http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: La rue deserte
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
La rue deserte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 25 Juil 2010 - 09:45    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

     La foule était dense . J'avançais essayant de me frayer un chemin parmi toutes ces silhouettes . Je mis beaucoup de temps à réaliser que toutes les personnes que je frôlais à mon passage étaient silencieuses, marchant dans un sens unique , tellement grand était le tumulte en mon for intérieur.

    Il n'y'avait aucun son, aucune lumière...juste des formes filigranes qui titubaient dans l'espoir d'atteindre le bout de la piste. je pris peur dans cette rue de ne plus pouvoir sourire, de suivre ce cortège silencieux et finir par être prise dans ce mouvement morne et dénudé de vie...puis comme prise de panique , je décidai dans un effort surhumain d'aller à contre-courant . Je me débattis fougueusement pour me détacher de cette foule opaque .

      La rue me sembla tout d'un coup devenue déserte . Le ciel était si proche de ma tête et l'atmosphère sentait un peu le camphre et l'encens . Il n'y eut plus de doute en moi ! j'agonisais! et dans un ultime effort je fermai les yeux et je vis dans le noir de ma pensée , deux petites silhouettes qui se détachaient dans le fond tenant une bougie frémissante...et une voix " Reviens maman ! demain c'est notre anniversaire! "...et la lumière fut!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 25 Juil 2010 - 09:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 25 Juil 2010 - 16:30    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

Voici un texte puissant qui sent le vécu.

Stylistiquement, on retrouve votre bonne plume.

Si vous voulez encore vous améliorer, vous gagneriez peut-être à épurer encore plus vos phrases en supprimant tout ce qui est superflu. Par exemple, dans la troisème phrase, "à mon passage" n'apporte rien et peut être supprimé.
Revenir en haut
Nour
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2008
Messages: 92
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mer 28 Juil 2010 - 16:47    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

Je suis d'accord avec Humphrey. Sinon j'aime beaucoup ce texte. Comme toujours, je suis touchée par votre plume.
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 30 Juil 2010 - 09:47    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

   Il est vrai que ma plume commet toujours des imperfections , mais je suis ravie qu'elle eut fait de l'effet sur Humphrey et Nour . j'éspère pouvoir  y remédier ...Merci
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 30 Juil 2010 - 16:00    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

Il est vrai que l'expression est : frôler au passage. Je ne l'abandonnerais pas pour autant car elle exprime le mouvement. Tout le paragraphe est en mouvement lent. Si j'enlève "au passage" je donnerai l'impression d'être immobile, alors ce seront les autres qui me frôleront. Le mot, à mon sens, a bien sa place logique .

Pour le reste je ne dirais aucun mot. Il faut juste signaler qu'il faut  être vraiment artiste pour aller dénicher une telle inspiration et la décrire si sublimement. C'est tout.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 10 Aoû 2010 - 15:16    Sujet du message: la rue deserte Répondre en citant

Je trouve dans votre texte une allégorie de celui qui rame à contre courant, qui se démarque de la masse, qui a peur de perdre son identité à force de "Panurger".
C'est très interressant. Et j'aime beaucoup le titre que vous donnez à ce texte.
Je vois même une amorce d'un destin douloureux de 2 petits se serrant les coudes dans l'absence de leur mère?Sont-ils adultes aujourd'hui ou est-ce une réminiscence?
Mais qu'est ce que cette lumière qui fut? Je reste sur ma fin.
je crois que vous pouvez peut-être, en travailler plus la forme pour rendre encore plus intense son attrait.  Je suis d'accord avec le camarade du forum qui vous dit d'épurer "passage"et je comprends pourquoi nous ne le voulez pas parce qu'il vous importe de soutenir le mouvement de la foule mais peut-être pour contourner l'effet du détail sans importance qui fait dire à Hemphrey, je crois, qu'il faut épurer, pourriez-vous au contraire ajouter un détail qui soulignerait plus l'effet du mouvement tout en gardant l'expression à laquelle vous tenez?
Peut-être passage forcé ou laborieux ou autre chose que vous ressentez, vous, en tant qu'auteur?
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 10 Aoû 2010 - 16:04    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

Parfois, les auteurs ne peuvent pas donner les clés du mystère de leurs textes. Sans doute pour ne pas souffrir davantage.

Dans ce texte, Amynochka traite d'une expérience douleureuse : avoir frôlé la mort de près. Cette "promenade" lente avec des êtres silencieux qui vont tous vers une seule direction, n'est autre que la chute vers l'autre monde, lente et  inexorable. Expérience dont l'auteur est sorti victorieux en faisant courageusement volte-face.

Et la lumière (de la vie, de la résurection) fut, grâce notamment à l'amour des enfants, revenir pour eux...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 10 Aoû 2010 - 22:33    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

Désolée Abdel, dans mon commentaire, je n'ai pas voulu poser de questions embarassantes à la personne d'Aminoschka mais à la créatrice, à l'artiste qui sublime son vécu et le partage avec son lecteur qui ne peut deviner la part de vérité ni la part de fiction ni évidemment le lien qui s'est fait en elle et entre ses deux sensibilités et vécue et sublimée par la création.
En tout cas, le texte d' Aminoschka ne laisse en rien transparaître la sensiblerie qui accompagne souvent le vécu, c'est en soi un travail remarquable.
Je comprends maintenant le silence d'Aminochka à mon feed-back. Je m'excuse auprès d'elle si cela a remué de douloureux souvenirs; je me répète: il n'était nullement question de fouiller la vie de l'auteur mais seulement qu'elle nous donne à partager en toute liberté bien sûr, ce qu'elle crée et qui pour moi, lectrice est de la fiction. D'ailleurs j'y ai lu tout autre chose qu'une expérience de mort et c'est peut-être cela le talent: transformer un vécu en quelque chose qui parle autrement au lecteur qu'un compte-rendu.Ne dit-on pas qu'une fois publié, un texte ne nous appartient plus?
Je relis La rue deserte et franchement sans tes informations jamais je ne l'aurais reçu en moi autrement que ce que j'en ai dit dans mon commentaire premier. J'avais même supposé que les petites silhouettes étaient un souvenir d'enfance de la narratrice et sa soeur ou son frère qui auraient donc vécu dans l'absence de la mère ce qui aurait constituer un début d'explication à la personnalité de la narratrice qui s'insurge(dans mon interprétation du texte) au panurgisme et a suivisme de la société.
Evidemment que j'en étais restée sur ma faim!
Encore une fois je suis désolée de ma maladresse!
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 10 Aoû 2010 - 23:05    Sujet du message: La rue deserte Répondre en citant

Waam, vous excellez dans le commentaire. C'est une très bonne chose pour les membres et aussi pour les échanges.

Quant à notre très douée Amynochka, si vous relisez tous nos commentaires vous découvririez qu' on lui souhaitait pleins de choses, entre autres un prompt rétablissement. Remarquez qu'elle a  indiqué son retour au forum tout en haut dans les présentations des membres . Ce qui nous remplit de joie et de bonheur.

Dans un espace aussi convivial que celui-là, on s'inquiète des absences, on se congratule quand les réapparitions se font, etc. Je n'ai pas apporté un élément méconnu, à part donner un éclairage particulier à son texte, tel que je le ressens.

Mais pour un autre texte ce ne sera pas la même impression que j'ai eue.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:18    Sujet du message: La rue deserte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation