http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: petits meutres délicieux
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
petits meutres délicieux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 18:59    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

 Délice premier
L’homme a entre trente et quarante ans.
C’est l’Homme, à la vraie démarche lourde.Entre ses jambes balancent les plis d’un sarouel. Il est habillé d’une longue tunique grise qui s’arrête aux dessus des chevilles et d’une barbe. Une barbe large, épaisse qui dégouline sur sa poitrine en mèches maigrichonnes et dégoûtantes. Il marche la tête haute, le regard aigu et effronté. Si une femme le croise, il la fixe durement avec mépris et cruauté sans jamais baisser les yeux. Derrière lui, à distance sa femme suit. Elle est bâchée et gantée de noir. Elle porte dans ses bras un garçon de trois ou même quatre ans. Brusquement une voiture surgit et stoppe devant eux, leur barrant le passage. Quatre silhouettes cagoulées, en jeans et baskets en émergent et forcent l’Homme à y monter.Le véhicule démarre en trombe.
On débande les yeux du captif ligoté,  qui découvre un espace cosy, sans fenêtre, éclairé gentiment par des lumières douces et baignant dans une ambiance sonore de malhoun. Six ou même dix femmes l’entourent. Elles commencent par le raser proprement avec beaucoup de douceur tout en faisant des commentaires sur son physique comme s’il n’existait pas vraiment, ou qu’il ne pouvait pas les entendre, ou qu’il n’était rien d’autre qu’un objet entre leurs mains. Puis elles lui scotchent la bouche et le déshabille, le lave.En fait elles le préparent à la torture qu’elles vont lui faire subir pendant de longues semaines. A leur propre rythme, selon leurs fantaisies,  ne respectant ni le jour ni la nuit, de telle sorte que vite il perdra toute notion de temps, lui présentant des mets succulents auxquels il tentera de résister mais qui le feront saliver à l’avance, des boissons libératrices qui entre-ouvreront pour lui la perspective de délices insoupçonnés. Elles lui font subir toutes sortes de tortures diverses et variées délicieusement féminines et quelque fois violemment féminines. Films, gadgets, suggestions, huiles, miels, odeurs, lumière et obscurité, positions, poésie et musique, et même des lectures sont utilisés pour le torturer jusqu’à ce qu’il devienne coopérant. Lorsqu’il commence à réclamer lui-même des sévices. Les filles estiment que leur mission est accomplie et organisent son retour parmi les hommes.
 

Il se retrouva un beau jour, hagard, dans son lit dans sa propre maison s’étonnant de ne pas trouver le réveil enchanté auquel il s’était accoutumé.
Il se suicida quelques mois après.
 

 

 

Délice second
Convocation d’hospitalisation. Se présenter aux admissions à 8h 30.

Tu dois faire hospitaliser une vielle femme de la campagne.
 

8h22 : Tu arrives. Tu installes la dame sur une chaise et tu fais la queue. Il y a déjà sept personnes.
 

9h12 : quinze personnes après toi.
 

9h27 : La responsable des admissions arrive dans un claquement de talons
 

 Elle se dirige derrière le comptoir. Elle dispose la chaise pour s’asseoir, mais elle ne s’assied pas car elle a aperçu une de ses connaissances dans la file loin derrière toi. Elle contourne son guichet, va saluer un monsieur. Tu la suis du regard ; elle lui serre la main, prend de ses nouvelles, prend des nouvelles des uns et des autres dont on entend les prénoms, s’intéresse longuement au sort d’un étudiant à Settat. Où loge-t-il ? En quelle année est-il maintenant ? Il n’a jamais redoublé que Dieu le préserve du mauvais œil ! Ah ! Il est en vacances en ce moment ? Sa mère lui concocte chaque jour les petits plats dont elle a le secret. Puis s’enquiert de la raison de la présence parmi la foule, de son interlocuteur lequel se révèle être un bon samaritain venu assister son voisin pour l’hospitalisation de sa femme. Les gens de la file se passionnent visiblement pour cette histoire. La fonctionnaire responsable réclame le document d’hospitalisation, le prend et traite rapidement le dossier.Elle ne prend même pas la peine de s’asseoir, son sac est toujours en bandoulière sur son épaule. Quand elle a fini, elle répond chaleureusement aux longs remerciements d’usage et avec un sourire épanoui sur sa face,  les regarde longuement s’éloigner  et disparaître dans le couloir. Là, elle s’apprête à s’installer à son guichet ; dispose avec une grande précision sa chaise, s’assied, pose son sac sur un coin de son bureau, n’est visiblement pas satisfaite, le reprend le repose un peu plus à gauche, puis elle se met à arranger sa coiffure, redispose sa chaise, ouvre puis raccroche autrement sa broche sur son foulard, reprend son sac, l’ouvre, sort un miroir, se contemple longuement, pince les lèvres, se les frotte, les frotte l’une contre l’autre, remet son miroir dan le sac dont le rangement ne lui plait pas, elle en sort le contenu, le redispose avec application, remet le sac à sa place initiale, puis lève un regard hautain sur la file. Son œil ne se pose pas sur la première personne ou la deuxième ou la troisième ou même la quatrième, non, allez savoir sur qui se fixe-t-il !
La jeune femme en tête dit alors timidement, Bonjour Madame. L’autre lui concède enfin un regard et sans lui rendre son salut, tend la main pour recevoir la convocation.
 

9H43.
 

Toi, tu es en septième position. La femme remplit les imprimés à la main. Ca pourrait être informatisé penses-tu. Ca dure, ça dure ! Cinquième. Ton téléphone sonne, tu ne réponds pas : c’est le travail : tu n’as pris l’autorisation que jusqu’à 9H30. Troisième, deuxième, première enfin ! Là c’est le portable de la nana qui sonne et elle répond, répond même longuement. Le tien reçoit un message : Magne toi le boss t’a réclamée dans son bureau. Dans la file le ton des bavardages s’est élevé ; forcément, les gens ont eu le temps de faire connaissance et pour tromper le temps, se tapent la discute. Mais la nana n’entend plus son interlocuteur, alors elle engueule tous ces écervelés qui baissent la voix. Elle se remet à son téléphone, ses lèvres bougent, s’agitent, son sourire est monstrueux et autour de toi le brouhaha et la mauvaise haleine. Tout le monde a un air normal. La nana coince le téléphone contre son épaule, tu crois qu’elle libère sa main pour traiter ton dossier pendant son bavardage, elle s’empare de son sac puis de son miroir et se regarde pendant qu’elle parle, elle se lève, contourne le comptoir et va aux toilettes.
Là tu la suis. Tu refermes la porte des wc derrière toi. D’une clé tu l’allonges, tu lui fourres son nokia dans la bouche, à califourchon sur elle tu arraches la broche et d’un tour de main tu serres le foulard. Tu es à califourchon, ses bras sont  entre tes cuisses et tu serres.Elle gigote entre tes cuisses et tu serres. Tu serres te tu susurres, Je vais aussi lentement que tu te mets au travail ma sœur.Ses jambes pédalent frénétiques, tu serres et ordonnes, Dis bonjour madame, bonjour monsieur, bonjour mademoiselle. Quand c’est fini, tu fais pipi et quittes les lieux. Puis tu payes de ta poche les frais d’une clinique privée à ta protégée qui ne t’oublie, depuis, dans aucune de ses cinq  prières.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 18:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 19:35    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Le premier délice mériterait un développement. Tel quel je le trouve trop court, on n'a pas le temps d'entrer dans cette histoire qu'elle se termine déjà. J'aurais aimé en savoir plus sur les tortures-délices infligés à cet homme.

Le second est meilleur sur le plan narratif parce que tu prends bien le temps de planter le décor et la situation. Ce qui fait qu'à la fin, on a vraiment envie de tirer sur le foulard avec toi. Ce genre de bonne femme existe partout dans le monde, je crois...
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 19:50    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Quel érotisme torride !!!
Deux délices à déguster sans modération.

Pour le premier :
"Entre ses jambes balancent les plis d'un sarouel" : ça s'appelle comme ça chez toi???
"... des tortures... et quelquefois violemment féminines" : suis intéressée, j'ai un vieux mari qui m'agace ... mais j'sais pas ce que c'est les délices violemment féminines, faut tout me dire...

Pour le second :
"Elle gigote entre tes cuisses et tu serres. Tu serres et tu te susurres " je vais aussi lentement que tu te mets au travail ma soeur". Oh oui, oh oui, oh ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii serre bien...

Ce sont les délices de la parité, à suggérer à nos décideurs, législateurs et autres amuseurs

j'ai bien ri, merci
Revenir en haut
MSN
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 20:07    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Je suis ravie Eysseric que ça t'ait amusée(je te découvre coquine! Oui ça s'appelle sarouel si on veut); moi non seulement ça m'a amusée mais aussi soulagée de mes rages froides.
Merci de ton feed-back

Oserai-je Humphrey?
Décrire les torture-délices comme tu les appelles m'aurait amusée, mais bon....
Si dans le second on a envie de tirer avec moi sur le foulard,qu'elle envie donnerait le premier? Il ne s'agit ni de compatir avec ni d'envier le MECHANT BARBU.
Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 20:48    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Le premier délice concerne, je crois, une vengeance sur le macho barbu islamiste pour qui la femme n'est qu'un objet. Le soigner "psychologiquement" par les "bienfaits" de la femme qu'il hait du plus profond de lui même. Comme on dit chez nous,  "soigne-moi avec le mal lui-même", "wa dawini billatii hia d'da-où".

Le second délice est terriblement bien présenté avec toute cette tension que l'on partage pas à pas de je ne sais quel "rang" d'attente jusqu'à enfin l'arrivée du tour.

On aurait pu envisager également  de "soigner" (aux toilettes) ce genre de femme par le mal , par le mâle dans ce cas...

Merci pour ce texte  d'inspiration bien rare et toute trouvée !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 29 Déc 2010 - 22:00    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

j'ai ri bien sûr, de ma lecture, j'aime bien débusquer...
mais n'oublie pas mon avant-dernière phrase
Revenir en haut
MSN
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 18:44    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

A la lecture de ton texte , je me suis sentie un peu perdue entre la position de l'homme macho et celui de l'homme barbu qui a des convictions religieuses immuables !

La femme serait-elle son souci primordial ? ou celui de satisfaire l'obéissance à Dieu?
Revenir en haut
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 20:12    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Aminochka, merci de m'interpeller, toi sur ce texte parce que nous sommes toute deux marocaines, toutes deux mamans et toutes deux femmes (la palisse... )

tu dis: "La femme serait-elle son souci primordial ? ou celui de satisfaire l'obéissance à Dieu?"
Qu'en penses-tu toi?Je veux dire à partir du texte bien sûr, ça m'intéresse de savoir ce que le lecteur y voit...

Explique-moi stp "je me suis sentie un peu perdue entre la position de l'homme macho et celui de l'homme barbu qui a des convictions religieuses immuables !"je ne comprends pas vraiment...
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 1 Jan 2011 - 14:41    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Il m'arrive des fois de comprendre de travers ! Les hommes dans notre société s'accaparent tout l'espace vital . ils se prennent trop au sérieux pour minimiser le statut de femme ! Selon eux , une femme est un  objet de désir qu'il faudrait confiner dans des rôles de procréation sans plus .
A quand verrons -nous des hommes qui jugeraient que la femme est tout autre que ce qu'ils pensent !
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 1 Jan 2011 - 15:26    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

quand les femmes leur démontreront l'étroitesse de leur jugement...
Revenir en haut
MSN
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 2 Jan 2011 - 17:37    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Je ne sais trop! peut-être qu'il faudrait des décennies !
Revenir en haut
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 3 Jan 2011 - 11:31    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Pourquoi des décennies, Aminochka?

La guerre est une suite de batailles et le terrain de ces batailles est le quotidien. A nous de l'occuper....d'une façon parlante et efficace. Et quand je dis nous, ce sont les femmes et les hommes....

mais tu ne m'as pas dit ce que toi tu en penses, que comprends -tu de travers? Je connais beaucoup d'hommes de foi qui ne tiennent pas la femme dans une pensée exigue...Je connais beaucoup de femme de foi qui, elles le font très bien.....
Revenir en haut
amynochka


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 373
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 3 Jan 2011 - 13:39    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Quand je parle de décennies , c'est un peu en connaissance de cause . J'ai été continuellement agressée sur les lieux de mon travail , car je ne représente vraiment pas l'image de la femme que voudrait avoir l'homme en général , et les barbus en particulier .

Un peu rebelle , je suis scandalisée par le fait que" certains hommes de foi" , refusent à répondre à mon bonjour quand je leur tends la main . Car parait -il je profane leur intégrité . Je suis désolée s'ils ne sont pas assez forts pour contenir leurs faiblesses . Mais ceci -dit je respecte leur point de vue ...Aussi , je m'abstiens à" les souiller " quoique c'est un peu ridicule !
Revenir en haut
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 3 Jan 2011 - 14:25    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

amynochka a écrit:
Un peu rebelle , je suis scandalisée par le fait que" certains hommes de foi" , refusent à répondre à mon bonjour quand je leur tends la main . Car parait -il je profane leur intégrité .

Ca existe encore ça ? J'espère pour le Maroc que cette catégorie de personnes est en voie de disparition et non de prolifération.
Revenir en haut
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Lun 3 Jan 2011 - 18:23    Sujet du message: petits meutres délicieux Répondre en citant

Aminochka je te félicite de ta rebellion, ne le soit pas un peu mais résolument!

Quant à moi je refuse même leur concept qu'une femme puisse les souillés! Comment puis-je être tenue pour responsable de leurs fantasmes d'autant plus que le voile peut en alimenter pas mal, de fantasmes, et pas des plus saints?

Qu'est ce qui fait que cetains hommes croyants interprètent les textes religieux à travers une vision d'amour universel et d'autres à travers celle de la haine et du rejet de l'autre, et je parle ici des religieux de tout bord....? Je crois qu'ils ont tous un malaise psy qq part....

Humphrey, il est temps que tu viennes au Maroc, tu verras que c'est un pays de contrastes autres que géographiques. On y jouit quand m^ùme d'une grande liberté individuelle dans la vie quotidienne. Nous nous méfions jamais assez des généralisations ou des étiquettes...Pour répondre à ton espoir exprimé, il y a proliférations et de l'obscurantisme et des idées et comportements les plus à la pointe non pas seulement du progres mais aussi de l'avant-gardisme.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:36    Sujet du message: petits meutres délicieux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation