http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: La bicyclette
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
La bicyclette

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mer 24 Mar 2010 - 02:02    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Mourad était assis par terre, à côté de sa bicyclette bleue pour dames dont une roue tournait encore. Un sac en plastique contenant des médicaments gisait à côté de lui. Il n’avait rien, juste une douleur aux fesses due à sa lourde chute. Le chauffard parlait dans son portable et n’avait pas vu arriver Mourad  de la rue transversale. Ce dernier comptait plus sur son pied pour stopper son cycle que sur un frein hypothétique. Il avait heurté la voiture au niveau de la porte opposée au chauffard.


Ce dernier descendit, le portable toujours collé à l’oreille, et se dirigea vers Mourad, l’air absent, absorbé par sa communication.


-Oui, je sais que c’est dimanche mais en attendant il risque de mourir, dit-il dans son portable.


Interloqué par ces propos, Mourad devint tout pâle sembla réfléchir une seconde, puis tourna de l’oeil et s’étala sur la chaussée, l’air immobile, heurtant de la tête  dans sa chute délibérée, le sac de médicaments. Un flot rouge d’éosine jaillit de sous sa tête.


Des badauds venaient déjà l’entourer et fixaient avec émotion sa tête sur une flaque rouge.


L’homme vit enfin Mourad et lâcha son portable sous le choc de cette vision inattendue. Il pensa au pire : il venait de tuer un cycliste.


-    Vous êtes aveugle ou quoi, vous n’avez pas vu la bicyclette ? dit un badaud zélé.


L’homme ne put répondre, il tremblait tellement qu’il arrivait à peine à se tenir debout .

- Mon Dieu, mon Dieu, mais il est foutu ! Il va mourir si je ne fais pas vite !


-Ben oui, il va y passer si vous n’appelez pas l’ambulance ! Reprit le badaud zélé.


De ses yeux mi-clos, Mourad suivait la scène avec malice et se dit :


«  Faire l’âne mort c’est une bonne technique ! Ce crétin va casquer une somme honorable pour s’acquitter de ce fâcheux accident ou alors c’est son assurance qui le fera ! »


-Mais  je parle de mon père ! reprit l’homme au portable tout en ramassant du sol ce dernier. Il est cardiaque et risque de mourir s’il n’a pas immédiatement son médicament.


-         Allo, allo, reprit-il, je suis sur la route que vous m’aviez indiquée, votre coursier en venant de l’autre quartier où l’autre  pharmacie est de permanence doit sûrement passer par là ! Et puis j'ai renversé quelqu'un avec sa bicyclette !


-         Ah , il est déjà de retour ? Mais j'ai oublié de  vous demander comment le reconnaître !Comment est sa voiture ?


-          Comment  ça !   Bon sang ! Il a une bicyclette bleue pour dames !


Son portable chuta de nouveau sur le sol, cette fois raide mort .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Mar 2010 - 02:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Mer 24 Mar 2010 - 02:53    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Abdel a écrit:
La bicyclette

Ce qui me plaît bien :
La scène est bien menée et on ne devine pas la chute avant la fin. Les dialogues me semblent naturels. Il n'y a aucun détail superflu. Les circonstances de l'accident et ses conséquences sont très bien amenées. J'apprécie l'ironie du fait que le chauffard parle avec le pharmacien pendant l'incident.


Questions et éclaircissements :
Est-ce que le prénom « Mourad » indique que la scène se déroule dans un pays arabe ? Si oui, le vendredi serait plus significatif que le dimanche. (Mais je ne suis pas certain que tout soit fermé le vendredi.)

Mourad fait le malin au lieu d'avouer qu'il n'est pas blessé (par avidité ou par étourderie ?) et il néglige de livrer les médicaments et ainsi cause la mort du père de l'automobiliste (si j'ai bien compris). C'est le plus important ; alors, la dernière phrase sur le portable me semble affaiblir un peu la fin. Finir sur la phrase Bon sang ! Il a une bicyclette bleue pour dames ! serait beaucoup plus fort.


Le fait qu'un coursier de pharmacie doive utiliser une bicyclette pour dames, et qu'elle n'ait pas de freins, indique pour moi soit de l'incurie, soit de la précarité. Est-ce le cas ? Ou est-ce ironique ?


Lexique :
Le mot « zélé » ne me semble pas convenir pour qualifier les interventions du badaud. Le mot « cycle » est peut-être désuet ? Je dirais que Mourad compte sur « sa chaussure » ou sur sa « semelle » plutôt que sur son pied pour freiner. Le mot « foutu » me semble trop familier. La « bicyclette bleue » pour dames m'a fait penser au titre du roman de Régine Deforges… peut-être changer la couleur ?


À corriger :
Plusieurs petites fautes de typographie : espaces manquants ou en trop après les tirets longs, espace avant « Comment est sa voiture ? », police de « Ah, il est déjà de retour ? », espace avant le point à la fin, etc.
 
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mer 24 Mar 2010 - 16:08    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Gilles, je suis aux nues !


Ce texte, posté fébrilement, est ma première tentative d'une petite nouvelle à chute.

Hier après midi, je lisais un excellent article sur un site, intitulé "Comment ne pas écrire des histoires". Un texte d'une rare pertinence qui répertorie les erreurs à éviter pour un débutant en SF, mais il s'applique largement à tous les écrits. J'attends l'autorisation du site qui l'a publié pour que je le copie-colle dans ce forum dans l'intérêt de tous.

Pris de rage de ne pouvoir écrire quelque chose de tangible, je me suis juré de ne quitter le micro qu'après avoir au moins commencé une petite nouvelle crédible.

Vers 10 h du soir, mon idée oscillait entre un texte sur une bicyclette et un texte sur un un portable. Oui, mais quoi raconter ?
Je me suis dit "abdel ! tu écris une phrase sur une bicyclette, puis on verra !"

Un nom : Ali, puis Hassan, me vinrent à l'esprit, puis j'ai opté pour Mourad. J'ai imaginé un petit accident entre vélo et voiture. Oui, mais après ?

Ben après, c'est à voir  après avoir allumé une cigarette ! Je réfléchis sur l'issue de ce traquenard dans lequel je me suis engouffré. Des idées se sont mises en marche : Je me suis rappelé un coursier de pharmacie qui devait , un dimanche, aller me chercher sur sa bicyclette, du lait en poudre pour mon petit neveu !

Tiens ! je tiens un petit bout d'histoire, là ! Encore une autre cigarette, ça en vaut la chandelle ! (je suis illuminé de partout !) Ca arrive tout seul ! un gars qui a besoin de médicaments, un coursier qui les porte ! Pourquoi pas ne serait-ce pas Mourad de ma première phrase ?

Et hop ! fébrilement, je saute au coup de ces idées qui viennent en vrac ! je tiens mon "scoop" d'écriture !
Je reprends le tout : modifie les dialogues, ajoute un zeste d'humour en quiproquo, règle quelques détails pour que ça concorde entre les faits et hop  je transmets le texte sur le forum !

Là je fais encore d'ultimes corrections en pensant que j'aurais affaire à des critiques à la loupe ! Mais qu'importe ! l'essentiel est que j'étais sûr d'avoir respecté certaines règles que j'ai lues sur l'article cité supra !

"L'affaire" m'a pris deux heures en tout et pour tout ! Je pavoise de bonheur ! je peux aller au lit pour y quérir le sommeil du juste ! je viens de franchir un obstacle insurmontable : celui de n'avoir jamais osé écrire sans avoir rien à écrire sinon une malheureuse petite phrase qui a pu donner un petit texte !

Pour répondre à tes questions, oui j'ai imaginé la scène tout près de chez moi et c'est de la pure fiction basée sur un fait réel : la livraison à bicyclette. Le samedi et le dimanche sont jours fériés au Maroc. Le comportement exagéré du cycliste et même du piéton , en cas d'accident, sont monnaies courantes chez nous. La livraison également  est entachée souvent d'un je-m'enfoutisme aberrant mais c'est à nuancer. On ne respecte pas les rendez-vous non plus, mais c'est encore à nuancer... On a l'habitude de dire comme en une blague que si l'on a  un rendez-vous avec untel à 14h, alors s'il ne vient pas à 16 h, il sera sûrement là à 18 h !

Merci Gilles pour cet avis très précieux, je  promets de mieux affiner  à l'avenir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 24 Mar 2010 - 23:37    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

C'est du super condensé, cette mini-nouvelle. Un rien trop condensé pour moi, car j'ai dû relire deux fois avant de bien comprendre et surtout visualiser la scène.

Maintenant que j'ai tout compris, je dirais, pour ce qui est du fond, que c'est très anecdotique mais néanmoins plaisant.

Quant à la forme, je la trouve correcte mais elle ne m'a pas procuré ce plaisir de lecture particulier que j'attends de la littérature. Il manque ce "petit quelque chose" qui fait la différence. Difficile à expliquer, mais je suis sûr que tu vois ce que je veux dire.

Deux petites remarques (sans entrer dans les détails parce que je manque de temps):

1. deux fois "ce dernier" à deux phrases d'intervalles au début du texte, c'est une fois de trop.

2. une phrase à revoir (beaucoup trop chargée de contenu et pas tout à fait cohérente, il me semble) : "Interloqué par ces propos, Mourad devint tout pâle sembla réfléchir une seconde, puis tourna de l’oeil et s’étala sur la chaussée, l’air immobile, heurtant de la tête  dans sa chute délibérée, le sac de médicaments."
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 25 Mar 2010 - 01:40    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Un grand merci Humphrey,

Avec de tels avis, je suis mieux armé pour faire mieux et y voir plus clair.

C'est vrai, un travail fait en deux heures et posté très vite manquera fatalement de finition.

C'est vrai, il fallait que j'habille littérairement et faire traîner un peu le lecteur pour mieux le tenir en main tout en lui plaisant.

Bien des choses pouvaient être revues, par exemple, le "sang" sous la tête : ne dévoiler l'éosine qu'après. Ne pas entrer dans la tête du cycliste et ne rien révéler de ses pensées que vers la fin. Allonger les dialogues par d'autres interventions du public. Dramatiser la situation du père et même déplacer la narration sous un autre point de vue par la bouche d'un membre de la famille qui attend les médicaments. Etc, etc.

Dès qu'on tient le "filon" on peut jouer avec à souhait tout en affinant le style, le vocabulaire, l'ambiance par l'introduction des sons, des odeurs, du brouhaha, etc.

L'aspect anecdotique aurait été noyé dans tout ça

Bref , il fallait laisser "dormir" au moins une semaine avant de poster.

"Je ne regrette rien", pour mon "plat" texte. C'est la formule générale qui m'intéresse et déjà pour la trouver c'est pas mal . Un premier pas, modeste, mais prometteur.

Je suis sûr qu'à l'avenir Abdel pourrait écrire de bonnes choses. D'ailleurs, il est entre de bonnes mains !

Tant qu'il y a d'avis, il y a de l'espoir !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2010
Messages: 318

MessagePosté le: Ven 26 Mar 2010 - 02:33    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Abdel a écrit:
C'est vrai, il fallait que j'habille littérairement et faire traîner un peu le lecteur pour mieux le tenir en main tout en lui plaisant.

Mais pas trop d'habillage « littéraire », je te prie. Quand on veut faire du « beau », on fait du convenu, la plupart du temps.
 
Revenir en haut
magic
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2009
Messages: 172
Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 12 Avr 2010 - 15:13    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Bravo abdel. C'est comme ça que ça se passe chez nous aussi!!!On vous rentre dedans ensuite on cherche une pension!!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 14 Déc 2010 - 11:10    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

J'ai bien aimé cette tragi-comédie, d'autant que la fin est succulente...
Je dois dire qu'assister en direct à la raide mort d'un portable, après plusieurs tentatives avortées, est un moment inoubliable.
Merci Abdel !!!
(suis gentiment moqueuse, pardonne-moi)
Revenir en haut
MSN
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 14 Déc 2010 - 18:11    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Merci Eysseric,

Les mots qui rient, j'adore !

La dernière phrase du modeste texte a été supprimée dans mon PC. C'est pour la postérité. (je pouffe sous cape)...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 18:42    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

La bicyclette pour dames pour un livreur moi je trouve ça bien vu! Parlant.
Je me suis délectée par le sujet leger mais qui fait du bien; comme une petite vengeance envers ces conducteurs pendus à leurs portables donc ditraits et qui me font enrager parce qu'ils mettent en danger les autres....LA victime qui fait le mort est complètement d'actualité....Anecdotique oui mais vrai..et courant..Heureux Humphrey qui n'a jamais été victime de ce genre de mort!
La chute est bien amenée pour faire sourire et tant pis pour l'automobiliste!
bien sûr qu'il s'agit d'un badaud zélé et même solidaire!
Ce texte léger est une sorte de dérision de ce qui se passe autour de nous et ça fait du bien. ça me ait penser à un truc similaire que j'ai écrit pour me défouler je m'en vais le chercher si je le trouve je le poste!
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 18:51    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Une bicyclette pour dames ??? Il faut dire que c'est nouveau! ( à moins que la scène ne se passe à Marrakech !) Mais tout compte fait , j'ai apprécié le côté humour de l'histoire quoique noir !
Revenir en haut
nine
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 37
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2011 - 12:45    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Pour ma part, je me suis régalée. Je ne pense pas qu'il faille étoffer plus que ça un récit dont l'humour repose sur un quiproquo, tu risquerais de noyer l’effet surprise de la chute.

J'ai beaucoup aimé le fait que ce soit les objets qui gisent (le sac de médoc) ou tombe raide mort (le portable) , alors que les humains se contentent d'être assis par terre avec un petit bobo aux fesses. J'y vois comme un juste retour des choses, du moins la conséquences de ses inconséquences et ses indifférences.

Juste un petit détail, déjà relevé du reste : les deux "ce dernier". Il y a moyen de trouver autre chose.

Je me demande si tu as continué à écrire des récits dans la même veine, en partant, comme tu l'explique, de presque rien : deux mots, une phrase, sans tenir l'histoire.

Pour ma part, ça m'arrive lorsque ma muse se fâche ou se cache, et je suis quelquefois bien satisfaite du résultat. Et aussi, même surtout, du plaisir qu'il y a à élucubrer et voir la page se remplir, un peu comme par magie.

Nine
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2011 - 19:45    Sujet du message: La bicyclette Répondre en citant

Merci Nine.

En fait je n'écris que sporadiquement, car je n'y crois pas trop. Ou alors cela me paraît difficile, ennuyeux et très prenant.

J'admire la force de ceux qui écrivent et surtout leur patience !

Dans ma tête trotte toujours l'idée d'écrire mais rien ne sort de palpable, particulièrement achever ce pseudo roman " les mouches de marbre" où je tente de ricaner un bon coup sur ma propre vie. Cette dernière ne semble pas vouloir me laisser m'y atteler.

En revanche, comme une revanche, tiens, j'aime commenter. Histoire de combler  sans doute cette lacune d'écriture.

Et pourtant tous les deux exigent les mêmes efforts, mais avec le talent en moins. C'est plus confortable. Un véritable talent, c'est encombrant car il est exigent...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:11    Sujet du message: La bicyclette

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation