http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: LE JOUR OÙ LUCKY LULE TOMBA EN AMOUR...
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
LE JOUR OÙ LUCKY LULE TOMBA EN AMOUR...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Mar 7 Déc 2010 - 13:23    Sujet du message: LE JOUR OÙ LUCKY LULE TOMBA EN AMOUR... Répondre en citant

Lucky Luke, 33 ans, vieux garçon, était un cowboy solitaire mandaté pour faire la justice et rétablir l’ordre dans les plaines et les villes de l’Ouest américain.
Cigarette aux lèvres ou brindille d’herbe au bec, il se baladait en sifflotant sur le dos de son fidèle cheval Jolly Jumper, suivi du chien Rantanplan, reniflant partout, qui affichait sur sa poitrine, bien inutilement, l’étoile du shérif. Ces deux bêtes, auxquelles il était très attaché, étaient ses compagnons de tous les jours.
Lucky Luke était craint de tous, même des pires bandits de l’histoire du Far-Ouest, parce qu’il dégainait rapidement et qu’il tirait plus vite que son ombre avec une précision étonnante, désarmant du plomb des balles de son revolver ses adversaires plutôt que de les abattre.
Il n’y avait que les quatre frères Dalton à l’affronter et à lui tenir tête.
Mais le valeureux cowboy avait toujours raison d’eux pour les ramener dans une prison d’où ils réussissaient toujours à s’évader à cause de la négligence du gardien ou au manque de vigilance du chien Rantanplan, qui préférait roupiller dans le préau au lieu de les surveiller pendant qu’ils cassaient des cailloux avec des pioches.
Ces quatre bandits notoires, toujours vêtus du même uniforme jaune et rayé de leur statut de prisonnier, se reconnaissaient de loin facilement, d’autant qu’ils avaient tous une grandeur différente.
Le plus petit était Joe, le plus hargneux, qui s’étant juré de tuer leur justicier un jour, et il était souvent rouge de colère. C’est avec Averell qu’il se disputait le plus souvent.
Celui-ci était le plus grand et le plus imbécile. Il était aussi le plus gourmand, allant jusqu’à brouter l’herbe.
Quant à Jack et à William, les deux autres frères, ils étaient insignifiants à force de manquer de traits de caractère. Joe s’était imposé à tous comme étant leur chef.
Leur spécialité était de voler des banques. Et il leur arrivait de disperser involontairement l’argent dérobé aux quatre vents dans leur course folle à s’enfuir sur le dos de chevaux qu’ils avaient évidemment empruntés sans permission.
Quand ils se sentaient coincés, ils allaient se cacher chez leur vieille mère qu’ils appelaient Ma, une hors-la-loi comme ses fistons qui leur ressemblaient d’ailleurs comme quatre gouttes d’eau. Et c’est dans cette masure que Lucky Luke venait les épingler la plupart du temps.

Un jour, notre héros cavalait avec son blanc et jovial étalon quand il vit apparaître une belle écuyère qui chevauchait une belle jument noire. Note pauvre cowboy en tomba amoureux sur le champ, tandis qu’il en était de mme pour Jollly Jumper pour l’autre bête. Et on vit le quatuor s’éclipser, sous un splendide coucher de soleil, derrière la montagne.
C’est ainsi qu’on perdit de vue le justicier de l’Ouest pendant deux semaines. Le gouverneur dut faire appel à la cavalerie pour mettre un terme au désordre social qui s’était installé. Profitant de son absence, cinq banques avaient été dévalisées par les frères Dalton, tous les commerces pillés par d’autres larrons et des voyageurs, à bord de leur diligence, avaient été détroussés par les bandits qui écumaient les grandes routes.
Le saloon, saccagé, avait été le théâtre de six meurtres. Jamais le croque-mort, toujours accompagné de son charognard sur une épaule, n’avait pas fait d’aussi bonnes affaires en si peu de temps.
Entre le devoir et l’amour passager, il n’est pas toujours aisé de choisir.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Déc 2010 - 13:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 11 Déc 2010 - 12:17    Sujet du message: LE JOUR OÙ LUCKY LULE TOMBA EN AMOUR... Répondre en citant

ben ça alors c'est un scoop ! le poor lonesome cow boy far away from home qu'est tombé amoureux !!! la mâchoire de mon cheval en tombe !
ça a dû être insupportable cette interruption de 2 semaines dans le feuilleton ! j'suis sûre que rantanplan a déprimé... de trop d'inaction
Revenir en haut
MSN
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Sam 11 Déc 2010 - 15:03    Sujet du message: LE JOUR OÙ LUCKY LULE TOMBA EN AMOUR... Répondre en citant

Heureux de vous avoir diverti. Vous n'avez donné, dans votre réponse, une idée. Inventer aussi une hisatoire pour Rantanplan. Je m'y mets à l'instant.
Merci de votre fidélité. À quand un prochain texte de vous ?
Amitiés.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:11    Sujet du message: LE JOUR OÙ LUCKY LULE TOMBA EN AMOUR...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Nouvelles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation