http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: La voix du cor (Alfred de VIGNY) et celle du coq...
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
La voix du cor (Alfred de VIGNY) et celle du coq...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poésie classique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Ven 18 Sep 2009 - 14:24    Sujet du message: La voix du cor (Alfred de VIGNY) et celle du coq... Répondre en citant

.
.
Le Cor
.
.
J'aime le son du Cor, le soir, au fond des bois,
Soit qu'il chante les pleurs de la biche aux abois.
Ou l'adieu du chasseur que l'écho faible accueille
Et que le vent du nord porte de feuille en feuille !
.
Que de fois, seul dans l'ombre à minuit demeuré,
J'ai souri de l'entendre, et plus souvent pleuré !
Car je croyais ouïr de ces bruits prophétiques
Qui précédaient la mort des Paladins antiques.
.
Ô montagnes d'azur ! ô pays adoré !
Rocs de la Frazona, cirque du Marboré,
Cascades qui tombez des neiges entrainées,
Sources, gaves, ruisseaux, torrents de Pyrénées.
.
Monts gelés et fleuris, trône des deux saisons,
Dont le front est de glace et le pied de gazons !
C'est là qu'il faut s'asseoir, c'est là qu'il faut entendre
Les airs lointains d'un Cor mélancolique et tendre !
.
Souvent un voyageur, lorsque l'air est sans bruit,
De cette voix d'airain fait retentir la nuit ;
À ses chants cadencés autour de lui se mêle
L'harmonieux grelot du jeune agneau qui bêle.
.
Une biche attentive, au lieu de se cacher,
Se suspend immobile au sommet du rocher,
Et la cascade unit, dans une chute immense,
Son éternelle plainte au chant de la romance.
.
Ames des Chevaliers, revenez-vous encor ?
Est-ce vous qui parlez avec la voix du Cor ?
Roncevaux ! Roncevaux ! dans ta sombre vallée,
L'ombre du grand Roland n'est donc pas consolée !

.
.
Alfred de VIGNY
.
.
.


Le Coq T'as l'bonjour d'Alfred (de Vigny) ! *
.
.
Je hais ce cri de Coq, lancé du tas de bois,
Qui réveille le Monde et des chiens les abois.
Je dors dans de doux draps où le rêve m'accueille :
Ah ! Que ne suis-je né tel un dur de la feuille !
.
Que de fois, à l'aurore en mon lit demeuré,
J'ai souri de l'entendre, et plus souvent pleuré !
Car je croyais ouïr de ces bruits phonétiques
Qui précédaient la mort de Volailles étiques.
.
Ô Coq, crête de feu, plumage mordoré,
Au port prétentieux, dont l'organe abhorré
Suscite des espoirs en des mains entrainées
À serrer le kiki : vengeances effrénées.
.
Insomniaque au long des plus belles saisons,
Je me lève, dès l'aube, en pleines déraisons !
Ah ! Je voudrais surtout ne plus jamais entendre
Ce clairon volatile, … et lui voir l'âme rendre !
.
Souvent en bon dormeur, lorsque l'air est sans bruit,
Je sursaute à l'alerte en cris de fin de nuit ;
À cet effroi brutal la panique se mêle :
Je tombe en la ruelle et je pleure et je bêle !
.
Mais ce Coq un beau jour, au lieu de se cacher,
Se suspend immobile au sommet du bûcher :
Pour plumer je bondis ! Dans une chute immense,
Je l'étreins, je l'étripe en proie à la démence…
.
Ames des Basses-Cours, reviendrez-vous encor ?
Entendrais-je, dès l'aube, une voix de Stentor ?
Chanteclerc ! Chanteclerc ! bête nue, emballée,
Le grand plat qui te cuit sera ton mausolée !

.
.
*Les rimes du poème "Le cor", d'Alfred de Vigny, sont source d'inspiration, c'est vrai ! Mais l'œuvre de Monsieur de Vigny et le présent texte ne sauraient être confondus par des lecteurs avertis…
.

.

Jacques LAMY




Dernière édition par LAMY Jacques le Lun 21 Sep 2009 - 12:29; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Sep 2009 - 14:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Lun 21 Sep 2009 - 01:04    Sujet du message: La voix du cor (Alfred de VIGNY) et celle du coq... Répondre en citant

Le plus merveilleux dans cette très belle parodie , c'est l'intarissable humour et jeu de mots du facétieux Lamy.

Ainsi, intrigué par cette phrase en titre : "t'as l'bonjour d'alfred", je suis allé fouiner à mon habitude et voilà ce que j'ai trouvé :


" http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20081108002229AAHgNMj

La réplique "T'as le bonjour d'Alfred" apparaît pour la première fois dans la bande dessinée "Zig et Puce" d'Alain Saint-Ogan, qui apparaissait au début du XXème siècle dans le journal "Dimanche Illustré".

Alfred est un pingouin que les deux héros de cette série recueillent. "T'as le bonjour d'Alfred" est une réplique qu'ils envoyaient régulièrement quand ils terrassaient un méchant."

Ainsi, le brillant Lamy orne sa parodie par une expression qui évoque de terrasser ce méchant, ici le coq.

Le titre rend encore plus expressive (la parole est jointe à l'acte) cette "succulente" parodie au poulet rôti et à la poésie "volatile", aérienne, qui se consomme avec avidité.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:58    Sujet du message: La voix du cor (Alfred de VIGNY) et celle du coq...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Poésie -> Poésie classique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation