http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: LA DÉPRIME DE RANTANPLAN
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
LA DÉPRIME DE RANTANPLAN

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Lun 13 Déc 2010 - 14:35    Sujet du message: LA DÉPRIME DE RANTANPLAN Répondre en citant

Rantanplan est déçu et fort malheureux. Depuis leur aventure amoureuse, il ne reconnaît plus son maître ni son compagnon, Jolly Jumper. D’autant moins que Lucky Luke a troqué le tabac pour de la marijuana et son cheval a délaissé le foin pour mâchouiller de cette herbe verte. Si bien qu’ils sont méconnaissables. Toujours hilares ou bien la tête dans les nuages.
Notre cowboy solitaire et son jovial étalon ont été sévèrement réprimandés pour leur désertion, mais ils s’en foutent éperdûment, sachant qu’ils sont indispensables au maintien de l’ordre. Ils ont toutefois promis à leurs belles qu’ils les reverraient chaque dimanche, puisque c’est un jour où tout est fermé, à part le saloon, et que c’est au su et au vu de tout le monde qu’ils vivront désormais leur histoire d’amour.
Aussi, quand Rantaplan a vu la belle écuyère et la magnifique jument noire arriver toutes pimpantes dans le patelin, il a tout compris. Compris surtout que sa vie ne serait plus tout à fait la même pour lui.
Étant exclus de leurs jeux amoureux, il éprouva le vif sentiment qu’il était abandonné et marginalisé. Il sombra alors dans une profonde dépression, négligeant encore davantage ses tâches de gardien dans le préau de la prison, se prenant même d’amitié pour les frères Dalton, qui le repoussaient toujours d’un coup de pied aux fesses.
Il aurait bien aimé se trouver une compagne lui aussi, mais il n’y avait aucun animal de son espèce dans cette petite ville du Far-Ouest, sinon des coyotes.
Des coyotes ! Rantanplan a toujours pensé que ces bêtes étaient de proches parents, de lointains cousins en somme. Après tout, ils étaient des canidés et on pouvait tout aussi bien les confondre avec des chiens.
Aussi un jour se hasarda-t-il à se rendre seul dans la vaste prairie dans l’espoir de faire une rencontre qui, peut-être… Mais c’était oublier que le coyote est un animal sauvage qui peut-être redoutable.
Le chance devait cependant lui sourire. Il rencontra une femelle de cette espèce qui se montra compatissante un bref instant, tant il faisait pitié à voir. Le cœur de Rantanplan se mit à battre à tout rompre. Mais elle lui fit comprendre que si les mâles de la meute le surprenait à lui faire des avances, ils lui feraient un mauvais parti. À défaut d’amour, elle lui consentait toutefois son amitié mais, il était entendu que leurs relations devaient en rester là.
La queue basse, les oreilles et la langue pendantes, Rantanplan regagna sa niche géôlière. Et c’est alors qu’il se mit à concevoir un plan, sinon une stratégie, qui lui permettrait de reconquérir toute l’attention de Lucky Luke.
Il répandit la rumeur que la belle écuyère était une prostituée venue de New-York pour corrompre le célèbre justicier et qu’il fallait agir au plus vite si on voulait éviter à Lucky Luke, qui en était devenu amoureux fou à n’en voir plus clair, d’être compromis dans une affaire de mœurs qui ruinerait sa réputation tout en entraînant sa déchéance.
Il poussa plus loin son plan machiavélique en informant les frères Dalton que durant la semaine se trouvait une belle amazone derrière la montagne qui faisait toujours un accueil chaleureux aux hommes qui allaient la visiter. Il n’en fallait pas plus pour que nos quatre bandits s’évadent, avec la complicité de Rantanplan, pour se rendre assouvir leurs bas instincts.
Ignorant que le chien de Lucky Luke leur avait menti, les frères Dalton rencontrèrent une vive résistance. Mais, ils parvinrent quand même à leurs fins, étant les plus forts. J’épargnerai aux lecteurs la description de ces scènes grossières autant que maladroites.
Honteuse, la belle écuyère partit s’installer dans une autre région. Pour dissiper tout doute, les tortionnaires qui l’avaient violée étaient de retour dans leur prison la nuit même de leur brève escapade qui était passée inaperçue.
Notre valeureux cowboy, ne la voyant pas réapparaître sa belle le dimanche suivant, la rechercha en vain pendant plusieurs jours. Lui et Jolly Jumper furent alors informés par le tenancier du saloon qu’ils ne devaient pas s’étonner de leur disparition, car il avait eu vent que cette belle écuyère écumait l’Ouest du pays dans le but d’y introduire un réseau de filles de joie itinérantes.
Lucky Luke et son cheval en eurent un immense chagrin. Et Rantanplan fut pris d’un remords de conscience plus douloureux encore à subir que la déprime qu’il avait connue. Il s’en fut voir son amie coyote, qui lui dit savoir où s’étaient rendus la femme et son cheval. Ensemble, ils retrouvèrent leur trace.
Quelle ne fut pas la surprise de tous quand on vit réapparaître, au bout de quatre jours, le fidèle Rantanplan qui ramenait fièrement à Luky Luke et à Jolly Jumper leurs amoureuses ! Et c’est ainsi que Rantanplan regagna l’amitié de notre réputé justicier.
Mais ce que notre imbécile de cabot n’avait pas prévu, c’est que notre belle amazone devait accoucher neuf mois plus tard de… quatre bébés Dalton !
Quand elle apprit la nouvelle, Ma Dalton mourut d’une syncope tandis que ses fistons se disputaient la paternité et la garde du singulier quadruplet abandonné par leur malheureuse mère.
Cette fois, ce fut non seulement Lucky Luke et Rantanplan à retomber dans une profonde dépression nerveuse, mais aussi toute l’équipe de création de la célèbre bande dessinée !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Déc 2010 - 14:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 13 Déc 2010 - 18:06    Sujet du message: LA DÉPRIME DE RANTANPLAN Répondre en citant

aussitôt dit, aussitôt fait !
bande dessinée parfaitement amorale à ne pas mettre dans toutes les mains, mais jouissive à souhait : je me suis fait tous les petits dessins et j'ai bien ri
ceci dit, lucky luke n'est amoureux que de sa clope, rantanplan est parfaitement idiot et incapable de monter une machination pareille, quant aux dalton violeurs... même avec beaucoup d'imagination... et d'envisager 4 répliquants... je comprends que l'équipe de rédaction soit out !
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:11    Sujet du message: LA DÉPRIME DE RANTANPLAN

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Nouvelles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation