http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Extrait de DESTIN
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Extrait de DESTIN

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dandy kaine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 18

MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 13:16    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

 
 
 
 Voici un extrait de mon livre auto-éditer, le passage décrit quand le chef des Comanche,(nom de famille), qui va chercher son petit frère dans un rade adverse.

Théme de l'histoire:

Comanche 1  et ses frères vont récupérer le magot de cinq cent mille dollars que anciennement N°1 a caché.
Manque de bol, leur ennemi, Santiague et sa bande des Rejects sont sur leurs traces.
 
 
-Bonjour je m’appelle Comanche 1, je suis a la recherche de mes acolytes et d’un trésor de cinq cent mille dollars, Comanche anciennement 1 a caché ce magot après un braquage, il s’est fait arrêter et je suis devenu le chef. Le trésor devait encore y rester sous terre mais un clan ennemi est sur sa trace.
Pour précision les 8 Comanche que nous sommes sont un clan de motards, des bikers redoutables descendant d’indiens, les 8, moi et les 7 autres sont tous frères et chefs du groupe.
Là je suis à la recherche de Comanche 7, on a décidé de régler cette affaire en famille parce que c’est familial, normal me diriez-vous, oui ceci est normal.
Donc là je suis sur ma moto, un fusil à pompe à la main droite devant un bar, l’Enfer.
Mon petit frère aime jouer au con et est allé dans un rade adverse.
Je mets ma bécane sur béquille. Deux bikers sortent du bar et me regardent de travers, je leur montre mon arme, là, ils dégagent vite fait sur leur bolide et se tirent sans demander leur reste.
A l’américaine( normale je le suis), je donne un coup de pied dans la porte et elle s’ouvre par elle-même.
-T’es qui toi ? Me demande ce qui est censé être le vigile.
-Moi, je suis moi et toi t’es qui ? Je lui demande ironiquement.
Il commence à s’énerver, direct je lui envoie un coup de crosse dans la gueule.
La mâchoire cassée il s’effondre aussitôt.
Je me dirige vers le bar.
-Qu’est-ce que vous venez foutre ici et qu’est-ce que je vous sers à boire ? Me demande la serveuse cordialement.
-Je suis venu chercher mon petit frère et je souhaite un whisky ananas. C’est pas que je veux contrôler le dernier de mes très chers parents mais un membre isolé des Comanche dans ce territoire n’est pas très bon pour sa santé. Je rigole tout en recevant le verre, je le paye et je le bois.
-Alors vous êtes un Comanche ? Me demande la serveuse. Pour être plus sûr.
Je me retourne vers la salle et là je vois un gars, debout qui tient ses mains en tous cas ses bouts de doigts sur la table en face d’une très jolie demoiselle qui se trouve en bout de table.
-Vous voyez le branleur qui drague comme un manche la gonzesse en face ?je lui demande en le montrant du doigt.
-Oui, c’est lui ?
-Oui c’est mon cher connard de petit frère.
-Vous, vous savez qui je suis ? Me demande la serveuse.
-Oui, la serveuse dans ce rade aussi miteux que les clients qui y viennent, je la nargue en marquant ma réponse.
-Je suis aussi la patronne de ce rade, l’une des chefs des Rejects et je n’apprécie pas que des membres adverses viennent mettre la merde chez moi.
D’un coup elle arrête de me parler et cri tout fort :
-Oh !!! Les Motards !!! Les Rejects !!! Deux Comanche sont ici.
Mon petit frère se tourne vers le comptoir et m’aperçoit.
-Salut grand frère, bien ou bien ? me demande il d’un air décomplexé.
Je me retourne vers la patronne, je la soulève et je la mets sur le comptoir.
Juste en dessous de mes yeux, dans l’habillage qu’elle est, elle me met l’eau à la bouche, décolleté et pantalon moulant. Je glisse le bout du fusil entre ses deux seins et là je menace la foule qui en sont presque a nous rendre moi et mon frère six pieds sous terre.
-Bande d’enfoirés, le connard qui touche à moi ou à mon frère j’éclate la tronche de votre Maronne, je suis clair bande de pecnots à deux balles ?!!! A leur regard ils ont compris.
Malgré la crise, mon frère prend le temps de boire cul sec un verre d’alcool qui traînait depuis on ne sait quand.
-Rapproche toi de la porte du con, je menace mon frère tout en ayant un oeil furieux et le fusil pointé vers la poitrine de ma victime.
-D’accord, d’accord ! grand, je finis juste une chose et j’y vais.
-Dépêche toi putain ! La je commence vraiment a m’énervé après ce trou d’uc.
-mademoiselle, pourrais-je avoir votre numéro ? Demande mon frère à la fille qu’il fixe depuis que je le vois dans le bar.
Elle tend un bout de papier là où est écrit le numéro, pendant ce temps un connard de biker Reject veut faire son héros, je pointe mon fusil vers lui je l’abats puis je place le bout de mon arme dans la bouche de la Maronne.
Le prochain enfoiré qui veut jouer à zorro aura pour conséquence la visite de mes amies cartouches dans la gorge de votre chef, je suis clair bande d’enculé !!!
Tout le monde les armes parterre.
Ils le font de suite.
J’ai les yeux plein de rage et j’appuie sur la gâchette, du sang en gicle mais ne me touche pas.
Mon frère dégoûté dégueule tout ce qu’il peut sur la table et même un peu sur sa conquête.
-Désolé ma biche mais qu’es-ce qu’il est crade.
T’es taré grand frère, t’es dégoûtant, tu n’es pas sortable, désolé mademoiselle, je vous appelle plus tard.
-Hin, hin qu’elle répond écoeuré en hochant la tête en bas, en haut deux fois de suite.
Là les rejects commencent a reprendre leurs esprits.
Comanche 7 et moi on a la bonne idée de s’en aller.
Arrivés au lieu de la défunte porte, Comanche 7 se retourne, bien que des balles pleuvent.
-Bisous ma tendre beauté, je t’appelle  bientôt.
Des cartouches lui frôlent la tête, cartonnent le contour de l’encadrement de la porte. Tout ce qu’il trouve a dire, c’est : -Ah Ah, il fait une bise et l’envole de la main vers sa belle. Ensuite il s’en va en dirigeant son flingue vers le ciel et tire toutes ses munitions.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 13:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 15:18    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

Vous avez déjà dit , en présentation, que vos écrits s'inspirent du cinéma et que vous aimez les oeuvres d'horreur et de fiction.

Ce texte le confirme, puisque on a l'impression de regarder  une scène d'un navet américain. Tout y est , la brusquerie et le cru du langage, la brutalité gratuite et des tueries encore plus gratuites . Un monde sans foi ni loi, comme dans les westerns spaguettis.

La manière avec laquelle vous parvenez à rendre compte de tout cela est convenable. C'est drôle de dire que c'est convenable de bien décrire une scène inconvenable, mais c'est comme ça.

Pour le moment , c'est votre choix de thématique plus axée sur le cinéma et ses techniques.

Cette étape peut vous mener, en variant les thématiques, à produire de meilleurs textes. Cela se sent.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 19:30    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

Je ne sais pas s'il y a des amateurs pour ce genre de littérature mais en tout cas je n'en fait pas partie.


Cela étant, même en faisant abstraction de mes goûts personnels, ma cote pour ce texte n'atteint pas le "convenable" décerné par le (toujours très tolérant et diplomate) Abdel. 


L'écriture est plus ou moins correcte du point de vue de la langue, mais elle est très basique et, surtout, elle manque d'âme. 


Si vous voulez devenir le nouveau Frédéric Dard, cher Dandy Kaine, je vous conseille de travailler votre style.
Revenir en haut
dandy kaine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 18

MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 20:13    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

Mais gardez votre style, il y en a qui aime bien, perfectionner mon style il est bien alors retournez avec vos romans plats du genoux. Je sais que ça n'attire qu'un certain public mais j'ai pris du plaisir a l'écrire et ça c'est le plus important, que l'auteur ait la passion de ce qu'il fait!
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 20:40    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

Au fond, pourquoi venez-vous poster vos écrits sur ce site? Pour qu'on vous dise que c'est génial (ce que vous semblez penser) ou pour apprendre quelque chose d'utile?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 12 Juin 2009 - 22:24    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

Il y a quelque chose d'anormal, Dandy.

Pour votre pème, vous dites qu'il est fort bien écrit, et maintenant pour ce texte vous dites "mon style il est bien".

Alors doit-on vous applaudir sans discussion ou doit-on vous fournir les indications utiles pour  vous permettre de perfectionner votre style ?.

Une chose est certaine, c'est que les membres de ce forum font tout pour aider les autres et applaudissent quand cela  est évident à faire.

Ma diplomatie dont parle Humphrey est justement de  permettre aux membres de se familiariser tout doucement à la critique constructive et de faire preuve de plus d'humilité, avec le temps, et surtout avec l'utilité avérée des commentaires successifs sur leurs écrits.

Si cette "aide" ne donne pas ses fruits, alors la  faute incombera au posteur qui n'aura rien compris sur la disponibilité des autres et leur bonne volonté mutuelle à aller de l'avant.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dandy kaine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 18

MessagePosté le: Sam 13 Juin 2009 - 18:26    Sujet du message: Extrait de DESTIN Répondre en citant

J'avais répondus avec la passion de l'écrivain, j'ai plus vu un avis sans recul sur ce genre mais vous avez raisons.
Il manque de certaines qualitées mais j'aime bien ce genre un peu défaillant.

Merci des avis.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:36    Sujet du message: Extrait de DESTIN

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation