http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: Les Mamelles de Nadja
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
Les Mamelles de Nadja

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Mar 23 Mar 2010 - 02:17    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

LES MAMELLES DE NADJA
Souvenirs imaginaires


Mon père connaissait Jean-Paul Sartre. Il le croisait chaque matin devant le kiosque du marchand de journaux et de tabac, et chaque soir devant la pâtisserie. Sartre ne connaissait pas mon père. Sartre portait souvent un panier rempli d'un seul légume mais de plusieurs journaux, alors que mon père laissait ce soin à la bonne. Mon père louait (il ne connaissait pas encore ma mère à cette époque) un deux-pièces au onzième étage d'un immeuble moderne en face d'un grand parc. Sartre, lui, avait acheté un six-pièces au dixième étage du même immeuble (les biographes de mon père mentionnent à peine les autres locataires de cet immeuble, à l'exception du célèbre philosophe, et les biographes de Jean-Paul Sartre ne les mentionnent pas du tout). J'ai une photo de mon père prise sur le trottoir devant l'entrée de l'immeuble (les locataires et les visiteurs s'en servaient aussi pour sortir) où on voit Sartre à l'arrière-plan, en train d'ouvrir la porte de la main droite (il portait toujours son panier à provisions de la main gauche).

Mon père n'avait que le parc à traverser pour se rendre à la galerie Gradiva où il travaillait comme administrateur. Plusieurs autres personnes habitaient aussi le quartier, dont certaines étaient jolies (en particulier la mère de la femme de Vian), d'autres, riches (le propriétaire de la galerie d'art, tous les joailliers, deux romanciers et les banquiers) et d'autres encore, intelligentes (mais rarement les trois à la fois). Mon père, Ludovic Des Rivières (ses amis l'appelaient Ludovic et ses amies, Ah ! Ludovic ! — c'était avant qu'il rencontre ma mère, of course), était riche lui aussi, mais de potentialités surtout.

Jean-Paul Sartre détestait mon père par principe, et pour trois autres raisons : la famille Des Rivières est plus ancienne que la famille De Beauvoir, mon père fréquentait les surréalistes et enfin et surtout, il habitait un étage plus haut que lui dans l'immeuble.

Passons quelques années… André Breton connaissait mon père. Le goût de Breton pour l'art africain est bien connu et mon père, qui travaillait à la galerie Gradiva comme je l'ai écrit plus haut, aida Breton à faire honnêtement la plupart de ses acquisitions (il obtenait les autres auprès de couturiers en faillite). Puis, Breton prit la direction de la galerie lorsque mon père fut exilé au Paraguay par le gouvernement de Vichy.

Mon père avait tenté en vain de présenter Boris Vian (un autre habitant du quartier) à Breton. Il semble que les deux écrivains écrivaient, justement, à des heures très précises, ce qui malheureusement excluait toute possibilité de rencontre. Vian écrivait de onze heures à midi trente, et Breton de midi à minuit (sauf quelques interruptions pour prendre un verre avec une certaine jeune femme nommée Nadja). Le reste de l'histoire est une affaire privée, mais ce que je vous ai raconté m'est revenu en mémoire en voyant une affiche pour l'Exposition Africaine sur un kiosque à journaux tout à fait semblable à celui dont il est question plus haut. Et, à propos, on y voyait à l'époque du récit une affiche pour la pièce d'Apollinaire (Les Mamelles de Tirésias), ce qui explique le titre de ces souvenirs, mais en partie seulement.
 
À suivre, peut-être.
 


Dernière édition par Gilles le Sam 27 Mar 2010 - 03:46; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Mar 2010 - 02:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 23 Mar 2010 - 16:34    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

Très intéressant pour moi.

Affabuler avec beaucoup de conviction ou raconter la stricte réalité avec beaucoup de déformations.

Sans tes indications (ton avis sur les "brisures") je n'aurais eu aucune raison de ne pas croire à ton récit. Même si l'avertissement en début ( souvenirs imaginaires) y invite. On oublie à ne pas y croire parce que le texte fait vraiment vrai. Sans doute  à cause de l'humour entraînant et fin qui anihile toute velléité de doute.

Le texte, annonçant un "A suivre, peut-être" assez goguenard se suffit à lui même, malgré cette information  tout aussi humoristique : "le reste de l'histoire est une affaire privée".

Le texte est "astucieux" : il apâte en présentant d'emblée un début de récit qui préfigure bien "des révélations" entre gens de littérature . Il est truffé de noms célèbres du monde littéraire  mis ensemble pour s'attendre à des confidences sur leurs vies, leurs relations, leurs idées confrontées par père interposé.

Bref, l'ambiance est littéraire par les personnages  du métier et les sous-entendus les concernant. Les informations sont attirantes. Mais le reste ne sera pas raconté. On ne saura rien des nichons de Nadja, c'est juste pour la frime, même si la référence à la pièce d'Apollinaire invite à s'attendre à une reflexion philosophique sur le statut la femme (je n'ai pas lu l'oeuvre mais je me base sur les informations du net ...)

Un canular mené avec art.

Je prends !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 24 Mar 2010 - 23:50    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

"Puis, Breton prit la direction de la galerie lorsque mon père a été exilé au Paraguay par le gouvernement de Vichy."

Il me semble que "fut exilé" serait plus adéquat.

A part ce petit détail et l'abus (volontaire, je n'en doute pas) de parenthèses, j'aime bien ce texte que je trouve très "second degré" et plein d'humour.
Revenir en haut
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Ven 26 Mar 2010 - 02:37    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

Humphrey a écrit:
Il me semble que "fut exilé" serait plus adéquat.

Je ne suis pas contre, mais pourquoi ?
 
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 26 Mar 2010 - 19:33    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

Gilles a écrit:
Humphrey a écrit:
Il me semble que "fut exilé" serait plus adéquat.
Je ne suis pas contre, mais pourquoi ?



Pour la concordance avec "prit". Soit tu mets les deux verbes au passé simple, soit tu les mets tous les deux au passé composé.
Revenir en haut
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Sam 27 Mar 2010 - 03:45    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

Humphrey a écrit:
Gilles a écrit:
Humphrey a écrit:
Il me semble que "fut exilé" serait plus adéquat.
Je ne suis pas contre, mais pourquoi ?
Pour la concordance avec "prit". Soit tu mets les deux verbes au passé simple, soit tu les mets tous les deux au passé composé.

Très bien, j'ai corrigé.
 
Revenir en haut
magic
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2009
Messages: 172
Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Sam 3 Avr 2010 - 20:57    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

Bravo Gilles. Moi je suis tombé dans le panneau. Je n'ai pas remarqué "souvenirs imaginaires".
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Dim 4 Avr 2010 - 01:19    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

magic a écrit:
Je n'ai pas remarqué "souvenirs imaginaires".

Je l'ai imprimé en 9 points pour cette raison !
 
Revenir en haut
magic
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2009
Messages: 172
Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 12 Avr 2010 - 15:18    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

Gilles a écrit:

magic a écrit:
Je n'ai pas remarqué "souvenirs imaginaires".

Je l'ai imprimé en 9 points pour cette raison !
 


sacré Gilles!!
c'était prémédité!! 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Mer 14 Avr 2010 - 04:30    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja Répondre en citant

magic a écrit:
Gilles a écrit:
magic a écrit:
Je n'ai pas remarqué "souvenirs imaginaires".
Je l'ai imprimé en 9 points pour cette raison !
sacré Gilles!! c'était prémédité!! 

Non non… C'était pour ne pas influencer le lecteur…
 
Revenir en haut
Wam
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Mai 2010 - 18:01    Sujet du message: les mamelles de Majda Répondre en citant

J'aime beaucoup ce texte.
Sa légèreté.
Le parallèle entre les célébrités et l'anonymat du père qui, lui est bien une personnalité connue et de référence pour le narrateur.

Waam
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:37    Sujet du message: Les Mamelles de Nadja

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation