http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: LES FAUX CALCULS
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
LES FAUX CALCULS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 - 18:59    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

        Père nous disait toujours que pour aimer Dieu , il ne fallait pas compter. Mais bannir les chiffres et les nombres pour frôler l'infini... En fait ! ce fut ainsi que je devins nulle en calcul!

Il nous disait aussi que l'espace n'a pas de limites et qu'il fallait juste évoluer dans le bon sens que nous dicte notre coeur... Ce fut aussi ainsi que je ne sus jamais trouver mes repères! drole de boussole qu'était le bon sens que je devais avoir!. La droite et la gauche ne m'étaient d'aucune utilité dans ma vie... Tout était laissé au hasard des choses! trêve de futilité !

Avec le temps , j'appris quand même à prendre un peu de recul en arrivant à distinguer le zéro! et tête de mule que j'étais , il m'était impossible d'atteindre le neuf! alors je fis tout le temps avec l'usé ! plus encore j'évitais le treize pour jouer à la grande rusée! quelle risée!...Peu probable que j'atteigne un jour le cent tellement je manque de vrai sang!

Aujourd'hui encore , je brouille les chiffres en trébuchant sur les nombres , ne sachant pas rendre la monnaie! Je donne sans savoir compter et je reçois sans pouvoir compter. Ne serais-ce pas la valeur absolue en plein dans le mille que père m'avait inculquée ?

Aucune idée! ni l'algèbre ni la géométrie n'ont fait de moi ce que je suis, seuls les mots m'ont construite dans une raison fortuite et c'est en eux que je me retrouve pour exprimer tout ce que j'éprouve. Tant pis pour les maths si je suis vraiment inapte. Je fais quand même partie de ce monde où il y'a le beau , le perfide , le sage et l'immonde.

Et s'il m'est donné un jour de changer le monde , je crois que j'y ajouterai un peu plus de couleurs claires mélangées.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 - 18:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 - 19:44    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Père avait raison.

Ce n'est pas avec les chiffres et les nombres que l'on peut exprimer une telle profondeur des sentiments. Il faut un don, parmis les autres dons que Dieu prodigue sans compter.

L'espace n'a pas de limites non plus pour qui sait le meubler avec sa prodigieuse imagination. Un autre don de Dieu.

Le message initial était fait d'humilité devant la  nullité de l'humain ( et sa vanité vaine) devant son créateur.

Quelqu'un disait à peu près ceci : Les mathématiques sont les lettres d'alphabet avec lesquelles Dieu créa le monde. La perfection des choses vient aussi des calculs. Mais pour en exprimer la perfection il faut des mots. Pas de simples mots juxtaposés, mais agencés harmonieusement comme dans ce beau texte à la très belle chute.

Voilà une autre perle à ajouter au "chapelet d'ambre" des souvenirs d'Amynochka.

Un texte rythmé et rimé, comme d'habitude, sans que l'effort en paraisse.

A ce rythme (vitesse d'écriture et harmonie) le chapelet serait grandiose.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 17 Jan 2010 - 14:06    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Pour moi ce n'est pas votre meilleur texte.

Plusieurs choses me dérangent :

1. tous ces points d'exclamations au milieu des phrases, que viennent-ils faire?

2. Je ne comprends pas bien le "Trève de futilité" en fin du deuxième paragraphe. Son lien avec ce qui précède n'est pas clair, et sa place en fin de paragraphe encore moins. S'il était précédé d'un "mais", je pourrais comprendre, mais là le lien logique fait défaut (du moins dans la lecture que j'ai faite de ce texte).

3. Je comprends encore moins "alors je fis tout le temps avec l'usé". Que voulez-vous dire ?

4. La répétition du mot "monde" dans la dernière phrase me semble inutile, voire malheureuse puisque le mot vient d'être utilisé dans la phrase précédente.
Suggestion : "Et s'il m'est donné un jour de le changer ..."

5. Au niveau du contenu, je ne vois pas bien le rapport entre d'une part la réflexion sur Dieu et les maths, et d'autre part cette phrase finale qui parle de "couleurs claires mélangées". Tout ça est un peu nébuleux, le fil de ce texte n'est pas aussi clair que les couleurs que vous aimez, si vous me pardonnez cette petite boutade.
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 18 Jan 2010 - 08:25    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

En fait , je n'ai rien à vous pardonner car nos deux cultures sont à tout point différentes . Je peux comprendre que vous ne puissiez pas établir de rapports entre mes  réfléxions sur Dieu et les mathémathiques  encore moins le fait de faire avec l'usé du moment que je n'ai jamais pu atteindre le neuf . Ceci -dit personne ne vous reproche la lecture que vous faites des textes exposés sur ce forum . Chacun lecteur est libre d'interpréter comme bon lui semble .
Revenir en haut
auteur008
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2009
Messages: 97
Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 18 Jan 2010 - 15:16    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Bonjour,
 J'ai cru discerner une pointe de "nervosité". Peut être que je me trompe.
En fait , je n'ai rien à vous pardonner car nos deux cultures sont à tout point différentes:
je ne pense pas que la différence de culture y soit pour quelque chose. La mienne est différente et pourtant, humphrey sait très bien corriger les textes, tel qu'ils soient. Moi aussi, je ne comprends pas la phrase: l'usé du moment que je n'ai jamais pu atteindre le neuf. C'est juste pour lancer un débat, ne voyez pas mal.
Cordialement.
auteur008.[/i]
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Lun 18 Jan 2010 - 16:35    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Et pourtant, il ne s'agit que d'un simple jeu de mot !

-ce fut ainsi que je devins nulle en calcul

-j'appris quand même à prendre un peu de recul en arrivant à distinguer le zéro
-et tête de mule que j'étais , il m'était impossible d'atteindre le neuf!
Il s'agit du CHIFFRE NEUF (9). Normalement un petit garçon peut compter facilement jusqu'à 10, mais pas elle !

alors je fis tout le temps avec l'usé

L'usé est le contraire du neuf.

Ne pouvant s'habiller de neuf, elle se contentait , tout le temps de s'habiller avec l'usé

Amynochka, dans une formule toute poétique et imagée, exprime à la fois la pauvreté interne(nulle en calcul) et une pauvreté externe (mal habillée) d'une petite fille lésée.
Absence d'éducation juste, absence de vie décente...

Tout le texte est truffé de jeux de mots et calembours qu'Amynochka a voulu transmettre en phrases-choc, rythmés comme un poème avec des rimes de sens opposés ou suggestifs ou d'opposition de mots sans rimer :

futilité/utilité

avoir/hasard
neuf/usé
le recul/tête de mule (évocation de la mule qui recule...)
rusée/ risée
le cent/ vrai sang
brouiller/trébucher
donner sans savoir compter/recevoir sans pouvoir compter
construite/fortuite
je me retrouve/j'éprouve
maths/inapte
monde/ immonde...

Autant d'images poétiques, de métaphores, en des formules ramassées exprimant le dépit, la souffrance d'être mal orientée, mal épaulée: désorientée !

La chute exprime le souhait de modifier le côté sombre de la vie en y ajoutant les couleurs gaies de la joie, du bonheur, etc..


Entre le "Zéro et l'infini" (Arthur Koestler ), le talent de l'auteur a su évoluer à sa manière pour exprimer " le beau, le perfide, le sage et l'immonde"...

C'est donc un texte réfléchi, mûri, construit avec art. Une bonne tentative littéraire et poétique qui s'ajoute aux tentatives réussies d'Amynochka.


Dernière édition par Abdel le Lun 18 Jan 2010 - 17:28; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
auteur008
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2009
Messages: 97
Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 18 Jan 2010 - 17:20    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Bonjour,
Merci pour cette explication. C'est vrai que vu comme ça, c'est plus compréhensif et très poétique.
Cordialement.
auteur008.
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 21 Jan 2010 - 20:49    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Deux petites réponses à votre réaction, Amynochka, si vous permettez.

"En fait , je n'ai rien à vous pardonner car nos deux cultures sont à tout point différentes ."

Voilà une phrase avec laquelle je ne peux pas être d'accord. 

D'abord, c'est faux ! Si nos deux cultures étaient vraiment en tout point différentes, nous ne parviendrions même pas à communiquer sur des choses simples. Or nous avons déjà eu sur ce même forum quelques échanges qui prouvaient le contraire.

Ensuite même si nous partagions la même culture, rien ne dit que je comprendrais mieux ce que vous écrivez. Je connais des gens qui sont de ma culture et qui ne comprennent pas grand-chose aux chansons que j'écris.

Je n'avais pas remarqué, c'est vrai, le jeu de mot entre "neuf" et "usé" et maintenant qu'Abdel l'a mis en lumière, je me demande comment il est possible que je ne l'aie pas vu. J'avais pourtant lu ce texte plusieurs fois. Alors pourquoi?

Je ne vois que deux explications possibles:
- soit je suis trop bête pour comprendre un jeu de mot aussi subtil (c'est la plus plausible)
- soit la formulation "je fis tout le temps avec l'usé", que personnellement je trouve un peu étrange, a tellement capté mon attention critique que je suis passé à côté du jeu de mot.

Mais honnêtement, je ne vois pas quelle barrière culturelle a pu jouer un rôle dans tout ça.

Si toutefois c'est vous qui aviez raison, en fait cela n'a pas beaucoup de sens que je continue  à commenter les textes postés sur ce forum puisqu'ils sont, pour la plupart, écrits par des auteurs d'une autre culture que la mienne.



"Je peux comprendre que vous ne puissiez pas établir de rapports entre mes  réflexions sur Dieu et les mathémathiques (…) "

Là, chère Amynochka, c'est vous qui avez mal compris ce que j'ai écrit. Ce n'est pas le rapport entre vos réflexions sur Dieu et les mathématiques que je n'ai pas comprises. Relisez-moi, j'ai écrit : "Au niveau du contenu, je ne vois pas bien le rapport entre d'une part la réflexion sur Dieu et les maths, et d'autre part cette phrase finale qui parle de "couleurs claires mélangées."

Et ce rapport-là, malgré l'intervention bienveillante d'Abdel, je ne le vois toujours pas, mais peut-être est-ce une nouvelle fois ma vivacité d'esprit qui doit être mise en cause.


Comme toujours, j'insiste pour que personne n'aille prêter à ma réponse un ton qui serait agressif ou vexé. Je vous réponds tout ceci avec le plus grand des sourires et en toute sérénité!
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 21 Jan 2010 - 21:46    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Humphrey a écrit:
Et ce rapport-là, malgré l'intervention bienveillante d'Abdel, je ne le vois toujours pas, mais peut-être est-ce une nouvelle fois ma vivacité d'esprit qui doit être mise en cause.





J'ai l'intime conviction qu'il s'agit bien d'approches différentes dues à deux vécus différents. Amynochka passe directement aux conséquences d'une éducation parentale qui a été un peu la nôtre à nous tous, chez nous. Si elle explique tout, il lui faudrait donc un essai socio-culturel bien ficelé et ensuite et seulement présenter son texte  à un public non musulman.On pourra y passer des heures, mais ce sera bien difficile d'expliquer des situations d'éducation religieuse et les justifier. Et donc finalement d'éclaircir le côté littéraire, bien d'humour noir, du texte basé sur un fond religieux rigide, mais aux visées bienfaitrices et protectrices.
Amynochka aborde ces questions  "peu cartésiennes"  pour le lecteur occidental avec un esprit cartésien, mais le lecteur cartésien ne peut que rester sur sa faim par manque de données sur le fond du problème réellement vécu sur place.

Toutefois, si on juxtapose les textes d'Amynochka en un seul recueil, bien des choses seront éclaircies d'elles-mêmes  par le cumul des petits détails expliquatifs  qu'ils renferment et qui font rapprocher le vécu local du lecteur francophone .

Pour le lecteur local que je suis, les textes d'Amynochka sont de la littérature marocaine d'expression française, avec un cachet d'origine bien authentique.  Sa triple culture amazigh, arabe et française lui ouvre des perspectives de jouer avec trois registres de modes de pensées qui se recoupent à merveille pour donner des textes d'une rare authenticité de notre patrimoine socio-culturel arabo -amazigh, exprimé en français de haute facture.

Ses écrits ouvrent des fênêtres pour une culture différente, sur un monde différent, mais avec le même langage du lecteur francophone. Les limites  de la compréhension ne sont pas imputables à l'auteur, ni au lecteur non plus !
Elles tiennent de la nature du texte !
Si l'auteur se met à tout expliquer de sa propre culture, adieu le texte littéraire ! l'effet escompté ne sera pas atteint. Cela n'est pas général, pour preuve, ses autres textes. Tout dépend du contenu et de la charge du texte !


Dernière édition par Abdel le Dim 24 Jan 2010 - 21:37; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 21 Jan 2010 - 22:57    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Abdel, je suis sûr que vous auriez fait une brillante carrière comme avocat...
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2010 - 21:51    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

... On y prêche pour le vrai et pour le faux...

J'ai prêché le vrai pour "Les faux calculs", mais je ne vais pas prêcher le faux pour mes "Brisures".

On dit bien chez nous : "Boucher, mais il dîne avec des navets". C'est le cas de le dire, sans "se briser" l'échine...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 29 Jan 2010 - 21:18    Sujet du message: LES FAUX CALCULS Répondre en citant

Il est vrai que j'ai du mal à cacher mon côté impulsif , mais ceci ne veut absolument pas dire que je suis rancunière! Il est vrai aussi que je sais mal me défendre et il n'y'a pas de mal à ce que Abdel prenne ma défense auprès de tous les chevronnés de critique! ( clin d'oeil à Humphrey ! à qui j'avoue qu'il n'a pas besoin de ménager les écrits d'Amynochka qui pourrait disparaître d'un jour à l'autre ) Toutes mes nobles pensées à tous les membres de ce forum.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:39    Sujet du message: LES FAUX CALCULS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation