le rideau tombe entraînant le faux-plafond et le décor de scène.


F I N



Jacques LAMY
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 4 Juin 2009 - 17:56    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

Voilà bien une pièce de théâtre qui se lit avec voracité et d'un seul trait, tant le contenu est à chaque fois inattendu, plein d'humour et de reflexions  par l'absurde ou le caricatural sur un monde en déchéance.

La caricature de la pensée scientifique, de la poésie, de la religion, de l'information et médias, de l'écologie, de la politique politicienne, autant de caricatures sur l'échec d'un mode civilisationnel, d'un mode d'organisation sociale, d'un mode de pensée tout court.

Une pièce qui est autant un drame qu'une tragédie, ou l'humour tient la place de la comédie, un humour cinglant qui prend à témoin les revers de médaille de la vie en société où la cacophonie des "solutions" cède le pas à l'échec de toute pensée fausssement scientifique, faussement religieuse, faussement, faussement...

L'échec est tel que le monde est à refaire, à regret, par ...son propre créateur. Une explosion au lieu d'une implosion.

Nul n'est besoin de rechercher les trois règles du théâtre, ni la vraisemblance, ni la préséance, l'auteur s'en innocente dès le départ.

Sa démarche serait à rapprocher du "théâtre à lire" ou "de fauteuil" de Musset, ou bien du théâtre de l'absurde de Ionesco.

Mais l'auteur ne se limite pas à poser des intérrogations existentialistes et ne détruit pas le langage ; il décortique un mode de pensée et les "résultats" de démarches de pensées de tous bords (cartésiennes, spirituelles, littéraires ou poétiques, politiques) qui font tourner le monde, pour démontrer que rien ne tourne en rond, en fait.

Une très bonne mise en scène ferait profiter au public des théâtres, cette magnifique pièce aux mille messages et où la musique de scène joue certainement un rôle évoquateur important pour les connaisseurs.

Pour "H-2" par exemple il faudrait mettre "H moins 2" (et les autres indications du même genre) pour éviter de confondre avec un tiret, car il s'agit d'un compte à rebours avant l'heure H ,celle de la fin du monde.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 5 Juin 2009 - 20:18    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

J'ai beau imaginer la fin du monde, celle que vous representez est la plus époustoufflante, la plus hestérique.J'aurai bien aimé voir cette pièce sur les planches pour mieux apprécier toutes les pensées auquelles vous avez touché.
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Sam 6 Juin 2009 - 18:14    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

Merci amynochka.
.
Mais Abdel a raison. Il faudrait mieux soigner la mise en scène par la description des personnage, des vêtements, des décors, etc... Mais pour ma défense, je dirais que cette pièce ne sera vraisemblablement jamais jouée, alors...
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 8 Juin 2009 - 21:38    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

Hystérésis 3000 vaut la peine d'être jouée sur scène...et nul ne peut prévoir ce que demain va apporter comme surprise!
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 14 Juin 2009 - 17:48    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

Promis, amynochka, si je deviens animateur à la Télévision (que je regarde assez peu, d'ailleurs), je m'arrangerai pour la faire jouer !
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 15 Juin 2009 - 19:20    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

Sans vouloir vous faire des éloges, HYSTERESIS 3000 m'a beaucoup plus angoissée qu'en attendant GODOT.Les écrits angoissants, ont pour effet de me fasciner...SAMUEL BECKET a réussi à m'angoisser, vous encore plus! Mais j'avoue, que vous avez une main de maître, qui façonne formidablement ses personnages.
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 16 Juin 2009 - 16:04    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

Ah . NON ! Samuel Becket est incomparable, son humour est plus subtil, moins clownesque... J'aime trop ses écrits pour vouloir les plagier, même si parfois aussi je rêve à ma façon (par la poésie)... en attendant Godot...
.
.
.
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 17 Juin 2009 - 13:58    Sujet du message: Hystérésis 3000 Répondre en citant

QUI prétend que SAMUEL est comparable ...? LAMY aussi ( voila que je commence à faire vos éloges, dans l'espoir qu'un jour ,je serais aux premieres loges...pour HYTERESYS 3000) LA CLASSE!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:39    Sujet du message: Hystérésis 3000

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Théâtre, scénarios -> Théâtre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation