http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Zak et Lehla (suite 8)
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Zak et Lehla (suite 8)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace romans -> Romans en cours -> "Zak et Lehla" de Yasmina
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yasmina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2008
Messages: 126
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 - 18:32    Sujet du message: Zak et Lehla (suite 8) Répondre en citant

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } A:link { so-language: zxx } -->
9 

 

 
« Le hasard vaut mieux que mille rendez-vous » 

 

 
      Fayrouz pestait auprès de Lehla contre le monde entier. Elle était d'humeur massacrante. La jeune fille tentait tant bien que mal de la rassurer, mais ses conseils semblaient pénétrer l'oreille d'un sourd... 
« Alors Zak, il a trop fait le connard ce matin! Il m'a carrément jetée de chez lui! Fulmina Fayrouz, scandalisée. 
_C'est qui Zak? 
_Un mec que je connais. Il habite à côté de chez mon père. 
_Un jeune? 
_Oui. Mais n'y pense même pas, il fait rien de sa vie ce type, un cas social comme tous les autres! » 
          Lehla haussa les épaules. 
« Je pensais à rien, je voulais juste savoir si c'était encore un de tes quinquagénaires. Mais qu'est-ce-que tu faisais chez lui de bon matin? T'as pas passé la nuit chez lui? 
_Non, j'y suis allée ce matin, comme il habite près de chez mon père, j'avais besoin de me confier absolument à quelqu'un. Quel salopard ce mec! 
_Qui? Zak? 
_Non, mon père! Je suis dégoutée d'avoir le même sang que ce monstre! Putain Lehla, faut que je me barre de ce pays! Au fait, tu sais j'ai rencontré un mec impeccable l'autre jour à Aladdin! » enchaîna-t-elle en faisant un vague geste de la main comme pour chasser les mauvaises pensées de son esprit. 
         Aladdin était une piscine avec terrasse, dont le tarif d'entrée était plutôt onéreux. De ce fait, c'était un lieu, qui, contrairement à la piscine municipale, était peuplé d'immigré, surtout en été. 
« C'est cher! 
_Oui je sais, mais c'est Louisa qui m'y a fait entrer. Elle est serveuse là-bas! Ohlala t'aurais du la voir tout à l'heure comme elle chauffait les mecs avec sa mini jupe et son petit chemisier! Sacré Louisa! Donc ce mec, c'est un belge, ils sont tous riches dans sa famille. Lui il a la Cadillac CTS coupé, elle a faillit être voiture de l'année! Son frère il a une Peugeot, tu sais la 207CC qui vient de sortir y a pas longtemps, et sa mère a la Golf 5. En plus ils vivent dans un appartement immense à Hamria...» 
          Et voilà que Fayrouz était repartie dans ses étalages de richesse et de matérialisme... Heureusement, bien vite Lehla entendit quelqu'un crier son nom, et elle laissa son amie à ses rêves de voitures de luxe et d'appartements de deux-cent mètres carré. C'était Isma qui l'avait appelée. Elle avait l'air furieuse de la voir discuter avec Fayrouz. 
« Tu viens avec moi? Je dois aller chez la Negafa*. » 
            Lehla haussa les épaules. 
« Oui si tu veux. Je dois prévenir ma mère. 
_C'est déjà fait. » 
            Quand elles eurent quitté la ruelle, Isma enchaîna. 
« Tu n'as pas honte de traîner avec cette fille? Elle est malfamée tu sais? 
_Elle est très gentille, répondit calmement Lehla. 
_Oui mais elle a très mauvaise réputation! Elle sort avec des retraités pour leur argent, tu te rends compte? C'est écœurant. Elle nuira à ta réputation. 
_Tu la connais pas, elle sort pas vraiment avec des retraités. Bref c'est compliqué. Et puis c'est quand même grâce à elle que tu te maries avec Hicham la semaine prochaine. 
_Je connais d'elle ce que j'entends. Ce n'est pas grâce à elle, je ne veux rien devoir à cette petite garce. Hicham a tout de suite été sous mon charme, et ça n'a rien à voir avec cette fille, crois moi! 
_Tu devrais pas t'arrêter à ce que tu entends. 
_Moi c'est un conseil que je te donne Lehla. C'est pour ton bien. En plus elle traîne avec le groupe de Sarah et Louisa. Tu connais la réputation de ces filles? Tout ce qui bouge à Meknès leur est passé par dessus!» 
           Il y eut un moment de silence, puis Lehla préféra changer de sujet avant que cela ne vire au règlement de comptes. 
« Tu vas faire quoi chez la Negafa? Demanda-t-elle. 
_Il faut que je lui demande si elle a trouvé l'Issawa**. Je ne veux pas une marche silencieuse pour mon cortège quand même. Sinon ça m'obligerait à changer de Negafa. Ce qui est dommage parce que j'ai adoré ses robes. 
_Tu peux bien garder cette Negafa et prendre l'Issawa chez une autre Negafa?  
_Je crois que ma mère veut négocier le prix de l'Issawa en l'intégrant avec le prix de la Negafa. Bref, c'est compliqué. Je préfère ne pas me mêler de ces histoires d'argent. Tout ce que je veux c'est un beau mariage. 
_Ton fiancé participe, non? Vous allez faire un mariage séparé?» 
           Isma prit un air agacé. 
« J'en sais rien Lehla. Mais il n'est pas question de faire un mariage séparé. Je veux qu'Hicham soit à mes côtés durant toute la fête. 
_Comment ça tu sais pas? C'est quand même ton futur mari...et le mariage est dans une semaine maintenant! 
_L'argent ne me regarde pas. » 
          Lehla n'insista pas. De toute évidence, Isma était bien trop stressée pour tenir une conversation sans s'énerver. Mieux valait la suivre en silence. Toutes deux montèrent dans un taxi qui les mena à une destination que la jeune fille ne connaissait pas. Isma paya, puis elles sortirent de la voiture. 
Là, la jeune fille se sentit apparemment décidée à aborder ses craintes. 
« Tu sais Lehla, d'un côté j'envie ces filles... 
_Qui ça? 
_Louisa, Sarah, Fayrouz... 
_Pourquoi ça? 
_Elles le jour de leur mariage elles n'auront pas le même stress que moi. Elles ont déjà eu des rapports sexuels, elles savent ce que c'est, et elles savent que tout se passera bien. » 
           Lehla éprouva une certaine gêne à l'idée d'aborder ce sujet avec sa cousine. Mais elle vit bien qu'Isma ressentait le besoin de parler à quelqu'un, et n'ayant plus d'amie, elle ne pouvait se confier qu'à sa cousine. 
« Tu sais, je doute que Fayrouz ait franchi ce cap. 
_Ne sois pas si naïve. Tu ne dois pas croire tout ce qu'elle te raconte. Combien de fois elle est allée dans l'appartement de garçons? 
_C'est pas parce que tu te retrouves dans un appartement d'homme que ça veut dire que t'as fait quelque chose! 
_Bref, on est pas là pour parler de ça. Je stresse Lehla. J'ai peur d'avoir mal, j'ai peur de pas savoir m'y prendre. Qu'il me compare à des filles avec qui il l'aurait fait auparavant! Lança-t-elle d'un air horrifié, comme si c'était la pire chose qui pouvait lui arriver. 
_Comment tu sais qu'il l'a fait avant? Il te l'a dit? 
_Non, on en a pas parlé, mais t'as vu son âge, il a pas pu rester sans rien faire jusque là! » S'exclama-t-elle. 
          Elle rougit aussitôt, comme si elle regrettait ce qu'elle avait dit. 
« Et puis c'est un homme. Les hommes ne savent pas se retenir. Pas comme les femmes. » 
          Lehla se garda de lui dire qu'elle n'était pas du tout d'accord sur ce point, étant donné qu'elle était une femme, et qu'elle savait que si elle avait fréquenté un garçon, elle aurait eu beaucoup de mal à résister. 
« Et si je ne l'attire pas? 
_Je m'y connais pas trop, mais je dirais que tout se joue au niveau de l'attitude et des vêtements que tu porteras. Je sais pas, je suppose qu'il y a des tenues qui plaisent plus aux hommes que d'autres dans ce genre de situation. » 
         Lehla grimaça en lâchant ce conseil stupide, tout à fait consciente d'avoir moyennement aidé sa cousine. 
Heureusement, elles étaient arrivées devant une porte verte très commune aux autres, à laquelle Isma sonna. Une femme corpulente vint ouvrir. 
« Salam Fatima Zohra, comment tu vas? 
_Ça va hamdoullah et toi? Prête pour le grand jour? Ça approche! Répondit-elle dans un grand sourire. 
_Oui, en fait je m'inquiète un peu, j'aurais voulu savoir si tu as trouvé l'Issawa? 
_Un garçon vient de m'appeler tout à l'heure à ce sujet, et il doit passer maintenant justement, donc je vous tiendrai au courant. D'ailleurs, j'ai récupéré les robes que tu porteras, donc si tu veux monter les essayer... 
_C'est vrai? Génial! S'exclama Isma, les yeux pétillants d'excitation. Mais il faut que j'appelle ma mère, j'ai absolument besoin de son avis! 
_Vous pouvez venir demain... 
_Non non, je vais l'appeler tout de suite, et elle va venir ne t'inquiètes pas! » 
         La Negafa rit tandis qu'Isma extirpait son téléphone de son sac avec empressement. 
«Le mariage, c'est ce qu'il y a de plus beau dans une vie, commenta Fatima Zohra avec nostalgie. Moi j'ai la chance de revivre ça à l'infini avec toutes les mariées que j'habille. » 
           Lehla sourit. 
« Et toi? C'est pour bientôt? » l'interrogea la femme. 
La jeune fille secoua la tête timidement. 
« Pas vraiment, répondit-elle. 
_Quel âge tu as? 
_Dix-neuf ans. 
_Bof, tu as le temps. Isma est bien jeune aussi, mais elle sait ce qu'elle veut. Y a des femmes comme ça, qui sont prêtes très jeunes. En tous les cas, quand tu te marieras, tu sais où me trouver, » poursuivit-elle dans un petit clin d'œil sur un ton de plaisanterie, même si Lehla devinait qu'il y avait une grande part de sérieux dans cette invitation. 
         La jeune fille acquiesça en souriant. 
« Ça y est, ma mère arrive! Lança Isma dans un sourire triomphant. Je peux voir les robes en attendant qu'elle arrive? Y en a pour dix minutes. 
_Oui bien sûr, montez! » Répondit la Negafa. 
         Les robes choisies par Isma étaient tout simplement fabuleuses. Il était difficile d'imaginer que de telles splendeurs se trouvaient étalées dans une maison aussi pauvre. La tapisserie était égratignée de toutes parts, le tapis perdait ses poils, le plafond était dévoré par les moisissures. Mais la jeune fille, concentrée par les robes, était toute émoustillée. Et il y avait de quoi, n'importe quelle femme le serait à l'idée de porter d'aussi belles pièces. Une attira particulièrement l'attention de Lehla, une robe mêlée de rose indien et de vert pistache, cousue de fils dorés. Elle n'avait rien d'une Takchita ordinaire, elle avait été confectionnée dans un tissu indien de soie qui aurait du servir pour un Sari. Le résultat n'en était que plus exceptionnel. Isma avait littéralement craqué sur la tenue qu'elle porterait pour son Henné, un Caftan trois pièces argenté constituée d'un pantalon et d'un Caftan fendu jusqu'aux cuisses ainsi que d'une somptueuse cape. Elle frémissait d'excitation devant toutes ces robes. Lehla vit dans ses yeux que c'était un rêve d'enfance qu'elle réalisait... 
Quelqu'un sonna. 
« C'est ma mère! » S'exclama Isma en glapissant d'impatience. 
           Fatima Zohra se retira pour ouvrir. 
« Alors, comment tu les trouves? Demanda Isma les yeux pétillants. 
_Elles sont magnifiques. Je suis jalouse. Ça me donne envie de me marier à mon tour..., rétorqua Lehla en riant. 
_Ne t'inquiètes pas, ton tour viendra! » répondit sa cousine en souriant. 
          Ce ne fut pas tante Fatima qui gravit les escaliers aux côtés de la Negafa. Lehla crut que son cœur allait s'arrêter. Ces yeux verts, elle les avait déjà vus. Ce sourire, ce corps de rêve... 
« Salam. » 
          C'était la première fois qu'elle entendait sa voix. Elle n'eut pas la force de répondre, elle se contenta de sourire maladroitement. Il sourit à son tour. L'avait-il reconnue? Isma ne semblait pas touchée par sa plastique impeccable. 
« Salam, répondit-elle avec indifférence, avant de reporter son attention sur ses robes. 
_C'est lui de qui je t'ai parlé tout à l'heure, lança Fatima Zohra à l'adresse d'Isma. 
_Ah d'accord. C'est parfait. » 
           Lehla ne pouvait s'empêcher de le dévorer du regard. Une espèce d'euphorie l'envahit entièrement alors qu'elle comprit qu'il serait présent au mariage. Que le hasard faisait bien les choses! 
« C'est quoi ton nom? L'interrogea Fatima Zohra. 
_Zakarya Fadil, » répondit-il d'une toute petite voix en déglutissant. 
           Lehla sourit. Il avait l'air d'être un garçon timide. 
« D'accord, je te propose d'aller t'asseoir, la mère de la future mariée arrive dans quelques minutes, et c'est avec elle qu'il faut qu'on discute. » 
           Le jeune homme accepta et alla s'asseoir dans le salon que la Negafa lui avait désigné. Il passa devant Lehla, son parfum chatouilla ses narines. Il se montra respectueux, calme et silencieux pendant tout le temps où la tante Fatima n'était pas là. A peine un regard furtif à l'adresse de la jeune fille. Quand la mère d'Isma arriva, elle discuta avec lui cinq minutes, ils se mirent d'accord très vite. Lehla entendit qu'il serait là au Henné, pendant le cortège et même après, ainsi que le lendemain au mariage. En partant, Zakarya jeta un dernier coup d'œil dans la pièce et croisa le regard de Lehla. Il sourit, de la même manière énigmatique que l'autre jour. Cette fois-ci, elle sourit à son tour. Elle lui plaisait c'était certain. 
Quand Isma eut finit d'essayer toutes ses robes et de s'exclamer en se voyant dans chacune d'elle qu'on aurait dit qu'elle avait été faite pour elle, la tante Fatima alla s'entretenir avec la Negafa sur les coûts qui ne concernaient pas le moins du monde Isma, bien que ce fut son mariage. Celle-ci s'approcha de Lehla dans un sourire pétillant de malice. Apparemment tout le stress et la nervosité qui l'avaient envahie s'étaient envolés à la vue de ses robes. 
« Tu le connais ce garçon qui est venu tout à l'heure?l'interrogea-t-elle. 
_Euh...non pourquoi? Bredouilla Lehla nerveusement. 
_Je trouve qu'il te regardait beaucoup pour un garçon qui te connait pas, » fit remarquer Isma. 
          Lehla rougit de plaisir. Alors même sa cousine avait remarqué ça! Celle-ci ne semblait pas aussi emballée. Elle se dépêcha de continuer avec indifférence : 
« Fais attention avec ce genre de garçon, il ne t'apportera rien de bon si tu veux mon avis. Un musicien. Il fait l'Issawa aux mariages. Tu parles d'une ambition dans la vie! » 
           Lehla la fusilla du regard, mais Isma n'y prêta pas attention. 
« Comment il peut oser se faire des films comme ça? Poursuivait-elle, tandis que la jeune fille devenait verte de rage. A ta place ça m'aurait gênée j'avoue, commenta-t-elle en riant. Enfin bon, t'auras qu'à l'ignorer au mariage après tout. Il comprendra bien vite qu'il fait fausse route. » 
           Lehla préféra garder le silence, les dents serrées, de peur de ne plus contrôler la portée de sa voix si sa bouche venait à s'ouvrir. Quelle matérialiste cette Isma! Elles se ressemblaient vraiment elle et Fayrouz, bien qu'elle ne veuille pas l'admettre. Finalement, on blâme chez les autres ce que l'on fait soit même. La jeune fille ne suivrait aucun de ses conseils. Au contraire, à ce mariage, elle ferait tout pour approcher Zakarya. 

 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 - 18:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2009 - 19:23    Sujet du message: Zak et Lehla (suite 8) Répondre en citant

Cette histoire me captive tellement que je n'ai pas pu m'empêcher de lire les chapitres 7-8-9 l'un après l'autre.  Il faut dire qu'il ne sont pas très longs et c'est très bien comme ça car personnellement j'aime les romans qui ont de nombreux chapitres pas trop longs, c'est plus pratique pour la lecture.

En y réfléchissant bien, l'histoire n'est pas d'une originalité débordante mais vous parvenez quand même à la rendre unique, notamment à l'aide de dialogues bien construits, avec juste ce qu'il faut de descriptions et de commentaires pour permettre au lecteur de visualiser la scène.

Pour le lecteur belge que je suis, le contexte marocain confère à ce roman un charme tout particulier.

La suite, la suite  !!!
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 - 00:47    Sujet du message: Zak et Lehla (suite 8) Répondre en citant

Ce chapitre est nettement meilleur que le précédent, surtout avec  les surprises successives et une incursion dans le monde de la Neggafa.

L'explication des termes "Neggafa" et "Issawa" n'apparaît pas en fin de texte. il faudrait peut-ête y ajouter  le mot "Hénné" en tant que cérémonie.

Pour le "mariage séparé", je pense qu'il s'agit plutôt de "fête" séparée", l'une chez les parents de la mariée et l'autre chez celle du marié. Puis fusion finale chez le marié et "nuit de noces".

Le travail de la Neggaffa  n'es t pas obligatoirement lié à celui de la troupe musicale. Il se peut qu'il y ait des "préférences" de la part de la Neggafa, mais cela dépend des moyens financiers que l'on a et des goûts musicaux.

Elle me parait bizarre cette liaison avec Louise, une personne étrangère : des moeurs émancipées et des moeurs conformistes en même temps, qui se côtoient. L'ensemble donne l'impression d'une émancipation à outrance, ce qui n'est pas réel pour l'ensemble de la frange sociale pauvre dont sont issues plusieurs de ces filles.

Une simple impression . En tout cas il y a un certain clivage selon les catégories sociales, dont il faudrait tenir compte et en tracer les frontières selon les personnages.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yasmina
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2008
Messages: 126
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 25 Déc 2009 - 19:18    Sujet du message: Zak et Lehla (suite 8) Répondre en citant

oui je comprends votre doute au sujet de ce mélange de moeurs. Mais je pense que je maîtrise la situation là dessus, enfin vous verrez ce que ça donne au fil des chapitres.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:43    Sujet du message: Zak et Lehla (suite 8)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace romans -> Romans en cours -> "Zak et Lehla" de Yasmina Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation