http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: le père Noel
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
le père Noel

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 15:28    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

Aussi loin qu’il remontât dans ses souvenirs, il avait toujours été seul. Il ignorait qui était sa mère, tout autant son père. Il savait qu’il avait été recueilli à quatre ans par les Maillard, paysans durs à la tâche, au cœur sec. Il avait été enrôlé très vite aux travaux des champs, travaillant à sa mesure, quelquefois davantage : la mère Maillard était femme stérile de corps et de sentiments. Il n’était pas malheureux ; il n’était pas heureux non plus. Il n’aurait su le dire exactement.

Il avait appris à lire seul sur un vieux catalogue Manufrance qu’il cachait précieusement sous sa paillasse, dans le grenier. Et le monde s’était ordonné autour de fusils dont il ignorait à quoi ils pouvaient servir, de cannes à pêche, de conseils avisés relatifs à des plantes qu’il n’avait jamais vues, de photos d’oiseaux qu’il cherchait dans le ciel de ce coin des Ardennes aussi peu hospitalier aux animaux qu’il l’était aux hommes.

Il avait grandi, forci. Les Maillard soignaient leurs rares animaux à hauteur du capital qu’ils représentaient : cela leur avait été un crève-cœur de devoir se séparer de lui quand sa feuille d’appel de l’armée avait été reçue.

Il avait fait son temps d’armée en compagnie de paysans comme lui. Il avait appris à se servir d’un fusil et n’avait pas aimé cela. Il avait été initié à d’autres connaissances qu’il n’avait pas aimées davantage : la cigarette, l’alcool, la femme, tous plaisirs que ses compagnons de chambrée semblaient goûter à l’extrême et ne lui avaient provoqué que malaises et désagréments. Comme il était parmi les rares sachant lire, on lui avait confié quelques travaux de classement et de rangement, moyennant quoi il pouvait puiser à loisir dans la maigre bibliothèque de son unité : il y avait gagné un statut de « savant » lui procurant tranquillité, bonheur de lire, et solitude.

Son temps terminé, il était rentré à la ferme et la mère Maillard l’avait accueilli d’un « ah te vlà, c’étions point trop tôt » un peu plus chaud qu’à l’accoutumée : le père Maillard venait de décéder d’un mauvais coup de froid non soigné, le médecin c’était pour les riches.

Et la vie de ferme avait repris, jour après jour, récolte après récolte, certaines bonnes, d’autres moins, toutes de mauvaise qualité, la terre même rechignait à sourire. Les saisons étaient passées, les années aussi. La mère Maillard, peu loquace de nature, s’était repliée sur elle et ne parlait plus qu’à ses quelques poules et lapins. Le brouet qu’elle préparait était invariablement le même du premier au dernier jour de l’année, leur donnant l’occasion d’échanger les seuls mots de la journée, toujours les mêmes : « L’est bon l’fricot, la mère » « J’étions point ta mère ».

Et la mère Maillard à son tour s'en était allée, un matin de décembre, sans un mot, sans un bruit, sans laisser d’autre trace de son passage qu’un bout de papier tout jauni au fond de sa poche de tablier, rédigé de la main du père Maillard, portant ces mots : « la maison au Noël, avec les terres aussi ».

La neige s’était mise à tomber et la neige possède ce secret de rendre au cœur en un souffle la joie naïve que les années lui ont impitoyablement arrachée. Noël avait été heureux : les flocons lui caressaient le visage comme jamais main de femme ne l’avait fait.

Il avait ensuite suivi le corbillard accompagné de rares voisins, tous paysans austères et taiseux. On l’avait salué d’un « C’est la vie, père Noël » et c’est ainsi qu’il avait su que ce nom l’assignait enfin à une place dans la communauté des humains.
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 15:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
René Berthiaume
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 84

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 16:12    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

Beau texte (omme toujours), où l'âpreté des sentiments et du milieu paysan est bien exprimée.
J'ai été sensible notamment à l'accent de la mère Maillard. Accent que l'on retrouve encore en Acadie, une région de la province canadienne du Nouveau Brunswick, où le vieux parler français a gardé quelques traces... comme en témoignent les savoureux écrits de l'écrivaine Antonine Maillet, déjà lauréate d'un Goncourt pour son roman Pélagie la charrette.
Au plaisir de vous relire.
Amitiés lointaines.
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 10:22    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

Merci René.
J'ai lu Pélagie la Charrette et j'avais aussi, au-delà de l'intrigue, été très sensible à l'accent qui est savoureux. C'est un procédé qui permet au lecteur d'être au plus près des personnages et bien dans l'atmosphère.
Cela dit, ce petit texte est ma façon à moi de démystifier le père noël pousse-à-la-consommation qui nous abrutit un peu plus chaque année qui passe...
Revenir en haut
MSN
souad31
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 22
Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 17:31    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

J'étais dans l'atmosphère, beau texte Eysseric
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 17:37    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

mille merci souad
atmosphère est un mot que j'aime bcp et que je ne peux séparer d'Arletty... dans un beau film d'atmosphère
Revenir en haut
MSN
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 17:37    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

oublié s à ... merci
Revenir en haut
MSN
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 23:44    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

J'ai tourné ma langue 8 fois (le record du monde étant de 7) avant de vêtir ma tenue d'apparat d'encenseur de service pour déclarer solennellement , avec à l'appui le geste auguste de l'encenseur et l'autre main  sur le coeur, que c'est un de vos meilleurs textes, si ce n'est le meilleur pour le moment.

Tout y est, de l'humour triste à la tristesse souriante, de la vie humble à la pensée humble, du réalisme parlant au parler franc, et la liste est longue.

un six soit-il sur six.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 23:51    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

amène
Revenir en haut
MSN
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mer 22 Déc 2010 - 00:02    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

peux pas.

C'est le maximum.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Sam 25 Déc 2010 - 12:38    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

Ce n'est pas pour le plaisir de contredire Abdel, je le jure, mais moi je ne suis qu'à moitié convaincu par ce texte . L'histoire est certes bien contée mais je n'y trouve pas une nourriture suffisante pour mon appétit littéraire. Je reste sur ma faim.

Au niveau du style, je trouve que tu as déjà fait mieux aussi. Toutes ces phrases commençant par "il" dans les premiers paragraphes, un peu facile non ? A moins que ce ne soit volontaire, mais à la lecture, cela m'apparaît plutôt comme une paresse d'écrivain qui n'a pas assez travaillé ses phrases. Désolé si je me trompe.
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 7 Fév 2011 - 00:44    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

tu te trompes
il c lui, le sujet
l'objet
de ce texte
et puis
la vie le course
et il devient il
le père
noel pour le fun
et dans sa vie
Revenir en haut
MSN
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 9 Fév 2011 - 19:50    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

Il y a plein de textes dont le sujet est un "il", mais ce n'est pas pour ça que la moitié des phrases doivent commencer par il.
Si ?
Alors effectivement, je me trompe.

Va falloir que je change mon avatar... j'espère qu'il y a un éléphant dans la liste.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Jeu 10 Fév 2011 - 01:01    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

oui Humphrey, il y en a deux.

 Tu remarqueras que l'un a les défenses convergentes et l'autre les a divergentes. J'en conclu que le premier est conciliant et le second est redoutable.

Ou une autre signification à cettre forme des défenses.

 Dis-voir ton avis sur ces défenses ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 10 Fév 2011 - 01:08    Sujet du message: le père Noel Répondre en citant

je suggère le crabe
il est surprenant  à tous points de vue
je le connais bien
ses pinces sont redoutables si on se laisse impressionner
sa démarche est redoutable, suffit de savoir danser
laisse aller, c'est une valse
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:43    Sujet du message: le père Noel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation