http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Amours enfantines
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Amours enfantines
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Atelier de poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 01:10    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Amours enfantines 
 
 Rondel 
 
 
Sous bois et roses clémentines 
Bruissant au souffle du Zephir 
Les fleurs aux éclats de saphir 
Berçent l'abeille qui butine 
 
Douce vision enfantine  
Qui se hâte de s'enfouir 
Sous bois et roses clémentines 
Bruissant au souffle du zephir 
 
Vogue ma pensée libertine 
A la source du souvenir 
L'oubli ne peut ensevelir 
l'éclosion des amours matines 
sous bois et roses clémentines 
 
Abdel 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 01:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 16:59    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

.
.
Ce rondel est bien construit suivant la règle établie.
.
La ponctuation est inexistante !

.
Toutefois :
.
1/ Les rimes féminines et masculines ne doivent pas être de même son (ici, le son "i")
.
2/ "Bruissant" et "s'enfouir" comptent pour 3 syllabes (diérèse) : Bru-is-sant et s'en-fou-ir... Donc 9 pieds au lieu de 8.
.
3/ Un singulier ne peut pas rimer avec un pluriel (clémentines/butine/enfantine/libertine/matines.)

4/ "zéphyr" et non "zephir".
.
5/ Tous les vers doivent commencer par une majuscule.
.
6/ Quelques rimes "pauvres"... (OUIR ne peut rimer avec IR).


Dernière édition par LAMY Jacques le Lun 3 Aoû 2009 - 17:05; édité 3 fois
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 17:02    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 19:23    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Merci Lamy pour ces précieux conseils.

J'ai déplacé le sujet ici (atelier de poésie) pour une double raison :

-Ce rondel, n'est qu'une première tentative de respect des règles (poésie classique)

- il offre une plateforme pour étudier les règles et donc satisfaire à l'objet de cette rubrique.

Il faut cependant remarquer que :

- les rimes masculines et féminines ne sont pas du même son : on a "ir" et "in". La rime masculine étant sonore avec le "r" à la fin, alors que celle féminine ne l'est pas .

- la dièrèse est normalement laissée à l'initiative du poète pour compléter son décompte des syllabes, alors que le contraire est une contrainte "académique" des concours.

exemple :

http://fr.wiktionary.org/wiki/di%C3%A9r%C3%A8se
 

 
Célèbre diérèse ayant fait scandale, sur le mot lion : "Vous êtes mon lion, superbe et généreux". Victor Hugo, Hernani, III, 4.

et :
http://www.poesiefrancophone.com/richesse_des_rimes.htm
 

" Une question grave se pose, c’est celle de la synérèse (contraction de deux voyelles) et de la diérèse (division de deux voyelles). Les mots en « ion » on en « ien » sont très souvent employés à la rime (ou dans le vers d’ailleurs) car ils sonnent bien, mais dans la plupart des cas, il y a diérèse, ce qui compte pour deux pieds comme « tentati-on », « agitati-on ». Les poètes du XXIe siècle prétendent que la « passion » perd de sa force s’il faut dire « passi-on » ! « ien » est de deux syllabes quand il termine un nom ou un adjectif d’état, de profession et ou de pays : magici-en. « ouin », « oin », « uin » est toujours d’une syllabe : témoin, arlequin, etc. Cette règle de la diérèse est laissée au choix du poète pour la satisfaction de son oreille, et la faute ne gâche pas le poème (sauf dans les concours)."


- plusieurs poètes ont fait rimer le pluriel avec le singulier, en particulier Aragon, à moins que les classiques ne le font pas !

- pour les rimes pauvres "ouir-ir" c'est le son final "ir"qui rime, de même que l'orthographe, à moins que les anciens interdisent de rimer les riches avec les pauvres...

-Enfin trop de restrictions tuent la création poétique et détournent du fond du poème. La preuve, aucun mot de votre part sur le poème lui -même...

La question se pose donc de savoir si l'écriture avec les règles anciennes doit être précise à ce point au risque de rejet de tout le poème...donc le néant.
Choisir donc le néo?
Ce serait donc ma première et dernière tentative,car mes "amours enfantines" risquent de languir dans tout ça et ne  pas trouver preneurs !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 21:26    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

CIT.

les rimes masculines et féminines ne sont pas du même son : on a "ir" et "in". La rime masculine étant sonore avec le "r" à la fin, alors que celle féminine ne l'est pas .
.
Non, Abdel, votre propos est inexact, car c'est le son "i" qui prédomine aussi bien dans "in" que dans "ir". Mais on peut toujours prétendre le contraire pour éviter les corrections...
.
.


CIT.
Cette règle de la diérèse est laissée au choix du poète pour la satisfaction de son oreille, et la faute ne gâche pas le poème...
.
Quant aux formes fixes le respect de la diérèse et de la synérèse est obligatoire et pas seulement dans les concours. Pour moi (et je ne suis pas le seul, assurément), qui ne peux m'empêcher de prononcer "bru-i-ssant", la synérèse devient une faute grave qui heurte mon oreille et "gâche votre rondel". Mais les vers libres sont là, justement, pour contourner les règles musicales des formes fixes : profitez-en...
.
.

.
Ceci dit, chacun écrit comme il l'entend, pour son plaisir ; mais il faut se garder de citer les fautes de prosodie en exemple...
.
.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Lun 3 Aoû 2009 - 21:55    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Que tout le monde en profite !

Je remue Lamy pour faire tomber plus de fruits...de la connaissance de ces règles incontournables en mode classique .
Pour ma part, je crois avoir compris que la réussite en ce domaine ne me fixera pas rendez-vous.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 4 Aoû 2009 - 09:09    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Après une trentaine d'heures de travail sur votre rondel, Abdel, la réussite sera au rendez-vous ! La courbe des heures travaillées est asymptote du talent et de la perfection...
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 4 Aoû 2009 - 14:27    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Vous avez raison Lamy !

Pour la petite histoire , je n'ai passé sur ce rondel, en tout et pour tout  que  trois quart d'heures !

C'est authentique et véridique !

Pourquoi ?

Parce que je tenais à fixer l'inspiration venue : une image d'un arbre bas, vert  avec des clémentines et une abeille qui fait zzzzzzzzzzzz !!! Le tout rattâché à l'enfance d'où ressurgit cette image.

Au premier vers j'ai buté sur le décompte de l'octosyllabe :

"vert feuillage et roses clémentines"

Ca ne marchait pas;

Les premiers vers étaient :

"Vert feuillage, rose clémentine
Les fleurs aux éclats de saphir
Exhalent sous le souffle du Zéphyr
L'appel à l'abeille qui butine"

Après décompte, chamboulement total !!!

Et la suite va se dérouler de même, toujours en butant sur les décomptes et l'absence de rimes adéquates.

Un rapide coup d'oeil sur le dictionnaire des rimes en ligne me fait comprendre que je ne pourrais aller loin. Heureusement qu'il ne s'agit que de dix vers sans refrains...

Pour écrire plus de vers, on ne pouvait rimer au delà de Zéphyr et saphir, sauf à baratiner comme "soupir, suffire, souvenir, ensevelir".

Ma conclusion est que l'application stricte des règles détourne complètement de l'original de l'inspiration. Le poème en construction prend d'autres directions, on choisit malgré soi d'autres mots et d'autres images pour se plier aux règles.

Au bout du compte on se retrouve avec des idées et sensations faussées, préfabriquées !!!

Ce que l'on gagne en musicalité forcée et en bon ordre des vers, on le perd en authenticité de l'émotion, en inspiration originale. Le poète ne transmet plus à fond son idée de base, il ya des biaisements forcés.

On reste admiratif devant la construction et la musicalité d'un poème classique, mais je suis sûr que le poète avait une autre direction de départ, mais s'accomode des apports musicaux et structurants des règles.

A l'inverse , dire que le vers libre est là pour s'en affranchir est juste jusqu'à un certain degré : transmettre le senti original, mais sans grande musicalité ni véritable rythme.

Le juste milieu reste le néoclassique.

On n'y passera pas 30 heures à se renier et transmettre du factice sous enrobage qui transporte musicalement .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 4 Aoû 2009 - 18:27    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Eh oui, Abdel, le dictionnaire des rimes amène à "la rime à tout prix" qui est la négation même de la Poésie.
.
La rime ne doit jamais primer sur le sens initial que le poète a voulu donner.
.
C'est ce que j'expliquais il y a quelque temps : soit on écrit un sonnet dans le seul but d'écrire un sonnet, soit on élabore un sonnet parce qu'on estime que c'est ce genre poétique qui correspond le mieux au thème choisi.
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû 2009 - 16:35    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Le son "i" dominant convient bien au thème des amours enfantines, qui est évoqué avec beaucoup (trop?) de pudeur dans ce rondel sûrement imparfait mais loin d'être illisible.

[Bruis-sant] ou [bru-is-sant] ? Qu'une règle édictée en un temps reculé impose de lire [bru-is-sant], c'est fort possible, mais je pense que le lecteur moyen du XXIème siècle lit [bruis-sant], et comme on n'écrit pas pour les morts...
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû 2009 - 17:13    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Le problème avec cette règle de la diérèse, c'est qu'elle est rendue obligatoire en poésie à cause de la diction. On lit le vers différemment que le parler courant, en prononçant chaque syllabe, pour mieux montrer que le rythme y est.
Mais cela n'empêche qu'il y a débat à chaque mot. Des poètes s'en passent malgré l'ire des puristes. Mais les comités des concours sont exigeants si l'on a choisi délibérément d'écrire en mode classique.

Ceci à mon humble connaissance, bien limitée je l'avoue en matière de règles trop compliquées à mon goût, mais qui ont été à l'origine de chef d'oeuvres immortels.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû 2009 - 17:31    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

.
.
Mais non, Abdel, les poètes "ne s'en passent pas", ils optent pour un autre genre : la poésie néoclassique, (classique avec quelques licences) sans plus... En ce cas votre rondel devient un rondel "irrégulier".
.
Et puis, il faut savoir qu'un mot est en diérèse lorsque la racine latine est "UI". Soit on connait le latin (j'ai perdu le mien que je n'ai jamais eu), soit on consulte le Littré, soit on use du tableau (très bien fait) de Jacques VANDOMEL...
.
.
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 09:58    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

.
.
CIT.
[Bruis-sant] ou [bru-is-sant] ? Qu'une règle édictée en un temps reculé impose de lire [bru-is-sant], c'est fort possible, mais je pense que le lecteur moyen du XXIème siècle lit [bruis-sant], et comme on n'écrit pas pour les morts...
.
.
Eh oui, Humphrey, mais il ne devrait pas vous avoir échappé, en tant que littéraire chevronné, que Paul VALÉRY (mort en 1945 !) qui a mis en forme le principe de la diérèse n'est pas encore un poète "des temps reculés"... (!!!)

On ne peut guère éviter la diérèse en parlant correctement le français. Comment prononcez-vous "cruel", Humphrey : "cruel" ou "cru-el" ? Personnellement je ne peux écarter la diérèse (mais peut-être suis-je un faux-littéraire des temps reculés... bien qu'ayant étudié Paul VALÉRY à l'école.)
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 13:07    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Quand vous dites, "on ne peut éviter la diérèse", je suppose qu'il faut sous-entendre "en poésie classique pure et dure"?

Or, et tout le débat est là je crois, quel est l'intérêt de vouloir suivre encore de telles règles strictes de nos jours, alors que la toute grande majorité des lecteurs potentiels n'y est plus guère sensible?

Dans le cas présent, Abdel a posté un rondel écrit au XXIème siècle, donc pour moi il va de soi qu'il s'agit de néoclassique.

Il a choisi [bruissant] (le [u] étant alors semi-voyelle) et, par mon intervention précédente, je voulais simplement dire que ce choix ne choquera pas le lecteur d'aujourd'hui, que du contraire. Pour beaucoup de jeunes lecteurs, [bru-is-sant] sonnerait bizarre ou très vieillot.

Alors pourquoi relever le choix d'Abdel comme une erreur?

NB : Valéry est un grand poète que j'apprécie beaucoup.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 14:48    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

En réponse à Lamy, je comprendrais donc mieux pourquoi les poètes francophonnes ne s'aventurent que rarement en poésie classique pour la bonne raison que la méconnaissance du latin constituerait un grand handicap. La consultation du Littré ou du tableau cité ne pourrait arranger  les choses à tous les coups, tant les subtilités sont nombreuses.

Je maintiens mon idée selon laquelle c'est au poète de faire la diérèse pour arranger son décompte des syllabes.

Je me demande si le poète Baudelaire a consulté la racine latine des mots dans les vers suivants :

 Le/ vio/lon/ fré/mit/ co/mme un/ coeur/ qu'on/ a/fflige"

ce vers serait de 11 pieds si on n'applique pas la diérèse au mot violon.

A l'inverse, le vers suivant :

" En/vo/le/-toi/ bien/ loin/ de/ ces/ mi/as/mes/ mor/bides"

serait de 13 pieds si on  l'applique dans le mot "miasme".

La diérèse n'étant autre que la prononciation de deux voyelles successives dans le même mot, donc séparation entre deux syllabes. La syllabe étant un ensemble de phonèmes autour d'une seule voyelle .
Si le poète devrait à chaque fois consulter la racine latine  d'un mot à deux ou plusieurs voyelles,ou un tableau déjà tout fait , il passerait des centaines d'heures à compter les pieds de ses vers.


La règle est qu'il faudra chercher dans l'éthymologie du mot s'il ya réellement deux voyelles sou pas. S'il y en a , alors diérèse, sinon synérèse. 

Exemple dans le fameux vers de Hugo "lion" vient de leonis, donc deux voyelles, donc diérèse. ("Vous êtes mon lion, superbe et généreux").

Mais pour le mot "pied" par exemple qui vient du latin pes et pedis, pas de deux voyelles , donc pas de diérèse.

Il faudra que le poète "s'amuse" à chercher si  "violon" et miasme" en comportent deux à l'origine.Et ainsi de suite à chaque mot contenant deux voyelles. Pendant ce temps là, adieu l'inspiration...

Je ne pense pas que la seule règle qui consiste en ce que seuls les mots ayant la racine en "ui" en latin puisse permettre de s'en sortir à tous les coups. C'est à vérifier en plein exercice d'écriture.

Mais pour clarifiier mon point de vue à propos de l'avis de Humphrey, je dirais que mon rondel devrait avoir pour sous-titre "en vers irréguliers" ou "rondel irrégulier" comme ne manque pas de le faire Lamy à chaque fois qu'il poste un poème en mode néoclassique. Ceci pour avertir les éventuels classiques qu'il ne devraient pas chercher à appliquer strictement les règles pour le poème qu'ils lisent.
C'est justement ce qu'il a fait en tant que lecteur  attiré par le titre classique "rondel",car je n'avais pas prévenu de "l'irrégularité" des vers du poème.
Il est tout à fait légitime de transgresser les règles classiques, à condition de l'indiquer en sous-titre. C'est la règle...que j'ai transgressée. Elle est une sotre de passeport pour circuler librement en poésie classique avec le visa "néoclassique".


Dernière édition par Abdel le Ven 7 Aoû 2009 - 15:45; édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:22    Sujet du message: Amours enfantines

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Atelier de poésie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation