http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: mon théatre: la halka
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
mon théatre: la halka

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits autobiographiques, souvenirs...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 25 Sep 2009 - 10:45    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

Assis en position de tailleur à même le sol charmés et subjugués, les enfants se laissaient transporter par le flôt de mots magiques que l'homme aux cheveux longs grassement huilés, laissait couler de sa bouche écumeuse.

Des mots qui déferlaient dans un langage envoutant et feérique. De temps en temps, il s'arrêtait pour respirer en roulant des yeux en s'adressant à l'assemblée des spectateurs d'une voix rauque qui semblait sortir du néant:

" Faites cliqueter les clées de la réussite! " . Ce cri avait le don d'arracher des applaudissements de la foule qui formait une ronde compacte. L'homme aux cheveux gras et aux yeux colorés de khol, entamait alors une tournée en psalmodiant des cantiques étranges qui coupaient le souffle, pour récupérer dans son bendir, la recette du jour de son spectacle.

" La halka " était le théatre que mes frères et moi pouvions nous payer sans avoir à vider nos tirelires en terre cuite. La menue monnaie que nous tenions bien sérrée dans nos menottes, suffisait à faire la joie de toute une journée.

Ma mère n'aimait pas trop que je sois une assidue de la halka, mais je faisais fi de ses interdictions et j'y allais en cachette avec la complicité de mes frères qui voulaient bien me couvrir moyennant quelques confiseries et billes .

L'appel du spectacle et des mots fantastiques auquels je ne comprenais d'ailleurs pas grand chose, étaient plus forts que j'outrepassais toutes les sommations maternelles au risque de me faire gronder à mon retour.

En véritables complices, mes frères arrivaient toujours, à force de faux aveux, à me déculpabiliser devant le courroux de ma mère auquel je n'échappais pas tout le temps

Bien des fois, ma mère venait me tirer par les cheveux pour me soustraire de force de la halka en plein milieu d'un spectacle grandiose.
Quand je voulais comprendre ses agissements, elle me répondait tout court: " La halka n'est pas un endroit pour les filles!"...mais j'y allais quand même en usant de tous les subterfuges possibles.

Pendant longtemps, la halka fut mon théatre où j'allais me frayer une place en me faufilant entre les jambes des spectateurs, pour m'agenouiller les yeux écarquillés, la bouche bée jouir du spectacle de l'homme aux cheveux gras.

En grandissant mon corps qui commençait à prendre d'étranges sinuosités, se refusa soudain à l'appel du spectacle de la halka. Il m'était devenu impossible d'assister à ces rondes d'où sortait le rêve qui m'emportait loin vers des contées magiques.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Sep 2009 - 10:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 09:31    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

.
.
Voilà un texte très bien écrit. L'ambiance de fascination est parfaitement décrite : un grand BRAVO pour le style...
.
Cependant, je n'ai strictement rien compris à ce jeu ou spectacle !
.
La francophonie exige non seulement d'écrire en bon français (et le vôtre est excellent, amynochka) mais aussi des d'être compris des francophones d'autres cultures que la sienne. La francophonie implique d'être explicatif, voire didactique.
.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 14:05    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

Oui, je l'ai senti. Il manque un petit passage introductif ou explicatif.

Moi, "aoudou billah min kaoulat anna", j'aurai mis à côté de chaque mot arabisant son "ombre" en français. Comme les sous-titres de cinéma pour bien suivre le film.

Tenez par exemple, Lamy en lisant ce commentaire va ce mettre en boule, car il n'aura rien compris à ma phrase "aoudou billah bin kaoulat anna" (Dieu me préserve de l'invocation narcissique du mot "moi" ou "je").

C'est comme la "halka" Lamy peut confondre avec le nom d'une place ...

Pour le fond du texte, voilà une très belle évocation du conteur de la place publique qui charmait les longues après-midi de notre enfance.

A développer plus, cela aurait un effet réellement magique sur le lecteur non initié à ces féeries orientales.

Pouquoi écrire court les choses les plus belles ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LAMY Jacques
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 402
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 14:58    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

.
.
Oui, Abdel, j'aime bien comprendre ce que je lis, notamment les contes orientaux : par exemple, "Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja"...
.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 15:09    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

C'est Jeha, le farceur arabe universel.

Je vous en raconte une, en rapport avec la compréhension...

Avec la permission d'Amynochka (c'est son post)...

Un jour Jeha est arrivé à une salle de conférence et dit à l'assistance :

-Messieurs-dames, savez-vous ce que je vais vous dire ?

l'assistance répondit :

-Non ...

Jeha dit :

-Ce n'est pas la même de raconter à des ignorants.

Le lendemain, même rendez-vous ;

-Savez-vous ce que je vais vous dire ?

L'assistance répondit :

-oui ...

Alors dit Jeha, ce n'est pas la peine de répéter !

Le troisième jour, même rendez-vous (ça dure les séminaires !)

-Savez-vous ce que je vais vous dire ?

Les uns répondent "oui", les autres répondent "non".

Alors Jeha dit :

-Que ceux qui savent racontent à ceux qui ne savent pas...

(fermons la parenthèse et commentons Amynochka).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 20:53    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

"la halka" est une sorte de théatre animé en plein air par des acteurs méconnus qui savent manier le mot. Ils présentent leur spectacle devant une assemblée de curieux qui forment une ronde autour du narrateur. La halka fait partie du patrimoine culturel Marocain.
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2009 - 18:27    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

Bon sang que j'enrage! J'avais rédigé un long commentaire sur ce texte et voilà qu'au moment de le poster, apparaît le message "ce site est en maintenance, veuillez réessayer plus tard" ou un machin du genre…. et mon texte s'est envolé !

Comme je n'ai ni la patience ni le temps de recommencer, vous devrez vous contenter d'une version abrégée.

En résumé donc, je trouve ce texte relativement bien écrit mais plusieurs phrases méritent quand même une révision ou un petit toilettage, ne fut-ce qu'au niveau de la ponctuation et de l'orthographe. Oui, je sais, certains diront que c'est un détail, que les maisons d'édition ont des correcteurs pour cela, etc… mais je fais partie de ces (de plus en plus rares) grincheux qui aiment qu'un texte posté sur un forum dit "littéraire" soit le plus correct possible (ce qui ne veut pas dire que je ne tolère pas quelques erreurs dans un texte, car nous en faisons tous.)

Quelques exemples (hors orthographe car ce serait fastidieux et déplaisant) :

"Des mots qui déferlaient dans un langage envoutant et feérique. De temps en temps, il s'arrêtait pour respirer en roulant des yeux en s'adressant à l'assemblée des spectateurs d'une voix rauque qui semblait sortir du néant:"
Je trouve la succession des deux "en + participe présent" un peu lourde.

"Assis en position de tailleur à même le sol charmés et subjugués, les enfants se laissaient transporter par le flôt de mots magiques que l'homme aux cheveux longs grassement huilés, laissait couler de sa bouche écumeuse."
Une virgule après "sol" rendrait la lecture plus aisée.

L'appel du spectacle et des mots fantastiques auquels je ne comprenais d'ailleurs pas grand chose, étaient plus forts que j'outrepassais toutes les sommations maternelles au risque de me faire gronder à mon retour.
Je suppose que vous vouliez écrire "étaient si forts que …" ?

En grandissant mon corps qui commençait à prendre d'étranges sinuosités, se refusa soudain à l'appel du spectacle de la halka. Il m'était devenu impossible d'assister à ces rondes d'où sortait le rêve qui m'emportait loin vers des contées magiques.
La lecture du début de la phrase est gênée par la ponctuation déficiente. Une virgule après "grandissant" serait la bienvenue, par contre je supprimerais celle après "sinuosités".

A part ça, le petit belge inculte que je suis partage l'avis du français Jacques Lamy quant à la nécessité de rendre le texte compréhensible par l'ensemble de la francophonie.
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 3 Oct 2009 - 00:23    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

Quand je lis un texte écrit par un français ou un belge , canadien ou tout autre francophone...je fournis quand même l'éffort de comprendre ou de faire des recherches via le net, pour arriver à lire et à comprendre son écrit...quand par exemple , je suis confrontée à un dialogue en patois, je ne demande pas à l'auteur de m'expliquer...je vais chercher! mais en ce qui concerne les fautes et erreurs commises en syntaxe, celà pourrait être compréhensible! le français étant ma troisième langue...d'abord c'est l'amazigh! ensuite c'est l'arabe, et enfin c'est le français...donc je pense amazigh, je parle arabe, mais je peux écrire en français. Ceci implique que je ne peux écrire comme le ferait un français, mais je peux quand même faire un effort pour le comprendre
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 10 Déc 2010 - 20:58    Sujet du message: mon théatre: la halka Répondre en citant

J'ai adoré ce texte pour tout ce qu'il dit et surtout ce qu'il ne dit pas :
- le pouvoir des mots, même et surtout incompris, une forme d'initiation
- l'émancipation féminine interdite par la mère
- la complicité des frères... (qui deviennent ensuite geôliers...)
- le dernier paragraphe qui précise bien ce qui précède

alors comprendre littéralement n'est pas nécessaire : le contexte permet de comprendre sans difficulté (personne ne s'est interrogé, par exemple, sur le mot "bendir" qui peut être n'importe quoi, pourvu qu'il contienne la recette du jour)
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:39    Sujet du message: mon théatre: la halka

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits autobiographiques, souvenirs... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation