http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Amours enfantines
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Amours enfantines
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Atelier de poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abdel



Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 14:48    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Revue du message précédent :

En réponse à Lamy, je comprendrais donc mieux pourquoi les poètes francophonnes ne s'aventurent que rarement en poésie classique pour la bonne raison que la méconnaissance du latin constituerait un grand handicap. La consultation du Littré ou du tableau cité ne pourrait arranger  les choses à tous les coups, tant les subtilités sont nombreuses.

Je maintiens mon idée selon laquelle c'est au poète de faire la diérèse pour arranger son décompte des syllabes.

Je me demande si le poète Baudelaire a consulté la racine latine des mots dans les vers suivants :

 Le/ vio/lon/ fré/mit/ co/mme un/ coeur/ qu'on/ a/fflige"

ce vers serait de 11 pieds si on n'applique pas la diérèse au mot violon.

A l'inverse, le vers suivant :

" En/vo/le/-toi/ bien/ loin/ de/ ces/ mi/as/mes/ mor/bides"

serait de 13 pieds si on  l'applique dans le mot "miasme".

La diérèse n'étant autre que la prononciation de deux voyelles successives dans le même mot, donc séparation entre deux syllabes. La syllabe étant un ensemble de phonèmes autour d'une seule voyelle .
Si le poète devrait à chaque fois consulter la racine latine  d'un mot à deux ou plusieurs voyelles,ou un tableau déjà tout fait , il passerait des centaines d'heures à compter les pieds de ses vers.


La règle est qu'il faudra chercher dans l'éthymologie du mot s'il ya réellement deux voyelles sou pas. S'il y en a , alors diérèse, sinon synérèse. 

Exemple dans le fameux vers de Hugo "lion" vient de leonis, donc deux voyelles, donc diérèse. ("Vous êtes mon lion, superbe et généreux").

Mais pour le mot "pied" par exemple qui vient du latin pes et pedis, pas de deux voyelles , donc pas de diérèse.

Il faudra que le poète "s'amuse" à chercher si  "violon" et miasme" en comportent deux à l'origine.Et ainsi de suite à chaque mot contenant deux voyelles. Pendant ce temps là, adieu l'inspiration...

Je ne pense pas que la seule règle qui consiste en ce que seuls les mots ayant la racine en "ui" en latin puisse permettre de s'en sortir à tous les coups. C'est à vérifier en plein exercice d'écriture.

Mais pour clarifiier mon point de vue à propos de l'avis de Humphrey, je dirais que mon rondel devrait avoir pour sous-titre "en vers irréguliers" ou "rondel irrégulier" comme ne manque pas de le faire Lamy à chaque fois qu'il poste un poème en mode néoclassique. Ceci pour avertir les éventuels classiques qu'il ne devraient pas chercher à appliquer strictement les règles pour le poème qu'ils lisent.
C'est justement ce qu'il a fait en tant que lecteur  attiré par le titre classique "rondel",car je n'avais pas prévenu de "l'irrégularité" des vers du poème.
Il est tout à fait légitime de transgresser les règles classiques, à condition de l'indiquer en sous-titre. C'est la règle...que j'ai transgressée. Elle est une sotre de passeport pour circuler librement en poésie classique avec le visa "néoclassique".
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 14:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 14:51    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

.
.
Vous n'avez pas répondu à ma question, Humphrey : comment prononcez vous "cruel" ? "crul" ou "cru-el".
.
La diérèse se pratiquait naturellement autrefois et, afin de respecter l'origine latine des mots, Paul VALÉRY crut utile de "légiférer" pour les poètes...
.
La Poésie classique "pure et dure", en fait n'existe pas... Il n'y a que la Poésie classique avec ses règles d'écriture et de diction qui ne sont que des recettes de fluidité du vers (comportant aussi des contradictions et des aberrations, bien sûr), d'une part, et les autres genres (poésie néoclassique [ou proclassique], en vers rimés libérés [La Fontaine], en vers libres [dont les alexandrins blancs], et la prose poétique), d'autre part.
.
La diérèse n'est pas utilisée exclusivement suivant les époques, mais en fonction du langage régional. Ainsi, dans le midi de la France, où je vis, le langage est très articulé, chaque syllabe distinguée ; il arrive même que des syllabes ou des "e" muets (devenus sonores ou remplacés par des "a") se trouvent rajoutés dans le parler courant !
.
Dans la région parisienne des petits mots ou des lettres sont au contraire "avalés"... "izondit" pour "ils ont dit", "non pasSsoir mais à 8 du mat'" pour "non, pas ce soir mais à 8 heures du matin", etc.
.
Les détracteurs de la poésie classique considèrent souvent la prosodie comme un code de procédure pénale, alors qu'il s'agit d'outils destinés à parfaire l'ouvrage, outils que chacun est libre d'utiliser ou non. C'est un peu comme si un coureur de 400 haies demandait à ce qu'on lui retire ces obstacles pour courir plus vite : il participerait alors à un 400 mètres plat, de technique très différente, et non à un "400 mètres haies sans haies".
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 15:39    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

...et un coureur qui ne ferait qu'imaginer des haies en sautant dans le vide comme un cabri à chaque fois, ferait tordre de rire les amateurs de cette course réglée...

Ce serait une course "néoclassique" avec des haies imaginaires et facultatives à placer où l'on veut  et ignorer quand on veut dans son parcours libre. L'essentiel est de donner le change  au classique dans cette  course mimique.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 16:00    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Et si on en faisait un film, Abdel ?
.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 16:28    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

On tombera dans le même scénario : film classique, film néoclassique.

Ce genre de discussion est classique: plus on verse d'eau  plus le feu se propage. Je préfère ne pas jouer avec le feu , ni au figurant au cinéma.

Je suis prudent moi, surtout en face des poids lourds
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 16:57    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

Je prononce [cru-el] mais pour ce mot, il semble que tout le monde soit d'accord, ce qui n'est pas le cas pour "bruire" d'après ce que je lis dans Le Trésor de la Langue Française Informatisé : http://atilf.atilf.fr/
Une excellente source gratuite que je vous recommande.

BRUIRE
PRONONC. et ORTH.
1. Forme phon. : Synérèse dans FÉR. 1768, FÉL. 1851 et dans les dict. mod.; diérèse dans LAND. 1834, LITTRÉ (avec la rem. : ,,Autrefois dans bruire, brui était monosyllabe; aujourd'hui, il est dissyllabe``) et DG (bru-ir; au XVIIe s. bruir).

À ce sujet cf. MART. Comment prononce 1913, p. 197 : ,,Deux consonnes différentes quelconques suffisent généralement ici pour empêcher la synérèse, par exemple dans argu-er, sanctu-aire ou respectu-eux, et presque tous les mots en -ueux, aussi bien que dans obstru-er, conclu-ant, conclu-ons, flu-ide, bru-ine et dru-ide, où figurent les groupes connus, cl, br, etc. [...] Toutefois la diphtongue étymologique s'est maintenue, même en vers, malgré les mêmes consonnes, dans autrui, dans pluie et truie, dans bruit, fruit et truite, dans détruire, instruire et construire; elle s'est diérésée seulement dans bru-ire, bru-issant, bru-issement, qui sont plutôt des mots poétiques et même dans ébru-iter.``



A la lecture de ce qui précède, je suis quand même soulagé de savoir que je ne suis pas le seul francophone sur terre à prononcer [bruis-sant] puisque les "dictionnaires modernes" ont opté pour la synérèse. Mais allez, j'ai bien compris aussi que les poètes classiques préfèrent la diérèse, et c'est leur droit. Et la remarque de Jacques au sujet des différences régionales est bien sûr tout à fait pertinente.
 
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2009 - 20:21    Sujet du message: Amours enfantines Répondre en citant

.
.
Les mots comportant le groupe de voyelles "-UI" sont en diérèse dans : bruissement, bruine, ruineux. ruine, tous les mots en -UITÉ, toutes les formes de bruire, bruiner, ruiner.
.
Sont en synérèse : tous les autres mots : suit, séduit..., bruit (nom), lui, conduire, ruisseau.

.
.
Les mots comportant le groupe de voyelles "-IEU" sont en diérèse dans : tous les mots se terminant au singulier par S ou X : soucieux
.
Sont en synérèse : Tous : pieu, lieutenant, mais aussi (exception) : mieux, vieux, cieux, messieurs.

.
.
Tous les mots comportant le groupe de voyelles "-OUI" sont en diérèse sauf : oui (synérèse)
.
.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:54    Sujet du message: Amours enfantines

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Atelier de poésie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation