http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: FADMA
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
FADMA
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 8 Fév 2010 - 10:07    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Je n'oublierai pas de si tôt, ce rictus en guise de sourire. Cet air innocent et fort pataud de Fadma , qui aimait tant courir les oasis et les sentiers de Gourrama, pour venir m'offrir son petit lot d'abricots. 
 
Toutes deux, nous allions humer l'air pur.Serpentant les côtes de l'oued tranquille, nous mordions à pleines dents dans le fruit mûr. faisant les folles, jouant aux débiles sous le soleil naissant. 

Innocentes tête à l'eau , nous offrions nos corps.Dieu! sublime joie! à nos rondeurs les flôts faisaient la fête...tandis qu'au loin, les gamins criaient aux abois à notre nudité. 
 
Cheveux mouillés, Fadma belle sireine des temps perdus sortie du néant des dunes, le soir venu...s'en retournait chez elle...non sans peine. 
 
Trainant son pas difforme, souriant à la pleine lune,FADMA allait refaire demain le même chemin avec son lot d'abricot en mains.
ô tristesse! ô joie culte de l'endroit...Tafandisste...silence des plaines...beauté de la divine nudité terrestre...symbole magique de l'éternel alchimiste!.
 
 
C'était à GOURRAMA, que prônait l'irresistible vérité du pur... 
 
EN HOMMAGE A MON AMIE FADMA...SIMPLE D'ESPRIT; MAIS GRANDE D'AME. 
 


Gourrama et Tafandisste: petits patelins perdus dans le grand tafilalet , mais sublimes de beauté.

 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Fév 2010 - 10:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 8 Fév 2010 - 20:21    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Le point fort de ce texte est, comme souvent avec vous, chère Amynochka, son pouvoir d'évocation. En quelques phrases vous parvenez à transmettre une foule de choses: un décor, une atmosphère, des sentiments. Je dis bravo !

Les points faibles sont une fois de plus la ponctuation (c'est dommage quand même…) et peut-être aussi une volonté d'en faire trop sur le plan poétique qui conduit à quelques phrases dont le sens est douteux.

Exemple 1 : "les gamins criaient aux abois à notre nudité"

Je peux me tromper – et si c'est le cas Abdel se fera un plaisir de me reprendre, n'est-ce pas Abdel? – mais à mon avis l'expression "crier aux abois" n'existe pas et ne veut rien dire. Certes elle est utilisée par certains, mais je me demande s'il ne s'agit pas d'une contamination avec "crier au loup". La seule expression que mentionne mon dictionnaire est "être aux abois".
Notez que la phrase suivante serait possible : "les gamins, aux abois, criaient à notre nudité."




Exemple 2 : "C'était à GOURRAMA, que prônait l'irresistible vérité du pur..."

Comment faut-il comprendre cette phrase, je me le demande bien ? Dans cette phrase, le seul sujet possible pour "prônait" est "l'irrésistible vérité du pur" mais si je remets la phrase dans l'ordre, elle n'a pas de sens il me semble : "L'irrésistible vérité du pur prônait Gourrama" ???

Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 00:40    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Te reprendre, cher Humphrey, c'est possible lorsque j'en ai la capacité. Ca fait défaut des fois car ce n'est pas ma langue maternelle.  Mais avec plaisir, ce serait sadique.

Si tu veux mon avis, je pencherais pour une image poétique. j'imagine les enfants aboyant presque , faisant un hallali du tonnerre.

Comme tu me connaîs je m'instruis toujours dans de pareils cas, pour progresser dans cette langue. Après recherche, je trouve ce petit texte qui évoque étrangement cette nudité et avec la même expression comme titre :

"
Crier aux abois
Comédie d’amour et de peur

Gustavo PERNAS CORA
Crier aux abois est l'histoire d'une transformation de la Femme qui va laisser tomber ses masques, comme les pelures d'oignon, jusqu'à se dénuder face à la réalité, face au public. Mais avec elle et avec l'épreuve mise en jeu par le Clochard, le regard du spectateur devrait aussi changer.
http://www.passiondulivre.com/livre-47949-crier-aux-abois.htm

Mais l'expression n'existe pas dans les dictionnaires. Je crois que c'est normal. Ce n'est qu'une expression imagée qui fait  peut-être son chemin pour se faire reconnaître un jour.

Pour le deuxième exemple, même si je n'y suis pas interpellé, je puis dire qu'il fallait peut-être écrire :" que se prônait"; le verbe étant transitif, il lui manque un complément.

Ceci dit, j'apprécie beaucoup ton sens de la correction fine.

Ce soir, sur un autre forum où j'avais posté "la diseuse de bonne aventure" un membre m'a fait cette correction en précisant qu'il n'allait pas la laisser passer :

la langue rappeuse du bébé : "Est-ce que sa langue danse du rap ? " dit-il . (correction : râpeuse)  J'ai trouvé la correction très poétique et très fine.

Pour Amynochka, il va sans dire que le texte est admirable, les textes de l'auteur sont d'ailleurs de plus en plus admirables, si ce n'est comme tu dis des problèmes de ponctuation. Nous avons dans le forum des liens à consulter avec profit (Forum "Liens , documentation", sous-forum "Autour de la langue", voir le titre "Typographie, ponctuation, mise en forme").
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 10:12    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Merci d'avoir apprécié le fond quand à la forme je vais m'y mettre pour mettre fin à ce problème de ponctuation que j'ai toujours eu ! Il semble que je veux absolument dire tout d'un seul trait! 
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 14:48    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Que se prônait ??? Le "se" rendrait la phrase encore plus caduque à mon avis. Il faudrait d'abord qu'Amynochka nous explique ce qu'elle a voulu dire (si elle veut bien).
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 16:07    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

J'ai dit peut-être. Cela dépend de l'idée de l'auteur.

Nous sommes d'accord de dire que l'on prône quelque chose.

Je part de l'idée que l'auteur parle à la voix passive ou utilise la forme pronominale du même verbe : "se prôner" qui existe et se conjugue .Dans ce cas ce sera du poétique et du vrai : l'irrésistible vérité du pur se prônait elle-même, c'est à dire s'exprimait d'elle-même sans besoin d'intermédiaire ou encore : elle saute aux yeux.

Mais si l'auteur n'avait pas cette idée, alors on passe à la voie active et sans forme pronominale et je dirais que l'auteur à oublié un "on" :
C'est à Gourrama que l'on prônait l'irresistible vérité du pur (ou : qu'on prônait).

Ce deuxième sens ne me plait pas, car je connais la région et ses hommes et je sais d'expérience qu'ils aiment la vérité pure et qu'ils sont trop pieux. Ils n'ont pas besoin de prôner la vérité, ils la pratiquent. La sensibilité et la franchise de l'auteur dans tous ses échanges  et dans tous ses textes en est le meilleur exemple. Fille  qu'elle est ou ayant vécu dans cette région de la pieuse dynastie chérifienne régnante, le Tafilalet .

J'ai donc opté  pour "se" au lieu de "on" pour mieux rester dans l'esprit et la lettre du texte.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2010 - 20:24    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Bon bon d'accord, mais notre chère Amynochka aurait-elle l'obligeance de nous éclairer sur ce qu'elle a voulu dire? Il y a peut-être un autre sens que je n'ai pas perçu.
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 12 Fév 2010 - 09:28    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

J'imagine que je voulais écrire " C'était à Gourrama où prônait l'irresistible vérité du pur..."
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 12 Fév 2010 - 17:31    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Mettons que je n'ai rien dit et que je ne prône pas la transitivité ...de force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 12 Fév 2010 - 18:58    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Je ne comprends toujours pas.

"Prôner" signifie "vanter et recommander sans réserve et avec insistance". C'est un verbe transitif, qui exige un sujet ET un complément d'objet direct. Si un des deux manque, la phrase n'a pas de sens.

Qui prône quoi, telle est ma question...
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 13 Fév 2010 - 01:19    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

j'ai toujours considéré que prôner voulait signifier " regner " ... C'était à Gourrama que regnait l'irresistible du pur " et puis je ne sais plus! c'est trop compliqué quand les critiques déploient leur force à décortiquer les mots dans leurs moindres détails! Il ne faut pas négliger  aussi que francophone qu'est Amynochka , l'utilisation de certaines expressions pourraient trouver repère dans sa langue maternelle.
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2010 - 20:26    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Eh bien voilà, tout s'explique enfin.  Et cela n'a rien de compliqué, si un mot est mal utilisé, on le remplace, et le tour est joué! C'est ça le métier d'écrivain, non?

Le français n'étant pas votre langue maternelle, il est bien normal que de temps en temps vous fassiez quelques erreurs. Comme par exemple lorsque vous écrivez "l'utilisation de certaines expressions pourraient trouver repère dans sa langue maternelle" au lieu de "pourrait trouver sa source dans..."

Utiliser "prôner" à la place de "régner" n'est pas un détail puisque cela rend votre phrase incompréhensible (sauf pour Abdel qui a le don de trouver un sens à tout ce que vous écrivez, sacré Abdel !)
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 14 Fév 2010 - 20:59    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Je ne sais que vous répondre Humphrey !   Je sais mal m'exprimer ! 
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 18:09    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Pas spécialement les écrits d'Amynochka mais tous les écrits des marocains francophones.

Si vous prenez par exemple "La nuit de l'erreur" ou "L'enfant de sable" de Tahar Benjelloun ou "La civilisation, ma mère !" de Driss Chraibi, il faudrait un copain marocain à côté de soi pour mieux assimiler le conteu de ces romans.
Ce sera pareil pour des romans d'Afrique noire ou de l'Amérique du sud, voire même canadiens.

Le contenu est toujours déroutant pour un européen d'expression française. Normal , c'est de la littérature de périphérie qui raconte un vécu totalement différent mais avec la même langue.

L'écrivain francophone de la périphérie a toujours ce gros avantage de puiser dans deux cultures à la fois.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2010 - 19:33    Sujet du message: FADMA Répondre en citant

Holà, ne mélangeons pas tout SVP !  Voilà que vous parlez de "contenu" alors que la discussion portait sur le sens d'un mot bien précis . Il s'agit donc bien d'une question de langue.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:31    Sujet du message: FADMA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation