http://ecrire.clicforum.com 2011-07-26 Créations littéraires :: liaison virtuellement dangereuse
  Créations littéraires
 
Index
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue  
liaison virtuellement dangereuse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 19:45    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

Liaison virtuellement dangereuse

Le jour se devine à travers les volets fatigués. Vite. Se lever. Vite. Seule ? Oreille tendue, aux aguets. Oui, seule. Aucun bruit, ni radio, ni cafetière, ni eau qui coule, rien, il est parti. Elle est seule. Vite, la course à travers la maison, le couloir, la cuisine, le salon, le bureau, l’ordinateur, vite. Appuyer sur le bouton de marche. Enlever de la souris qui repose sagement sur sa couche le ventre amovible, marsupial baladeur qui va se caler sur la tour, en bas, tout en bas, sous le bureau. Efforts. En douceur ma belle, pense à ton dos. D’accord, j’y pense, je ne fais que cela, je n’ai pas le choix d’ailleurs, ce matin il tire drôlement. Allez. Vite. Allez. Saleté de matériel qui s’accroche et résiste. S’il te plaît, entre à ta place, s’il te plaît. La voilà implorante, quasi éplorée. Enfin. La barrette s’est introduite dans son logement. Allez, allez, Dieu que c’est long ! Enfin. L’écran s’éclaire. Le soleil est là, il fait de nouveau beau. Vite. Vite. Mise en place du bureau virtuel avec tous ses icônes pimpants et colorés qu’elle ne voit même plus. Une seule mention l’intéresse. La voilà. « Messenger ». Vite. Un clic. Attente. Vite. Clac, clac, clac, clac, les touches crépitent le mot de passe. Un clic sur « connexion ».
Il n’est pas connecté. Le ciel est devenu sombre tout à coup. Pourquoi n’est-il pas là ? Que se passe-t-il ? Le monde a perdu ses couleurs et son parfum, désert et cendres. Allons, reprends-toi. Tu as sans doute mal compris ce qu’il t’a dit hier. « A demain matin, ma belle, comme d’habitude ». Oui, voilà, c’est bien cela. Alors que fait-il ? Est-il sorti ? Il m’aurait laissé un message. Que se passe-t-il ? Ai-je dit quelque chose qui l’aurait blessé ? On a tellement parlé que c’est possible, et je parle si vite, mes doigts et mes pensées sont au diapason, qu’y puis-je ? Parfois je me tance et me morigène : « Arrête, Sybil, arrête, tu exagères. Quel intérêt de piquer comme cela ? T’assurer de son amour inconditionnel ? Tu le sais qu’il t’aime, il le dit si souvent, si bien, et de tant de façons. Alors ? A quoi joues-tu ? C’est un homme fier et tu le sais, cesse s’il te plaît ». Mais parfois, un démon la torture et elle ne peut s’empêcher d’aller questionner cet amour qu’elle sait pourtant si fort et si puissant qu’il lui fait peur. Ce cadeau de la vie est parfois si lourd. Et cependant elle ne peut le renier, le rejeter, il est devenu sa substance, sa moelle. Que fait-il ? Pourquoi n’est-il pas en ligne ? Mon amour, parle-moi s’il te plaît. Silence.
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 19:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 20:51    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

Oui on attend la suite. On veut savoir; le connaît-elle vraiment ou seulement par net interposé? Qui a-t-elle guetté pour s'assurer qu'elle est seule, un mari, un enfant adulte(puisqu'il peut faire son café et qu'elle a déjà des maux de dos donc suffisamment âgée)? Pourquoi un si grand enthousiasme fébrile, adolescent chez une adulte?

L'extrait me laisse sur ma faim et la seule lecture d'un monologue intérieur surexcité est un peu agaçant..
Pourquoi le monde a perdu ses couleurs? quelles couleurs? La seule ambiance est celle des rideaux fatigués, on sait qu'elle a h^te mais on ne sais pas qu'elle est heureuse donc on apprend du même coup que son monde a des  couleurs au moment où il les perd...Quand on lit le soleil est de nouveau là à la première lecture on comprend que c'est vraiment du soleil qu'elle parle puisque c'est un monologue pensé qui peu sauter de coq à l'âne comme les pensées intimes.
Je crois que c'est ton premier jet il faudrait soigner un peu la narration pour que le lecteur te suive vraiment.
 Il y a trop de "vite".
Parfois je me tance et me morigène : cette phrase dans un monologue intérieur et inutile car elle explique ^pourquoi s'expliquerait-elle à elle même? ou alors il faut la mettre à la 3 ème personne dans ce cas c'est la narratrice qui l'explique au lecteur

Je ne connais pas le sens de piquer dans la phrase:Quel intérêt de piquer comme cela?
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 30 Déc 2010 - 21:35    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

Merci de ton commentaire Waam, et je vais essayer de te répondre.
D'abord, il ne s'agit pas d'un extrait : c'est un texte qui se suffit à lui-même. Pour autant, le thème m'intéresse, et j'ai bien envie de m'y coller sur la base d'une nouvelle.
Ensuite, je ne suis pas sûre de pouvoir répondre à toutes tes questions : je n'ai pas encore complètement déterminé les tenants et aboutissants de la nouvelle. Mais, en toute hypothèse, je dirais :
- elle le connaît seulement par net interposé
- elle guette un mari
- tout dépend de ce que l'on appelle âgé : je connais une jeune femme de 36 ans qui a des maux de dos depuis l'âge de 15 ans, et des sévères...
- elle est amoureuse : je postule que l'amour est adolescent, quel que soit l'âge auquel on l'éprouve
- le monde perd ses couleurs parce que son amour n'est pas connecté : euh, n'as-tu jamais été amoureuse??? en principe, on voit la vie en rose...
- le soleil fait référence à l'ordi, pour autant qu'il fonctionne : écran noir/ lumière
- le monologue intérieur permet au lecteur d'être au plus près des émotions: un narrateur(trice) n'est jamais que l'interprète des sentiments de ses héros, avec toutes les erreurs possibles de l'interprétation
- elle pique parce que" ... parfois, un démon la torture et elle ne peut s'empêcher d'aller questionner cet amour qu'elle sait pourtant si fort et si puissant qu'il lui fait peur"...

Je ne peux t'en dire plus pour l'instant et je te remercie de ta lecture affûtée et néanmoins impatiente
Revenir en haut
MSN
Waam
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 47
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 12:29    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

eysseric a écrit:
je te raponds sur ton message si tu veux bienMerci de ton commentaire Waam, et je vais essayer de te répondre.

D'abord, il ne s'agit pas d'un extrait : c'est un texte qui se suffit à lui-même. Pour autant, le thème m'intéresse, et j'ai bien envie de m'y coller sur la base d'une nouvelle.Donc c'est bien un extrait alors?
Ensuite, je ne suis pas sûre de pouvoir répondre à toutes tes questions : je n'ai pas encore complètement déterminé les tenants et aboutissants de la nouvelle. Mais, en toute hypothèse, je dirais :
- elle le connaît seulement par net interposé
- elle guette un mari
- tout dépend de ce que l'on appelle âgé : je connais une jeune femme de 36 ans qui a des maux de dos depuis l'âge de 15 ans, et des sévères...moi aussi, depuis mon adolescence mais ce n'est pas le plus courant....Il ne faut pas trop e demander au lecteur...
je posais ces questions pour dire qu'en effet on a envie de connaitre la suite, par pour avoir tes répones: on se pose ces questions là: c'etait pour souligner que la curiosité de la lectrice que je suis était piquée. ça se voulait un encouragement....
- elle est amoureuse : je postule que l'amour est adolescent, quel que soit l'âge auquel on l'éprouve oui !
- le monde perd ses couleurs parce que son amour n'est pas connecté : euh, n'as-tu jamais été amoureuse??? en principe, on voit la vie en rose...bien sur mais il faut le faire savoir au lecteur qu'elle voit en rose auparavant dans le texte pas dans la propre vie du lecteur; je veux dire son saut du lit montre son impatience mais pas qu'elle voit la vie en rose...
- le soleil fait référence à l'ordi, pour autant qu'il fonctionne : écran noir/ lumière j'avais bien compris ça à la 2ème lecture c'est ça le hic: comme c'est un monologue intérieur elle aurati-pu penser réellement au temps, je veux dire ce n'est pas impossible et ce n'est qu'à la 2ème lecture quand on y revient qu'on saisit ce que tu as voulu dire parce que tu n'as pas amené le lecteur à le voir...
- le monologue intérieur permet au lecteur d'être au plus près des émotions:evidemment à condition qu'il les exprime réellement ce monologue un narrateur(trice) n'est jamais que l'interprète des sentiments de ses héros, avec toutes les erreurs possibles de l'interprétation et je dirais même qu'une fois livré le texte n'appartient plus à son auteur...
 je suis tres consciente qu'un monologue peut-être précieux  mais se dit-on à soit m^me il m'arrive parfois de...
- elle pique parce que" ... parfois, un démon la torture et elle ne peut s'empêcher d'aller questionner cet amour qu'elle sait pourtant si fort et si puissant qu'il lui fait peur"...
c'est sincèrement et modestement que je te demande la signification de piquer ici; je ne la comprends pas
Je ne peux t'en dire plus pour l'instant et je te remercie de ta lecture affûtée et néanmoins impatiente :5reading: ma lecture n'est jamais impatiente, soit elle est soit elle n'est pas, si j'ai lu c'est que ça m'a plu et répondu c'est que ça m'a interressé si non je ne répond pas et mes commentaires sont toujours bienveillants se limitant strictement au texte et néanmoins sincères.

Revenir en haut
Abdel
Support Team
Support Team

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 1 314

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 17:10    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

La fébrilité est assez rendue dans ce texte ou récit court.

Le texte ouvre une fenêtre sur une scène qui est tout à fait plausible et une autre fenêtre à l'intérieur du personnage fébrile.

Le texte nous permet de "vivre" une scène comme si on épiait discrètement le personnage à son insu .

L'idée peut en effet alimenter une nouvelle, avec l'entrée en jeu du conjoint du moment . Une liaison virtuellement dangeureuse peut le devenir réellement... si l'auteur en décide.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 17:11    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

ok ok Waam
suis contente que ce texte (qui n'est pas un extrait) t'ait plu et je te remercie du temps passé à me le dire...

"piquer" ici correspond à l'idée de banderilles plantées dans le dos de l'autre; elle est dans une ambivalence totale : elle est à la fois folle amoureuse et en même temps a peur de cet amour très fort qui lui est renvoyé - alors elle essaie de "piquer" l'autre pour le décourager? prémices de la corrida... je ne sais pas, faudrait lui demander... puisque ta curiosité est piquée, tu as peut-être une idée à me soumettre?
Revenir en haut
MSN
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 18:39    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

Eysseric, tu aimes manifestement aime le genre "court", tu nous l'as d'ailleurs annoncé dès ton arrivée si je me souviens bien, et je trouve que tu y excelles souvent.

Ce choix n'est pas sans inconvénient et donc tu essuieras souvent les mêmes questions et critiques : c'est bien mais un peu court - on attend la suite - est-ce un extrait ? - trop court pour permettre au lecteur d'entrer dans le récit - psychologie des personnages très sommaire - etc...

Plus fondamentalement, je me demande - curieux comme je suis - ce que révèle (ou cache) cette affinité. Tu n'es bien sûr pas obligée de répondre à cette question impertinente.

Pour en revenir au petit qui nous occupe - je parle du texte que tu as posté ici - je trouve pour ma part qu'il est très réussi parce qu'il évoque parfaitement ce qu'il veut évoquer. Mais peut-être faut-il avoir connu la fébrilité d'une relation cachée pour s'en rendre compte.
Revenir en haut
eysseric
Réputation
Réputation

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 215
Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 31 Déc 2010 - 21:41    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

je n'ose conclure...

plaisanterie mise à part, de la même manière que tu écris des chansons (textes courts qui se suffisent à eux-mêmes pour peu que la musique les accompagne), j'écris des textes courts qui se suffisent à eux-mêmes, la musique étant une atmosphère, autant que faire se peut

ta question n'est pas impertinente, je peux y répondre, doublement :
- j'avais le désir d'être grand reporter : billets courts journalistiques, mais denses;
- un récit long m'emmerde : je suis très synthétique dans mes analyses et j'ai du mal à délayer, mais justement, j'ai bien envie de m'y frotter, histoire de...
donkkkkkkkkkkk, je vais aller y voir de plus près à cette histoire d'internet et de rencontre virtuelle, après tout, c'est à la mode, j'y sacrifie, à ma manière, mais me faut un peu de temps... j'sais pas délayer, faut que j'apprenne
Revenir en haut
MSN
Humphrey
Modérateur global
Modérateur global

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 703
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Sam 1 Jan 2011 - 12:58    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse Répondre en citant

Grand reporter et billet court, pour moi ça ne colle pas car les grands reporters écrivent généralement de longs reportages voire des dossiers complets dans les magazines.

La comparaison avec des chansons n'est pas tout à fait pertinente, je pense. La chanson est un genre bien connu et très formaté, on sait que ça peut durer entre 2 et 5 minutes en gros, on sait que ça peut se jouer en public, passer à la radio, être mis en clip, etc...

Par contre que fait-on avec des textes courts ? Qui les publierait, où, comment ? Ce format qu fleurit sur les forums va-t-il y rester confiné ? Y a-t-il un lectorat pour ce type d'écrit ? Voilà quelques-unes des interrogations que soulèvent tes textes.

Tu vas me dire, mais pourquoi se poser toutes ces questions ? C'est une déformation peut-être, mais quand je lis et commente un texte, je pars du principe que l'auteur l'a écrit avec l'idée, très vague voire inconsciente, que ce texte soit un jour publié sous une forme ou sous une autre.

Dans le cas de tes textes, que je trouve souvent bons comme je l'ai déjà dit, je me demande donc ce qu'ils pourraient devenir, et je me heurte aux questions posées ci-dessus.

En dehors de l'espace web, je conçois que certains de ces textes pourraient trouver leur place dans la presse sous forme de billets littéraires.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:33    Sujet du message: liaison virtuellement dangereuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Créations littéraires Index du Forum -> Espace Nouvelles, Autobiographies, Textes et Récits courts -> Récits, textes courts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Referencement
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group -- Template created by dav.bo=> GreenStylus --

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation