http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: EN ATTENDANT ELSA
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
EN ATTENDANT ELSA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 29 Juin 2009 - 20:51    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

.
.
EN ATTENDANT ELSA...

.
.
.
Elle avait trente minutes de retard ! Le froid était intense. Il remonta son col pour mieux lutter contre le vent glacial tout en tapant de la semelle pour se réchauffer. Jean-Paul, car il s'appelait Jean-Paul, frissonnait bien que couvert chaudement d'un pardessus.
Lorsqu'il était arrivé sur place, un homme semblait attendre. De belle prestance, les tempes grisonnantes, un énorme bouquet de roses rouges en main, il s'impatientait en piétinant sous l'horloge. A proximité se trouvait une voiture cossue à l'arrêt, le moteur en marche et la portière entr'ouverte, en stationnement formellement interdit.
.
Le quidam regardait sa montre à chaque instant…, sans lever les yeux vers l'horloge ! De temps à autre, il se réfugiait au chaud dans sa voiture ; mais sitôt qu'une silhouette féminine apparaissait à l'horizon, il jaillissait comme un diable du véhicule, tout sourire.
Jean-Paul et l'homme dévisageaient impudemment les jeunes femmes qui approchaient. Celles-ci, gênées, tournaient la tête…
Finalement, l'homme, lassé de ce manège, se précipita soudain vers une petite fille en lui tendant les roses. « Pour ta Maman», dit-il, puis s'en alla aussitôt, l'air furibond !
.
Un grand escogriffe, vêtu d'un cardigan, survint peu après, muni de quelques œillets blancs, achetés à la jeune fleuriste, dont la boutique était à vingt mètres de là.
Après dix minutes de "pied de grue", il poussa un long soupir et quitta les lieux, sans avoir adressé la parole à Jean-Paul.
.
Lui succéda un homme, bien charpenté, avec un blouson de cuir, tenant un ridicule petit bouquet qui disparaissait dans son poing. Il roulait des yeux interrogatifs à tout instant vers Jean-Paul.
Il résista ainsi un bon quart d'heure, puis partit brusquement à grandes enjambées, jeta son minuscule bouquet dans le caniveau rageusement en précisant à la cantonade : « Fautyhêttcon ! »
.
Jean-Paul tenait un bouquet de fleurs des champs qu'il venait de prendre à la boutique voisine. C'était son premier rendez-vous "en chair et en os" avec Elsa.
Il ne l'avait jamais rencontrée autrement qu'en "dialogue direct" d'un serveur spécialisé sur "Internet" et sous un pseudonyme. Elle changeait souvent de pseudonyme : "La Cannibale"…
.
Car cela faisait maintenant plusieurs semaines qu'ils dialoguaient ainsi le soir tard. Ils avaient alors constaté qu'ils partageaient une même passion : l'opéra et le chant. Jean-Paul avait éprouvé une envie folle d'entendre la voix d'Elsa, mais elle avait refusé de lui donner son numéro de téléphone : « Un petit souper aux chandelles, je veux bien, mais en bons camarades et… avec des fleurs. »
.
Elsa aimait les fleurs, et les roses, surtout. Mais les roses étaient cher… pour une première fois. Bah ! Un repas arrosé, la dégèlerait !
.
Elle s'était dépeinte comme étant « élancée, brune, "aile de corbeau", les yeux "myosotis". » Ah ! "Les yeux d'Elsa !" Il adorait les grandes, brunes aux yeux bleus… Peut-être le lui avait-il dit au début, au tout début, car il ne s'en souvenait pas… Il n'avait pas triché, s'étant décrit tel qu'il se voyait : petit, ni beau ni laid, mais avec beaucoup de charme. « Oh ! La beauté, vous savez, c'est le cœur qui compte ! » avait-il lu, en réponse à sa description, sur l'écran de son ordinateur.
.
Et Jean-Paul s'était décidé à l'inviter. Ils s'étaient donnés rendez-vous pour cette fin d'après-midi. Elle était en retard : "c'était bien une femme !"
.
.
Comme il tournait la tête, il vit un homme âgé venant de la fleuriste (avec en main plus d'asparagus que de roses) qui se dirigeait à petits pas pressés directement vers lui. Le vieil homme salua, soulevant sa casquette :
Bonjour ! Excusez-moi. Personne n'est venu au moins, j'ai bien cinq minutes de retard ?
— Non, pas depuis une demi-heure, je vous l'assure !
— Pensez, avoir un tel rendez-vous à mon âge ! Notez que je ne pourrai pas la reconnaître, c'est sûr, car je ne l'ai encore jamais vue ! C'est la première fois que nous sortons ensemble…C'est une vieille solitaire, mon Elsa. Elle est aussi âgée…
— Comment s'appelle-t-elle ?
— Elsa. Vous avez l'air plutôt surpris, pourquoi ?
— J'attends une personne de ce nom : Elsa.
— Mais vous êtes beaucoup plus jeune que moi, comment est-elle ?
— C'est une chanteuse, élancée, brune aux yeux bleus.
— Hé ! Hé ! Hé ! Rien à voir avec ma conquête ! Elle a les cheveux blancs, et très mauvaise vue. Elle affirme être percluse de rhumatismes.

.
Jean-Paul se taisait, car le vieil homme parlant pour deux semblait intarissable. Il expliquait :
Je suis célibataire et retraité aussi. J'ai passé quarante ans dans les chemins de fer ! Vous n'êtes pas de la S.N.C.F., des fois ? Je construis des maquettes de locomotives et je cherche des amateurs sur Internet… C'est comme ça que je suis tombé sur Elsa, car c'est une collectionneuse de première ! A croire, quand nous dialoguons, qu'elle dispose de nombreux catalogues et les a sous les yeux !
Mais qu'est-ce qu'elle fait, sapristi ! ?
Il éternua. Je suis si fragile des bronches et il fait si froid ! N'est-ce pas elle que je vois venir là-bas ?
Un long silence puis : Non, c'est un très gros chien…
.
Jean-Paul n'écoutait plus. Il était intrigué par l'attitude d'un homme qui observait de loin, ses mains tenant un bouquet dans le dos…
Se voyant découvert, celui-ci approchait. Sa démarche et sa silhouette étaient celles d'un homme jeune, pratiquant assidu de sports…
Vous attendez Elsa ? s'étouffa le vieil homme de rires, d'éternuements et de toux mêlés.
Çççaaa alors ! ne put que s'exclamer le sportif. Comment le savez-vous : elle m'a joué un tour ?
— Mais non, tout le monde ici attend "une Elsa !" Qui-est-elle ? Que fait-elle ? Comment est-elle ?
— C'est une sportive, grande, blonde aux yeux verts. En fait, elle réalise des temps "canons" sur 100 et 200 mètres. C'est celle–là que vous attendez, complètement gelés tous les deux ?

.
La nuit tombait, le vent glacial s'était accentué. Jean-Paul et l'homme âgé soufflèrent rassurés :
Si vous la connaissez, alors ça change tout!
— Mais non, c'est notre première rencontre ici. Je l'ai connue sur Internet, car je cherchais des partenaires filles pour organiser prochainement un relais "quatre fois cent mixte" : deux garçons et deux filles,
dit en rougissant le jeune homme, inquiet de la situation. N'allez pas croire…
.
Messieurs, papiers s'iou plait ! Deux agents de police se tenaient derrière eux. Ça fait un moment qu'on vous observe, dit l'un. Qu'attendez-vous depuis si longtemps dans ce froid ?
— Elsa !
Répliquèrent en cœur les trois noctambules.
L'un des policiers annonçait sur son émetteur-radio personnel: « Nom de code : "Elsa". Signe de reconnaissance : des bouquets de fleurs, des roses et d'autres. Ils ont déjà passé des messages aux précédents. C'est le même genre de réunions discrètes qu'on observe depuis plusieurs jours… »
.
Un fourgon bleu de police, tous feux éteints roulant lentement vint se ranger près du groupe.
On va tirer tout ça au clair, au commissariat, allez !
.
Jean-Paul et ses deux comparses internautes protestèrent et même se débattirent en vain. Le sportif qui avait terrassé deux agents, s'en prit trois autres sur le dos qui le rossèrent. Des pétales de roses jonchaient le trottoir. Et Jean-Paul, accablé, se laissa menotter…
Dans le véhicule de police se trouvaient déjà les deux "impatients" (le "cardigan" et le "blouson de cuir") qui avait précédé le vieil homme sous l'horloge, et qui s'étaient fait "pincer" à quelque distance du lieu de rendez-vous. Le "blouson de cuir" devait avoir créé des difficultés, car il avait la mâchoire enflée et le policier qui le gardait en le fusillant d'un œil arborait à l'autre un coquard. Le fourgon démarra sur les chapeaux de roues, gyrophare en action et la sirène hurlante, sous les yeux des badauds.
.
Un homme jeune qui rentrait chez la fleuriste avait suivi la scène d'un regard amusé, en secouant la tête.
Elsa, ça à l'air de marcher tes affaires, hein ! ? cria-t-il une fois à l'intérieur.
J'ai même doublé mes ventes ! Une jeune femme rousse au charmant minois et aux beaux yeux marron parut, virevoltant depuis l'arrière boutique.
Tu pourrais au moins espacer tes rendez-vous, non ?
— C'est vrai, j'aurais pu éviter le vieux bronchiteux aux locomotives, surtout en cette saison…


Le jeune homme en riant l'enleva dans ses bras et tendrement l'embrassa.

.
.
Jacques LAMY

.
.
Tiré du recueil : "Vous aurez de mes nouvelles !" de Jacques LAMY, ouvrage publié par les Éditions Les Nouveaux Auteurs 4, rue Daru, 75008 PARIS www.lesnouveauxauteurs.com
ISBN : 978-2-917144-04-6.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Juin 2009 - 20:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 1 Juil 2009 - 10:29    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

C'est tellement réel que cela echappe au virtuel. Judicieuse idée pour vendre ses fleurs, mais Elsa fait des malheurs en attendant...enfin de compte votre texte me donne des idées! Tenez! J'ai trop aimé votre ELSA!
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 4 Juil 2009 - 01:44    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

On pense immédiatement à "en attendant Godot", ce qui cadre bien...

Les nouvelles de Lamy rivalisent entre elles en ingéniosité dans les détours du récit, en descriptions frappantes des profils, en humour succulent, en chutes insoupçonnables...

Passé maître de l'intrigue, Lamy jalonne son texte de bonnes  et fausses pistes , de saillies de langage ancien et moderne, d'humour assommant, diversifiant les situations et les synthétisant vers la fin, en virtuose, pour asséner la chute inattendue.

Ici, les profils des personnages épousent ceux des internautes, avec des indications sur les "catégories socio culturelles" à partir des habits et du langage. L'humour  des répliques est suivi de la violence non dénuée d'humour non plus.

Avec Lamy, on ne lit pas  en silence  avec les sourcils fronçés et le front plissé. On lit avec des sourires en cascades entrecoupés, de silences de suspense de bon aloi,  et de rires francs.

Ses nouvelles incluent un confort de lecture intrinsèque qui vous fait transporter comme sur un overcraft glissant sur ses phrases. On se laisse lire, bercé de toutes parts par autant de moyens  de narration et autres qui vous captent et vous comblent .

 On a la sensation de "manger" un récit qui se digère aussi vite qu'on le relit de nouveau sans  s'en rendre compte.

Un grand cordon bleu de l'écriture raffinée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 10:49    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

Sympa cette nouvelle, je l'ai lue avec plaisir, même si j'ai dû relire trois fois les deux premiers premiers paragraphes avant de comprendre qui était qui. Mais au vu de la suite de la nouvelle, je suppose que cette confusion initiale a été créée volontairement. Juste?
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 15:00    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

.
.
Quatre personnages interviennent dans ces premiers paragraphes :
.
1/ Jean-Paul
2/ "Lorsqu'il était arrivé sur place, un homme semblait attendre."
3/ Un grand escogriffe, vêtu d'un cardigan, survint peu après,
4/ Lui succéda un homme, bien charpenté, avec un blouson de cuir.
.

Sincèrement, vous êtes le seul lecteur qui ait dû s'y reprendre à trois fois pour assimiler le début de cette nouvelle... mais, c'est parfaitement votre droit de lecteur, et je le respecte, sans toutefois pouvoir sérieusement en tenir compte...
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 17:35    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

Humphrey, le lecteur pas comme les autres... 
Pas de problème, j'assume mon altérité. 
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 20:27    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

Voilà de quoi vous plonger dans un nouveau mystère, Humphrey...
.
"En attendant Elsa", 3 premiers prix + Prix Spécial du Jury (Bergerac) + Prix des Libraires (Les Appaméennes du Livre) la même année.
.
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2009 - 21:14    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

Je vous sens vexé. Bah, c'était à prévoir, je suppose. Toujours la même chose...
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2009 - 09:21    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

Mais non, Humphrey, je ne suis pas vexé, mais plutôt intrigué du fait que vous ayez eu des difficultés à distinguer les personnages du début de mon texte... (je ne vois toujours pas pourquoi.)
.
Si vous connaissiez un peu les concours de poésie ou de nouvelles, vous comprendriez que si un seul membre d'un jury avait éprouvé la même confusion que vous, ce jury m'aurait systématiquement écarté du palmarès en accordant une "sale note" moyenne à mon texte.
.
C'est peut être votre façon hâtive de lire qui est cause de cette "confusion" ? Pourquoi pas ?
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2009 - 09:44    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

C'est fort possible, même si je suis un lecteur plutôt lent. Mais notez que ce n'était pas une critique, juste une "impression de lecture" qui vaut ce qu'elle vaut et qui ne m'a pas empêché d'apprécier votre nouvelle.


A propos des concours (que je connais un peu, oui), lorsque je lis une oeuvre pour la première fois, je préfère ne pas savoir si elle a été primée car cela biaise immanquablement le jugement. Après, si mon appréciation s'avère être fort différente d'autres lecteurs ou de jurys, ce qui m'intéresse, c'est d'essayer de comprendre pourquoi. 


Un prix à un concours est le résultat des appréciations d'un nombre limité de personnes dont les qualités sont variables (selon les concours et les jurys). Ces appréciations dépendent de plusieurs facteurs, mais le plus important de celui-ci est la qualité des oeuvres qui sont en compétition. Un premier prix dans un concours où la concurrence est médiocre a moins de valeur qu'un troisième prix dans un concours auquel les grands écrivains de demain ont décidé de participer (mais comment le savoir?)
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2009 - 10:56    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

Dans les concours auxquels je participe, les membres des jurys sont des enseignants en lettres (comme votre épouse), certains agrégés, des écrivains, des libraires et plus rarement (heureusement) des éditeurs (et là, le détestable facteur économique entre en jeu : "est-ce que ça va se vendre ?")
.
Ce n'est pas QUE la concurrence qui fait le 1er Prix, mais la note accordée par le jury. En-dessous de 15 ou 16/20 pas de premier prix, en-dessous de 12/20, pas de mention ou autre distinction...
Revenir en haut
Nour
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2008
Messages: 92
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 23:43    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé :-). Vous avez un style plutôt facile à lire, qui coule, très agréable. J'ai adoré cette histoire, c'était très amusant et bien imaginé! Quelle bonne idée!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:40    Sujet du message: EN ATTENDANT ELSA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Nouvelles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation